The Amazing Spider-Man : pourquoi le troisième film avec Andrew Garfield a-t-il été abandonné ?

The Amazing Spider-Man : pourquoi le troisième film avec Andrew Garfield a-t-il été abandonné ?

Partage
Lien copié !

Le saviez-vous ? A l’origine, Andrew Garfield devait aussi avoir droit à sa propre trilogie sur l’Homme araignée ! Mais alors, pourquoi le troisième film The Amazing Spider-Man a-t-il été abandonné par Sony ? On vous explique tout.

Après l’inoubliable Tobey Maguire qui a campé le super-héros en 2002, 2004 et 2007 sous la direction de Sam Raimi, c’est Andrew Garfield qui a enfilé, à son tour, en 2012, les collants du personnage crée par Stan Lee et Steve Ditko. Signé Marc Webb, réalisateur derrière la dramédie romantique 500 jours ensemble, ce nouvel opus sur Spider-Man devait être un vent d’air frais sur Hollywood. Avec un casting composé d’Andrew Garfield, Emma Stone, Sally Field et Martin Finch, le long-métrage avait tout pour plaire au public.

The Amazing Spider-Man abandonné à cause d’un échec ?

Andrew Garfield et Emma Stone dans The Amazing Spider-Man
© Marvel © Sony Pictures Releasing France

Les deux films The Amazing Spider-Man ont connu un beau succès aux États-Unis comme à l’étranger, en récoltant chacun plus de 700 millions de dollars au box-office mondial. Cependant, si le premier opus a été apprécié par les critiques et les fans, le second volet est rapidement devenu l’un des films les plus détestés de l’année 2014, que ce soit par les admirateurs de Marvel et Spider-Man, ou tout simplement la presse, qui a trouvé que le scénario était plat et que cette dernière oeuvre n’était pas à la hauteur de la précédente, ni de l’univers que Sony voulait créer.

Toutefois, malgré ces détails, un troisième The Amazing Spider-Man devait quand même voir le jour. Alors, pourquoi le projet est-il tombé à l’eau ?

La véritable raison derrière l’annulation de The Amazing Spider-Man 3

The Amazing Spider-Man
© Marvel © Sony Pictures Releasing France

L’arrêt de la production du troisième opus n’a en réalité pas grand chose à voir avec les retours négatifs, ni Andrew Garfield en lui-même. Tout s’est joué en novembre 2014, quand le studio américain Sony a été victime d’un piratage massif de ses données.

A la fin de l’année, la société a subi une attaque informatique quand des hackers, connus sous le nom de Guardian of Piece, ont infiltré les ordinateurs des équipes et ont exigé la suppression de L’interview qui tue ! : « Nous avons obtenu toutes vos données internes, incluant des secrets. Si vous n’obéissez pas, nous dévoilerons ces données. Vous avez jusqu’au 24 novembre à 23h pour décider. » Bien sûr, Sony n’a pas répondu à cette menace. Ainsi, seulement quelques jours après, les malfaiteurs ont diffusé sur des sites de streaming illégaux cinq films inédits : Annie, Mr. Turner, Still Alice et Fury avec Brad Pitt.

Après cette catastrophe, Sony a donc décidé de retirer The Amazing Spider-Man 3 de son calendrier des sorties et a préféré repartir de zéro, en renvoyant Andrew Garfield. Cet événement s’est d’ailleurs produit au même moment que le début des accords entre Marvel et Disney, qui voulaient se rallier à la FOX.

Andrew Garfield pourrait-il revenir dans le rôle de Peter Parker ?

Aujourd’hui, même si les rumeurs sur le potentiel retour d’Andrew Garfield dans un troisième film The Amazing Spider-Man se font de plus en plus fréquentes, notamment depuis son apparition dans No Way Home, Sony a certifié qu’aucun projet n’était en cours avec le comédien.

Drifa Maza

Drifa Maza

Journaliste

Suivez nous !