10 acteurs étrangers qui ont massacré la langue française dans leur série

Publié le 28 septembre 2020 - 19h00

« Une baguette s’il-vous-plait », « Voulez-vous coucher avec moi ce soir »…au-delà de ces quelques phrases, les acteurs étrangers ont souvent du mal à aligner quelques mots en français. La preuve avec ce petit florilège de personnages de séries qui ont écorché la langue de Molière.

Ed Westwick – Chuck Bass (Gossip Girl)

Chuck Bass Gossip Girl série

© The CW

Petite phrase, grand massacre ! Alors qu’il se réinvente à Paris au cours des deux premiers épisodes de la saison 4 de la série, Chuck Bass est embauché comme serveur dans un café. Un petit boulot qui le conduit à discuter avec les clients et à baragouiner ce qu’il peut pour se faire comprendre. Ayant visiblement des difficultés avec la prononciation, Ed Westwick n’a écopé que de quelques mots en français. Et bien que les dialogues soient courts, ils n’en restent pas moins offensants pour les oreilles. « Vous avez l’air un peu fatigué aujourd’hui, Jacques ». Simple ! Et pourtant, il faut une dizaine d’écoutes avant de réussir à comprendre ce que Chucky essaie de dire au vieil homme.

Alyssa Milano – Phoebe Halliwell (Charmed)

Phoebe Halliwell Mata Hari Charmed série

© CBS Paramount International

Dans l’épisode 13 de la saison 6, Phoebe est transformée en Mata Hari après une incantation ratée de Richard. Elle se met alors à parler dans la langue de Molière de temps à autre. Un peu d’anglais, un peu de français, elle alterne entre les deux et perd complètement les spectateurs de l’Hexagone qui ne comprennent vraiment pas grand-chose. Quelques « Bonjour » et « Au revoir », mais surtout beaucoup de yaourt !

Matt LeBlanc – Joey Tribbiani (Friends)

Épisode culte de la série, Celui qui baragouinait met en scène Joey qui tente désespérément d’apprendre le français avec Phoebe pour un rôle. Si Lisa Kudrow est, elle, très appliquée dans sa tâche, Matt LeBlanc ne parvient pas à prononcer ne serait-ce qu’un seul mot correctement. Le comique est bien évidemment poussé à l’extrême avec un Joey à l’oreille musicale plus que douteuse, qui est incapable de reproduire les sons qu’il entend. Ses répliques s’apparentent alors bien plus à une formule de marraine la bonne fée, qu’à de vraies phrases en français. Salagadou, la menchikabou, la Bibidi Bodibi Bou…

 

Cole et Dylan Sprouse – Cody Martin (La vie de palace de Zack et Cody)

La vie de palace de Zack et Cody série

© Disney Channel

Dans l’épisode 2 de la saison 2 de la série, Zack et Cody tombent tous les deux amoureux de la même fille. Cette dernière étant française, ils font tout ce qu’ils peuvent pour la séduire avec le peu de mots qu’ils connaissent. Plus rusé que son frère, Zack prépare des fausses fiches de français, que Cody lui pique pour aller parler à la belle demoiselle. Seulement, l’adolescent n’a aucune idée de ce qu’il dit et ne se rend pas compte qu’il est en train de débiter une tonne d’insultes. La pauvre victime, qui n’a par ailleurs rien de français, se trouve terriblement vexée par ses propos. Les spectateurs de l’Hexagone n’ont, eux, en revanche, pas saisi plus que « Tou sense comme an chevreuil yumide ». La poésie française n’est à l’évidence plus ce qu’elle était !

Beth Behrs – Caroline Channing (2 Broke Girls)

Après que Max a passé la nuit avec un jeune inconnu, elle et Caroline se retrouvent invitées aux Grammy Awards. Elles prennent alors un jet privé où elles rencontrent une hôtesse de l’air française. Caroline en profite pour étaler sa connaissance de la langue française et échanger quelques mots avec la jeune femme. Une conversation chic et branchée qui agace Max, mais qui force en revanche les spectateurs à se concentrer. Avec son accent américain à couper au couteau, Caroline Channing n’est pas forcément évidente à comprendre. Et lorsqu’elle s’enthousiasme un peu trop, le débit de parole de l’actrice s’accélère, s’accélère et l’intelligibilité de ses propos chute vertigineusement.

Brian J. Smith – Will Gorski (Sense8)

Will Gorski Sense 8 série

© Netflix

Pour l’épisode final de la série, Amor Vincit Omnia, les sensates se rendent à Paris. Là-bas, Riley présente Will à son amie parisienne – qui ne l’est d’ailleurs pas du tout – et ils échangent ensemble quelques mots. C’est alors que le jeune policier surprend son monde avec une phrase sortie de nulle part et dont la formulation adolescente sonne un peu faux : « Les pistolets, ça me branche grave ». Un langage bien familier, qui ne colle pas du tout à la personnalité de Will, mais qui aura au moins eu le mérite de faire sourire les spectateurs français.

 

Jodie Comer – Villanelle (Killing Eve)

Pour la série Killing Eve, Jodie Comer a dû sacrément travailler les langues et les accents. Redoutable tueuse à gage internationale, elle change de pays et de personnalité comme de chemise et doit être capable de s’adapter à toutes les situations. Souvent en France, la jeune femme est donc amenée à plusieurs reprises à s’exprimer dans la langue de Molière et ce n’est pas forcément son point fort. Cependant, si elle n’arrive pas à prononcer toutes les phrases correctement, l’actrice ne sort jamais de son personnage et parvient à maintenir la folie de Villanelle à son paroxysme, quelle que soit la langue utilisée.

 

Tomer Capon – Frenchie (The Boys)

Frenchie The Boys

© Amazon

La blague est double dans le cas de Tomer Capon ! Alors que son personnage Frenchie est censé être français, l’acteur lui-même ne connaît pas la langue de Molière. Israélien, il a travaillé l’accent pour le rôle, mais n’est pas toujours très convaincant. Et lorsqu’il s’énerve et lance des « fesses de peutes », les fans français ne peuvent que s’esclaffer. Comme quoi, même les insultes, il ne les respecte pas.

 

Bart Simpson (Les Simpson)

Dans la première saison des Simpson, Bart part dans la campagne française pendant quelques temps. Là-bas, il est hébergé par des vignerons qui lui mènent la vie dure. En détresse, il va alors demander de l’aide à un policier et lui raconte avec un accent incroyable que ses patrons mettent de « l’anti-freeze » dans son vin. La seule utilisation de cette expression étrange prouve le côté douteux de ces dialogues en français, qui ont bien amusé le public hexagonal.

 

Robin Wright – Claire Underwood (House of Cards)

Dans l’épisode 4 de la saison 3 de House of Cards, Claire Underwood passe un coup de téléphone en français. Robin Wright s’applique alors du mieux qu’elle peut pour prononcer chaque phrase à la perfection et ce, avec un certain succès. Dommage en revanche, que sa ponctuation en pâtisse. Les silences sont extrêmement mal placés et donne un côté factice et robotisé à la conversation.

 

Alexia Malige
Journaliste
Je suis la fille spirituelle de Chandler Bing (Friends) et de Villanelle (Killing Eve). Mon Snack&Chill idéal du moment c'est de la croziflette devant Modern Family.
Alexia Malige on Email