Buffy, X-Files, Sex and the City… Ces intrigues les plus controversées des séries des années 90

Publié le 17 septembre 2020 - 11h51

De X-Files à Buffy contre les vampires en passant par Sex and the City, voici 10 intrigues de séries des années 90 qui ont créé une vive polémique lors de leur diffusion à la télévision.

Sex and the City

Sex and the City

HBO

Dans la saison 3 de Sex and the City, Carrie (Sarah Jessica Parker) commence à sortir avec Sean, un homme bisexuel. S’il est rare à l’époque de voir des personnages de séries en dehors de l’hétéronormativité, les personnages bi l’étaient encore plus. Et alors que l’héroïne est mal à l’aise avec la sexualité de son date, elle balance une réplique qui serait sujette à controverse aujourd’hui, et qui ne passe pas vraiment à l’époque : « la bisexualité est une escale sur le chemin de l’homosexualité (ou Gaytown, comme elle le dit en version originale). » Mais ce n’est pas le seul moment problématique de cette saison 3 : Samantha Jones (Kim Cattrall) sort avec un homme noir, Chevon, et ne cesse de fétichiser.

Buffy contre les vampires

The WB

Le sujet est grave, et le timing n’a pas joué en faveur de la série. Alors que la saison 3 de Buffy contre les vampires est diffusée aux Etats-Unis en 1999, son épisode 18, Voix intérieures, voit Jonathan menacer d’utiliser son fusil en plein lycée. Si Buffy a toujours su explorer des thèmes importants tout au long de ses 7 saisons, et notamment sur le malêtre adolescent, cette fois-ci, c’est mal tombé. Le 20 avril de cette même année, le pays a été marqué par un événement dramatique : la fusillade au lycée de Columbine dans l’État du Colorado. Et alors que l’épisode était censé être diffusé le 27 avril, la chaîne a tout simplement décidé de le déprogrammer et de le repousser à plus tard dans l’année.

Profit

© 20th Television

La série est inconnue en France, et si Adrian Pasdar est surtout populaire pour son rôle dans Heroes, il a été au coeur d’une des séries qui a marqué l’esprit des américains dans les années 90. Profit n’a pourtant duré que 4 petits épisodes avant de disparaître de l’antenne à cause d’audiences désastreuses. Mais c’est surtout un passage qui a créé la controverse et choqué de très nombreux téléspectateurs : dans le premier épisode, Jim Profit entre dans le bureau d’une femme qui vient lui offrir un long baiser, avant que ce dernier ne dise… « Hi, mom »  (« Salut, maman » en français). S’il s’agit en réalité de sa belle-mère, le mal est fait.

Mariés… Deux enfants

© Fox

La sitcom est connue pour son humour très noir, très cru et ses dialogues qui ne font pas dans le politiquement correct. Mais un épisode a créé une véritable polémique en 1989 lors de la diffusion de la saison 3. Dans un motel, le couple Bundy découvre une cassette vidéo sur laquelle les ébats sexuels de leurs voisins, les Rhoades, ont été enregistrés à leur insu. Malgré cela, ils décident quand même de coucher ensemble dans leur chambre et finissent par être filmés aussi. Les deux familles poursuivent alors l’établissement pour violation de leur vie privée. Il est connu pour être « l’épisode perdu » de la série, et n’a été diffusé qu’en 2002 sur le petit écran américain, avec quelques répliques censurées. La chaîne jugeait le sujet beaucoup trop tabou pour qu’il passe à la télévision à l’époque.

X-Files

x-files, épisodes flippants

© 20th Century Fox Television

S’il est considéré comme l’un des épisodes les plus cultes de la série, et des plus flippants du petit-écran américain, La Meute a marqué les esprits lors de sa diffusion dans les années 90. Pour Entertainment Weekly, il s’agissait même de « l’une des heures les plus choquantes de l’histoire de la télévision. » On y retrouve Mulder et Scully face à une famille incestueuse, les Peacock, qui se reproduit entre membres depuis plusieurs générations. L’épisode était si glauque et sordide que la Fox aurait appelé les scénaristes de X-Files pour leur dire qu’il était hors de question que ces personnages reviennent à l’avenir.

Felicity

© The WB

La controverse est un peu ridicule, et la réaction des fans de Felicity est insensée. C’est pourtant l’une des plus grosses polémiques pour une série des années 90. Dans l’épisode 2 de la saison 2, l’héroïne incarnée par Keri Russell se fait couper les cheveux, et abandonne sa longue chevelure ondulée. Un véritable drame pour les téléspectateurs, dont nombre d’entre eux ont décidé d’abandonner la série. Ils se sont senti « trahis » et la chaîne a même dû s’excuser. 20 ans plus tard, l’actrice a confié que c’était une erreur de le faire.

Ellen

© ABC

La société n’était pas aussi ouverte dans les années 90, et il n’était pas question d’évoquer une sexualité différente de l’hétérosexualité. Si une série comme Buffy n’a pas hésité à mettre en avant un couple lesbien, avec l’une de ses héroïnes principales, difficile pour les séries de l’époque d’imposer des personnages homos ou bisexuels. Dans un double épisode à la fin de la saison 4, Ellen, incarnée par Ellen DeGeneres, fait son coming-out. Une véritable surprise pour les fans, dont nombre d’entre eux ont déserté la série lors de la diffusion de la saison 5. Certaines marques ont même pris la décision de ne plus diffuser leurs publicités pendant les coupures des épisodes de la série.

Chicago Hope

© CBS

On connait le puritanisme des Américains et l’interdiction d’utiliser des insultes à la télévision. Si ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui, dans les années 90, même un petit « shit » était impossible à dire. Mais ça, c’était avec Chicago Hope et Mark Harmon, qui a été le premier acteur à le dire sur le petit écran américain. Et CBS a même été obligé de prévenir bien à l’avance les téléspectateurs pour éviter tout choc à l’écoute d’un simple « shit » (ou, merde, en Français). Toute une histoire.

Seinfeld

© NBC

Seinfeld est l’une des séries les plus populaires aux Etats-Unis, dépassant même Friends dans le cœur de nombreux fans. Mais certaines fois, la comédie est allée beaucoup trop loin, comme lors de cet épisode dans lequel Kramer met accidentellement le feu à un drapeau portoricain, avant de le piétiner pour éteindre les flammes. Une scène qui a très mal été perçue du côté de Porto Rico, et NBC a été obligé de s’excuser, et de bannir l’épisode pour de nombreuses années.

Les Simpson

© Fox

Enfin, même la famille la plus dingue d’Amérique a eu droit à ses petites polémiques, et notamment pour un épisode diffusé en 2002 qui a vu les Simpson embarquer pour Rio au Brésil. Et visiblement, la représentation du peuple brésilien a beaucoup choqué. Fernando Henrique Cardoso, le président de l’époque s’est même mêlé à l’affaire en affirmant que l’épisode « a apporté une vision déformée de la réalité brésilienne. »

Journaliste
romain@serieously.com

Je suis le fils spirituel de J.D. (Scrubs) & Castiel (Supernatural).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est pizza chicken/pepperoni extra fromage devant Friends.
Romain Cheyron on EmailRomain Cheyron on InstagramRomain Cheyron on Twitter