Narnia : pourquoi n’y a-t-il pas eu de quatrième film ?

Narnia : pourquoi n’y a-t-il pas eu de quatrième film ?

Partage
Lien copié !

Qui n’a jamais rêvé avoir une armoire enchantée qui pouvait nous transporter dans un tout autre monde, comme celle dans Narnia ? Si vous êtes fan des aventures des frères et soeurs Pevensie, vous faites probablement partie de ceux qui attendent, en vain, un quatrième film. Pourquoi la trilogie n’a-t-elle pas donné suite à un autre opus ? On vous explique tout.

Après le succès de Harry Potter au début des années 2000, l’industrie cinématographique hollywoodienne n’était pas prête à arrêter ses super-productions de sitôt. C’est pourquoi, en 2005, pour suivre la vague du sorcier à la cicatrice et aux lunettes rondes, mais aussi celle du Seigneur des Anneaux, les salles de cinéma ont vu un nouveau récit épique et fantastique arriver sur leurs écrans, Narnia : Chapitre 1 – Le lion, la sorcière et l’armoire magique, adapté du roman de l’écrivain britannique C. S. Lewis, publié pour la première fois en 1950.

Seulement, si Narnia comporte un total de sept tomes, comment cela se fait-il que nous ayons eu droit qu’à trois films ? Une question qui encore aujourd’hui, soit plus de 10 ans après l’arrêt de la saga, continue de tourmenter de nombreux esprits.

Des chiffres pas assez hauts pour produire une suite

Les Pevensie et le prince Caspian dans Narnia
© The Walt Disney Company © Walden Media © Buena Vista International

Ainsi, pour suivre la tendance des adaptations des romans fantastiques sur grand écran, Disney, le studio derrière Narnia, a tout mis en œuvre pour que sa nouvelle production soit inédite, tout en étant plus épique et magique que ses prédécesseurs. Seulement, si en 2005, le public n’avait d’yeux que pour Narnia, le vent s’est rapidement essoufflé puisque le chapitre 2, portant le nom de Prince Caspian, n’a récolté au box-office mondial que 420 millions de dollars, contre plus de 750 millions de dollars pour son précurseur.

On remarque que l’appétit pour les récits de ce genre, du moins pour Narnia, s’est vite perdu, car le troisième volet, L’Odyssée du Passeur d’Aurore, ne remonte pas la pente et ne réalise que 415 millions de dollars de recettes, sur un budget s’élevant à 145 millions de dollars.

Des droits perdus

En plus des problèmes rencontrés suite aux rentrées d’argent, les complications pour la franchise ne se sont pas arrêtées là. Il ne faut pas oublier qu’à l’origine, Narnia est une série littéraire imaginée par C. S. Lewis et que par conséquent, les droits d’adaptations doivent être constamment renouvelés et redemandés par les studios en charge.

Walden Media, coproducteur des trois longs-métrages avec The Walt Disney Company, a perdu les droits en 2011, puisque The CS Lewis Company, boite de production chargée des adaptations des oeuvres du romancier anglais, était désormais attachée et en contrat avec The Mark Gordon Company, réduisant ainsi tout espoir de potentielles suites de Narnia en poussière.

Narnia bientôt de retour sur les écrans

Greta gerwig dans Frances Ha, Saorise Ronan dans Les filles du docteur march et Margot Robbie dans Barbie
© Scott Rudin Productions © Columbia Pictures © LuckyChap Entertainment / Warner Bros.

Et oui, pas d’inquiétude ! 14 ans après avoir tiré sa révérence, Narnia reviendra officiellement bientôt dans les salles obscures. Cette fois-ci, Greta Gerwig, réalisatrice à qui l’ont doit notamment le drame romantique Les Filles du docteur March et LA comédie de 2023, Barbie, sera aux commandes. Si pour le moment les détails de l’intrigue restent flous, on sait d’ores et déjà que la cinéaste adaptera les romans de Lewis à sa façon et qu’elle ne manquera pas de le faire avec son style et son message habituel.

Drifa Maza

Journaliste

Suivez nous !