Top 5 des plus grosses polémiques dans les séries françaises

Publié le 20 février 2020 - 17h47

Les séries françaises n’échappent malheureusement pas aux critiques. Qu’elles soient implantées dans le paysage audiovisuel depuis des dizaines d’années, ou qu’elles viennent de débarquer à l’antenne, certaines fictions ont suscité la polémique.

 

Joséphine Ange Gardien

Ce n’est parce que Joséphine Ange Gardien est diffusée depuis 1997 sur TF1 qu’elle est forcément protégée des critiques ! La preuve avec l’épisode “Enfin Libres !” proposé par la chaîne durant l’été 2019. Le pitch ? Afin d’aider une jeune femme à la recherche de ses origines, Joséphine se téléporte en Martinique, dans les années 1830, et rencontre Vénus et Scipion, un couple d’esclaves travaillant dans les plantations. Si l’épisode a fait scandale, c’est parce que les internautes se sont insurgés face à l’image du “sauveur blanc” qui vient délivrer les esclaves. Pour coller à l’aspect “léger” de la série, les scénaristes n’ont pas retranscrit l’horreur de l’esclavage et se sont épanchés sur une histoire d’amour. Là encore, un faux pas pour des centaines de téléspectateurs.

Plus Belle La Vie

Plus Belle La Vie est peut-être la série française qui est la plus sujette aux polémiques. En même temps, avec 4.000 épisodes au compteur, on peut comprendre qu’il y ait quelques loupés. On se souvient de la leçon de Thomas à Mirta pour apprendre à rouler un joint, du plan à trois sous poppers ou encore de la scène d’inceste entre Jonas et Océane. Toutefois, les téléspectateurs se sont également insurgés contre la série à cause de… Vichy ! Plusieurs personnages ont en effet dit du mal de la ville. Babeth lançait à Luna, qui lui annonçait qu’elle devait se rendre là-bas : “Un séminaire à Vichy ? Et pourquoi pas un enterrement à Francfort ! » Quelques jours plus tard, elle répondait alors : ”Vichy ? Que des vieux, c’était chiant à mourir.” Le maire de Vichy et la députée de l’Allier Bénédicte Peyrol s’étaient même emparés du sujet ! Heureusement, les acteurs se sont rendus dans la ville quelques mois plus tard pour enterrer la hache de guerre.

H24

La dernière série française de TF1 s’est aussi attiré les foudres des internautes récemment. Ce n’est pas la première fois que la chaîne se lançait dans une fiction médicale, mais après un premier échec, la Une en a essuyé un nouveau avec H24. Lors de la diffusion du premier épisode, nombreux ont été les téléspectateurs à dénoncer les incohérences médicales. “Cette série ne représente pas la réalité. On dirait que les infirmières se la coulent douce” exprimaient certains sur Twitter. Le plus marquant a certainement été cette scène dans laquelle un patient est intubé au menton. Autant d’incohérences qui n’ont pas plu au public.

Le Bazar de la Charité

C’est LE carton de l’année 2019. Le Bazar de la Charité a dépassé les attentes de TF1 en matière d’audience et a attiré jusqu’à 8,5 millions de téléspectateurs. Si le succès est indéniable, certains téléspectateurs n’ont pas pu s’empêcher de remarquer que quelques détails ne collaient pas. En faisant une série basée sur des faits réels, la chaîne ne pouvait pas se permettre de faire un écart vis-à-vis de ce qu’il s’était vraiment passé le 4 mai 1897 à Paris. Dans les colonnes de TV Mag, Marie-Béatrice du Cray, descendante de la comtesse Haward de la Blotterie, une victime de l’incendie du Bazar de la charité, n’a pas mâché ses mots face à la série. “Il ne faut pas essayer de chercher des exactitudes avec ce qu’il s’est passé à l’époque car il y en a peu. Toutes les histoires sont fictives. C’en est presque caricatural”, expliquait-elle alors. Personnages peu crédibles, des vols sur les cadavres qui n’ont jamais existé, un bâtiment qui ne ressemble pas à la réalité, Marie-Béatrice du Cray a pointé du doigt plusieurs incohérences qui n’ont pas suffi à enrayer l’audience de la série.

Inquisitio

Vous ne vous souvenez pas d’Inquisitio ? Pourtant, cette série de France 2 est quand même parvenue à s’attirer les foudres de.. l’Eglise Catholique, rien que ça. L’histoire prenait place en 1370, en pleine période de l’Inquisition en France. Deux Papes, l’un à Avignon et l’autre à Rome, luttent pour imposer leur légitimité. Mais si la fiction a plu à un large public, cela n’a pas été le cas de Mgr Bernard Podvin, porte-parole de la conférence des évêques de France. “Je pleure et m’indigne de songer qu’à l’audimat, beaucoup risquent de se croire instruits par cette manière tendancieuse d’honorer l’histoire humaine et religieuse”, a-t-il notamment écrit dans un communiqué. Parmi les points noirs d’Inquisitio, on retrouve “le traitement indigne réservé à la grande mystique Sainte Catherine de Sienne” selon l’homme d’Eglise. La série ne connaîtra pas de seconde saison.

Clément Rodriguez
Journaliste
clement@serieously.com

Je suis le fils spirituel de Jake Peralta (Brooklyn 99) & Roland (Plus Belle La Vie).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est des madeleines et du chocolat chaud devant Desperate Housewives.
Clément Rodriguez on EmailClément Rodriguez on LinkedinClément Rodriguez on Twitter