Kaamelott : 10 détails que vous n’aviez (peut-être) pas remarqués dans la série

Partage
Lien copié !

Guidé par de grands cinéastes et oeuvres de la culture populaire, Alexandre Astier a glissé de nombreuses références à ses plus grandes inspirations tout au long des épisodes de Kaamelott. La preuve avec ces 10 détails que vous n’aviez (peut-être) pas relevés dans la série.

Jour de colère

arthur-kaamelott
© M6

Tout a commencé avec un court-métrage intitulé « Dies irae » (jour de colère). Un huis clos dans la salle de la table ronde qui a permis de présenter les personnages d’Arthur, Léodagan et Perceval au monde entier, et qui a surtout contribué à lancer la série. Grâce au succès de ce petit film, Alexandre Astier a été approché pour réaliser une série sur le même thème, découpée en épisodes de 3 minutes. Kaamelott est donc arrivée rapidement, donnant naissance au phénomène comique que l’on connaît aujourd’hui. Les plus attentifs auront alors remarqué que le dernier épisode de la série – Livre VI, épisode 9 – porte, lui aussi, le titre de « Dies irae », de quoi boucler la boucle pour l’auteur et acteur lyonnais, qui a ensuite pu s’aventurer vers de nouveaux horizons.

Le lapin adulte

bohort-kaamelott
© M6

N’importe quel fan de Kaamelott se souvient parfaitement de l’épisode 61 de la saison 1, intitulé Un bruit dans la nuit. Alors qu’ils se trouvent en forêt, Bohort fait part à Arthur de ses craintes liées aux créatures sauvages et lui demande notamment de lui jurer qu’il n’existe rien de plus dangereux dans les parages que le lapin adulte. Une réplique saugrenue, qui fait référence au film Monty Python : Sacré Graal ! dans lequel on peut faire connaissance avec un lapin sanguinaire, capable de massacrer une troupe de soldats en quelques bonds. 

Un amoureux d’Astérix

merlin-et-selin-kaamelott
© M6

Très admiratif de l’oeuvre de René Goscinny et Albert Uderzo, Alexandre Astier n’a pas hésité à dissimuler des petits clins d’oeil à Astérix dans la série Kaamelott. On retrouve, par exemple, des références à Obélix dans la façon dont s’exprime Merlin vis à vis d’Elias de Kelliwic’h en lui adressant des « Môssieur Elias », comme le fait si souvent le gaulois avec Astérix. L’épisode 3 du Livre VI fait également allusion à Panoramix, lorsque Merlin explique : « Le druide gaulois, si vous voulez, vous allez être sur du druide qui sera plus versé dans la potion ».  

Heat

kaamelott heat
© M6

Particulièrement fan du film Heat, sorti en 1995, Alexandre Astier a tenu à rendre hommage au long-métrage en intégrant des easter eggs dans Kaamelott. Le tout premier épisode du Livre I s’intitule ainsi Heat et l’épisode 81 du livre IV fait référence à la rencontre entre Vincent Hanna (Al Pacino) et Neil McCauley (Robert de Niro). La scène entre Arthur et Lancelot à la taverne est filmée de la même façon que celle du film de Michael Mann. Un détail que seuls les plus cinéphiles auront noté !

Les jeux de rôle sous le feu des projecteurs

elie-semoun-kaamelott
© M6

Egalement inscrits dans un univers fantasy, les jeux de rôle comme Donjons et Dragons ou Warhammer font également partie des éléments qui ont eu une influence sur le travail d’Alexandre Astier. On note notamment une référence directe au second à travers le personnage d’Elie Semoun dans Le Répurgateur, qui désigne dans le jeu des « traqueurs de chaos ». Dans l’épisode 41 du Livre I, Léodagan évoque aussi un souterrain qui serait infesté de Skavens, soit les hommes-rats présents dans Warhammer. De quoi apporter une petite touche de culture pop, qui a certainement fait sourire les amateurs de ce genre de jeux. 

Louis de Funès comme mentor 

louis-de-funes
© SNC

Si Alexandre Astier a ouvertement dédié toute la série à Louis de Funès dont il apprécie beaucoup le jeu comique, le créateur de Kaamelott a également introduit une référence directe à l’acteur au sein des dialogues. Dans l’épisode 24 du Livre 4, Dame Séli consternée par « l’échange des épouses » s’énerve et lance : « Qu’est-ce que c’est que c’est patacouèques ». Une réplique empruntée à Rabbi Jacob, qui utilise exactement la même expression dans le film. 

Le générique

kaamelott-generiques
© M6

Désormais iconique, le générique de Kaamelott a évolué au fil des Livres de la série. Animé dans des couleurs chaudes pour les premières saisons, le petit clip dévoilant le titre souligné par Excalibur a changé de teinte et de lumière au fil des années. La transformation la plus radicale opère dans le livre V, où les tons deviennent froids, s’accordant avec l’ambiance plus sérieuse et dramatique que prend le programme à partir de là. 

La littérature mise à l’honneur

kaamelott-les-misanthropes
© M6

Bien que de nombreux épisodes reprennent des titres de films célèbres, à l’image du Négociateur, Le Sixième Sens, O’Brother ou Les Affranchis, certains titres sont directement tirés d’oeuvres littéraires. On trouve ainsi un clin d’oeil à l’oeuvre de Roland Barthes avec Saponides et détergents, qui se rapporte à un chapitre de son livre Mythologies, un autre à Molière avec Les Misanthropes ou encore à Shakespeare avec Beaucoup de bruit pour rien.

L’ex-compagne d’Alexandre Astier à l’écran

la-dame-du-feu-kaamelott
© M6

S’il est bien connu qu’Alexandre Astier travaille en famille et a fait jouer une grande partie de ses proches dans la série, son ex-compagne Anne-Gaëlle Daval est également présente à l’écran. Dans l’épisode 2 du Livre VI, la jeune femme incarne la dame du Feu et s’offre ainsi une petite incursion dans l’univers de Kaamelott. Sa seule et unique apparition. N’étant pas actrice, cette dernière était en réalité la costumière du programme et s’est depuis lancée dans la réalisation.

De Caméra Café à Kaamelott

kaamelott-yvan-le-bolloch
© M6

Dans l’épisode 3 du Livre I, Yvan Le Bolloc’h incarne le menuisier Breccan. Un rôle d’invité amusant, qui permet de marquer la transition avec le programme Caméra Café, dont la diffusion venait de s’achever sur la chaîne. Ce dernier étant remplacé par Kaamelott, la brève apparition du comédien qui incarnait Jean-Claude Covenant dans la mini-série a eu de quoi mettre du baume au coeur des fans en manque de pause café.

Retrouvez également les leçons de vie de Karadoc et Perceval ici.

Alexia Malige

Alexia Malige

Journaliste

Suivez nous !

Les Simpson : une parodie de Death Note dans le prochain épisode d’Halloween

Les Simpson : une parodie de Death Note dans le prochain épisode d’Halloween

Quiz Superman et Loïs : ton mois de naissance te dira ce qu’il t’arrive dans la série

Quiz Superman et Loïs : ton mois de naissance te dira ce qu’il t’arrive dans la série

Lire aussi
Un, Dos, Tres : Pedro est-il le père des enfants de Lola dans le revival ? #théorie

Un, Dos, Tres : Pedro est-il le père des enfants de Lola dans le revival ? #théorie

Winona Ryder, Christian Bale… 10 stars de cinéma qui ont failli jouer dans Titanic

Winona Ryder, Christian Bale… 10 stars de cinéma qui ont failli jouer dans Titanic

La Petite Maison dans la Prairie : 5 preuves que Nellie Oleson est ton perso préféré de la série

La Petite Maison dans la Prairie : 5 preuves que Nellie Oleson est ton perso préféré de la série

Les Animaux Fantastiques : 5 anecdotes à connaître sur les dessous de la saga

Les Animaux Fantastiques : 5 anecdotes à connaître sur les dessous de la saga

Charmed, Friends…Ces acteurs de séries qui ont eu deux rôles culte à la télévision

Charmed, Friends…Ces acteurs de séries qui ont eu deux rôles culte à la télévision

Charmed, Riverdale… Ces perruques qui ont (presque) gâché ces scènes de séries #Saison3

Charmed, Riverdale… Ces perruques qui ont (presque) gâché ces scènes de séries #Saison3

Sandman : les différences entre les comics et la série Netflix

Sandman : les différences entre les comics et la série Netflix

Stranger Things : et si Erica était celle qui pouvait battre Vecna ? #théorie

Stranger Things : et si Erica était celle qui pouvait battre Vecna ? #théorie

Charmed, Buffy, Friends… 10 photos de coulisses des séries des années 90

Charmed, Buffy, Friends… 10 photos de coulisses des séries des années 90

Vikings, The Vampire Diaries… Les 10 morts les plus satisfaisantes de séries #2

Vikings, The Vampire Diaries… Les 10 morts les plus satisfaisantes de séries #2