Devils : dans les coulisses du tournage de la nouvelle série OCS avec Patrick Dempsey

Publié le 17 avril 2020 - 10h23

En attendant l’arrivée de Devils, samedi 18 avril sur OCS en US+24, la rédac de Serieously vous propose un petit détour dans les coulisses de cette nouvelle série OCS Originals, produite par Lux Vide et Sky Italia, en collaboration avec Orange Studio. Plongez dans l’univers impitoyable des traders !

 

Adaptation du roman éponyme de Guido Maria Brera, Devils (Diavoli en version originale italienne) offre une plongée inédite dans le milieu de la bourse et des traders à travers les yeux de quelqu’un qui a vécu tout cela de l’intérieur. Guido Maria Brera est en effet un ancien trader, qui a décidé de lever le voile sur ce métier mystérieux, le tout inspiré notamment par la crise financière de 2008.

La série est menée de front par Alessandro Borghi (Suburra) et Patrick Dempsey (Grey’s Anatomy), qui n’était pas revenu sur le petit écran depuis la série La Vérité sur l’affaire Harry Quebert. Le premier interprète Massimo Ruggero, un italien qui a été introduit au monde de la finance par le personnage de Dempsey, Dominic Morgan. Ce dernier l’a invité à rejoindre la New York London Investment Bank, dont il est le PDG. Mais lorsque Massimo se retrouve au milieu d’une guerre financière intercontinentale, il va devoir choisir entre se battre aux côtés de son mentor de toujours ou se dresser contre lui…

Entre Rome et Londres

La série se déroule en grande partie à Londres, mais c’est bel et bien à Rome, en Italie, que la rédac de Serieously a eu la chance de pouvoir visiter le tournage de Devils, nouvelle série OCS Originals, produite par Lux Vide et Sky Italia, en collaboration avec Orange Studio. Bien que l’intrigue principale de la série se déroule à Londres, le tournage a été divisé entre deux grands plateaux, celui de la capitale anglaise et celui de la capitale italienne. D’où l’intérêt d’une co-production internationale pour un tel projet et qui se prête directement au sujet étant donné le caractère cosmopolite de l’intrigue et du thème abordé.

Les bureaux de la New York London Investment Bank ont donc été créés en studios tout près de Rome, ainsi que l’appartement de Massimo (Alessandro Borghi). Deux endroits que nous avons pu parcourir et apprécier la minutie des détails, avant d’assister au tournage d’une scène et pouvoir s’entretenir avec Luca Barnabei (Les Médicis : Maîtres de Florence), producteur de la série, mais aussi Alessandro Borghi.

Un thriller financier pour Luca Barnabei

Séduit avant tout par l’histoire racontée par Guido Maria Brera dans son roman, Luca Barnabei a eu envie de porter ce récit à l’écran notamment afin de “montrer comment les événements sociaux, politiques, etc., ont tous une influence sur le monde financier” et inversement. Il insiste sur le fait que Devils est, certes une histoire fictive, mais qu’elle s’inscrit dans un cadre réel et réaliste faisant écho à de vrais événements.

Et, pour ceux qui auraient peur que la série n’offre qu’un côté “financier”, il rassure en commentant qu’on y trouve notamment un “côté thriller”, avec ce jeu de pouvoirs et surtout la quête de Massimo de découvrir la vérité. Mais également et surtout un côté humain à travers la relation entre les personnages de Patrick Dempsey et Alessandro Borghi.

Alessandro Borghi, “on essaye de montrer quelque chose de très humain”

Révélé au grand public notamment via la série Suburra, Alessandro Borghi est un acteur italien très demandé pour qui Devils est son premier rôle en anglais, nous a-t-il dévoilé alors qu’on se trouvait dans l’appartement de son personnage, Massimo. Un challenge qu’il a relevé avec passion, tout comme celui de s’immerger dans le monde de la finance, encore inconnu pour lui.

Cette plongée c’est faite en deux temps, d’abord en rencontrant l’auteur du roman, Guido Maria Brera, mais aussi en étant au contact de vrais traders à Londres, un moyen d’aider à humaniser cet univers. “Au début j’avais très peur qu’on ne raconte que le mauvais côté de ces personnages alors que ce n’est pas comme ça dans la réalité. Mais avec la série on essaye de montrer au public quelque chose de très humain”, a-t-il confié.

Alessandro Borghi rejoint également les propos du producteur, Luca Barnabei, sur le fait qu’il ne faut pas voir en Devils une série purement financière : “Il y a deux côtés à la série, l’un est l’univers financier, comment il [Massimo, ndlr] va gérer tout ce qu’il se passe de ce côté-là, et puis il y a l’autre côté avec sa famille, ses origines, tout aussi intégré à la série”.

Une saison 2 déjà dans les tuyaux

Au moment de notre passage sur le tournage de la saison 1 de Devils, en février 2019, Luca Barnabei nous avait d’ores et déjà confié que l’équipe travaillait sur une deuxième saison pour la série. Et, c’est maintenant officiel, puisqu’une saison 2 a été annoncée ce mercredi 15 avril lors d’une conférence de presse.

Retrouvez les 10 épisodes de la saison 1 de Devils à partir du samedi 18 avril en US+24 sur OCS.

Journaliste
marion@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Veronica Mars & Ragnar (Vikings).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est une pizza et du vin devant Friends.
Marion Le Coq on EmailMarion Le Coq on InstagramMarion Le Coq on Twitter