Queen of the Universe : Leona Winter, « L’émission m’a permis de m’exprimer complètement » (INTERVIEW)

Partage
Lien copié !

Depuis plusieurs semaines, MTV diffuse une toute nouvelle émission : Queen of the Universe. Faisant la part belle à l’univers féerique et glamour des Drag Queens, l’émission est un vrai concours de chant qui n’a rien à envier à ses prédécesseurs. À cette occasion, Serieously s’est entretenu avec Leona Winter, alter ego de Rémy Solé, candidate représentant la France à ce grand concours à l’échelle mondiale. Rencontre.

Peux-tu revenir sur le concept de Queen of the Universe, émission à laquelle tu participes ? 

Leona Winter : Queen of the Universe c’est un concept à mi-chemin entre American Idol,  ou du moins un grand concours de chant à l’image de The Voice, RuPaul Drag’s Race, puisqu’il n’y a que des drags; et l’Eurovision car chaque Queen représente un pays différent.

En quoi pour toi Queen of the Universe est différente de ce qu’on a pu voir par le passé ? 

Oh elle est différente en tout ! Comparée à toutes les émissions de Drag que l’on peut voir dans le monde c’est une over production ! C’est si bien produit ! Il y a une scène de malade, du son, des danseurs et plein de trucs extraordinaires. Le côté drag fait toute la différence ! Ce n’est vraiment pas une téléréalité, c’est un vrai concours de chant mais avec des drags du monde entier.

Si je ne dis pas de bêtises, tu n’es pas à ton coup d’essai dans la téléréalité. Tu as fait The Voice, Les Anges et The Switch Drag Race… La téléréalité a toujours été un rêve pour toi ? 

La téléréalité ça n’a jamais véritablement été un rêve non, mais ça a été pour moi une opportunité de m’aider à produire mon premier single et de me produire à Hong Kong et à Tokyo ! Ça a été une super expérience, moi je l’ai vécue comme une colonie de vacances où je me suis éclatée avec des gens avec qui j’ai beaucoup rigolé ! Je me suis pris un peu la tête aussi de temps en temps mais vraiment trois fois rien comparé à l’expérience vécue. Ça fait partie des très très belles expériences que j’ai pu vivre dans ma vie !

Est-ce qu’il y a une émission parmi toutes celles que tu as faites que tu as préférée ? 

C’est très dur à dire ! Chacune m’a apporté quelque chose de différent. Avec The Switch, j’ai vraiment pu faire grandir mon personnage; avec The Voice j’ai développé ma voix; Les Anges m’a permis de développer ma personnalité et Queen of the Universe est un mix de tout ça ! Si je devais n’en choisir qu’une là où j’ai pu m’exprimer complètement, ce serait évidemment Queen of the Universe !

 


Tu dis justement que ton personnage, Leona Winter, a évolué. En quoi est-elle différente d’avant ? 

Leona a vraiment évolué ! Après, c’est la même évolution que Rémy dans la vie car je reste vraiment avec le même caractère, autant en Leona qu’en Rémy  mais par contre tout ce qui est de la confrontation à d’autres talents ça m’a permis de développer mon propre talent et d’aller au-delà de mes limites !

Peut-on espérer voir la Leona du futur rejoindre dans quelque temps la version française de RuPaul ‘s Drag Race

Je ne sais pas, pourquoi pas ! Je travaille sur ce terrain-là on verra ! En tout cas, s’il y avait quelque part où l’on pourrait possiblement me retrouver à l’avenir je dirais plutôt l’Eurovision ! J’ai vraiment envie de travailler sur ce projet-là et ça me tient à coeur depuis très longtemps.

On peut actuellement te retrouver à la Nouvelle Eve à Paris pour un spectacle, peux-tu nous en dire plus ? 

Ce spectacle qui s’appelle « Folle illusion », et en fait c’est une revue Drag Queen, donc une revue transformiste où on mélange l’imitation, la transformation, de la pole dance, du chant en live et des Drag Queens qui chantent en playback. Il y a aussi des danseurs…C’est une revue très très produite où il y a de très beaux costumes et une super ambiance ! Tu sais, nous sommes un peu comme une grande famille et pour moi ce spectacle a tout ! N’hésitez pas à venir le voir à la Nouvelle Eve jusqu’au 7 avril et on devrait ajouter d’autres dates…

Retrouvez Leona Winter dans Queen of the Universe actuellement sur MTV

Amandine Rouhaud

Amandine Rouhaud

Journaliste

Suivez nous !

Buffy contre les vampires : pourquoi Sarah Michelle Gellar ne voulait pas faire l’épisode musical

Buffy contre les vampires : pourquoi Sarah Michelle Gellar ne voulait pas faire l’épisode musical

Sondage : le match ultime, tu préfères Sheldon ou Leonard de The Big Bang Theory ?

Sondage : le match ultime, tu préfères Sheldon ou Leonard de The Big Bang Theory ?

Lire aussi
Buzz l’éclair : Angus MacLane, « L’idée était de faire un thriller de sci-fi cool » [Interview]

Buzz l’éclair : Angus MacLane, « L’idée était de faire un thriller de sci-fi cool » [Interview]

Top Gun Maverick : Joe Kosinski, Jerry Bruckheimer : « Les acteurs du film ont totalement vécu ce que les pilotes vivent » (INTERVIEW)

Top Gun Maverick : Joe Kosinski, Jerry Bruckheimer : « Les acteurs du film ont totalement vécu ce que les pilotes vivent » (INTERVIEW)

Qui a tué Sara ? (Netflix) : Alejandro Nones, « C’est génial de pouvoir jouer un personnage comme Rodolfo »

Qui a tué Sara ? (Netflix) : Alejandro Nones, « C’est génial de pouvoir jouer un personnage comme Rodolfo »

Ténor : MB14 et Michèle Laroque, « Le chant rapproche et lie des gens qui n’ont rien à voir les uns avec les autres » [Interview]

Ténor : MB14 et Michèle Laroque, « Le chant rapproche et lie des gens qui n’ont rien à voir les uns avec les autres » [Interview]

Shining Girls, Silka Luisa et Michelle McLaren : « c’est tellement rare de voir une histoire qui parle de survivre à un traumatisme avec autant d’authenticité » (INTERVIEW)

Shining Girls, Silka Luisa et Michelle McLaren : « c’est tellement rare de voir une histoire qui parle de survivre à un traumatisme avec autant d’authenticité » (INTERVIEW)

Downton Abbey II, Une Nouvelle Ere : Simon Curtis, un film « chaleureux, émotionnel et tendre » (INTERVIEW)

Downton Abbey II, Une Nouvelle Ere : Simon Curtis, un film « chaleureux, émotionnel et tendre » (INTERVIEW)

Gentleman Jack : Sally Wainwright, « l’idée était d’adapter ce mariage très transgressif à l’écran » (INTERVIEW)

Gentleman Jack : Sally Wainwright, « l’idée était d’adapter ce mariage très transgressif à l’écran » (INTERVIEW)

Deep Fear : Victor Meutelet, Sofia Lesaffre, « Le film est une vraie proposition à part » (INTERVIEW)

Deep Fear : Victor Meutelet, Sofia Lesaffre, « Le film est une vraie proposition à part » (INTERVIEW)

Moon Knight, interview de May Calamawy (Layla) : « la série est vraiment psychologiquement crue »

Moon Knight, interview de May Calamawy (Layla) : « la série est vraiment psychologiquement crue »

Pachinko : Soo Hugh, « L’histoire de Sunja fait écho à l’expérience de tant de personnes et ce que leurs familles ont traversé » (INTERVIEW)

Pachinko : Soo Hugh, « L’histoire de Sunja fait écho à l’expérience de tant de personnes et ce que leurs familles ont traversé » (INTERVIEW)