Ces acteurs de séries qui ont menti pour obtenir un rôle

13 novembre 2019 - 11h57

Pour avoir un rôle, certains acteurs de séries sont prêts à tout. Entre les forceurs et ceux qui mentent, il y a de quoi faire. Serieously vous offre un bien bel aperçu de ces acteurs qui n’ont pas hésité à arranger la vérité pour décrocher un rôle dans leur série fétiche. Par ici !

Gabrielle Carteris pour Beverly Hills

Gabrielle Carteris parlera aux gens qui regardaient des séries dans les années 90. Dans Bervely Hills, elle donnait vie au personnage d’Andrea Zuckerman. Pourtant, l’actrice a bien failli ne pas décrocher le rôle car elle était en réalité bien plus âgée que ce qu’elle a annoncé. « Quand j’ai eu le rôle, un avocat m’a dit que je pouvais signer un contrat et affirmer avoir un âge différent tant qu’il était supérieur à 21 ans« , a-t-elle raconté à People alors qu’elle était âgée de 29 ans. « Quand mon vrai âge a fini par être découvert, la série commençait à cartonner et mon personnage était trop présent pour me virer. Le producteur m’a dit que j’étais très chanceuse qu’ils n’aient pas connu mon âge quand j’ai été engagée« . Gabrielle Carteris a par ailleurs repris son rôle pour le revival BH 90210, qui n’a pas été renouvelé pour une seconde saison.

Eddie Redmayne pour Elizabeth I

L’un des Poufsouffle les plus célèbres a aussi menti pour obtenir un rôle dans la mini-série Elizabeth I. Eddie Redmayne a quelque peu arrangé la réalité en affirmant savoir monter à cheval. Pas d’pot, le premier jour de tournage lui a valu de montrer ses talents de cavalier. « Deux semaines plus tard, nous étions en Lituanie et j’étais sur ce gigantesque étalon et je me disais ‘à quel moment tu vas admettre qu’en réalité…tu es monté une fois sur un paddock?’ J’ai entendu ‘Action’ et j’ai donné un petit coup à mon cheval qui est parti tout droit au galop. J’ai été immédiatement envoyé en camp pour apprendre« , a confié l’acteur britannique à Vanity Fair.

Chad Michael Murray pour Les Frères Scott

Pour son rôle de Lucas Scott, Chad Michael Murray n’a pas tout à fait menti mais il ne s’est pas non plus attardé sur ses capacités au basket ! Embêtant, quand on sait que toute la série (ou presque) tourne autour des Ravens, l’équipe de basketball de Tree Hill. N’ayant pas ce talent, Chad Michael Murray a dû nécessiter l’aide d’un coach pour se montrer au top niveau.

Mila Kunis pour That ’70s Show

Mentir sur son âge devient un classique dans le monde du cinéma. C’est exactement ce qu’a fait Mila Kunis pour obtenir son rôle dans la série That 70’s Show qui a lancé sa carrière (et lui a fait rencontrer l’homme de sa vie, accessoirement). Âgée de seulement 14 ans, l’actrice a affirmé qu’elle en avait 18. « Je leur ai dit que j’étais un peu plus âgée… Je leur ai dit que j’allais avoir 18 ans, ce qui n’est techniquement pas un mensonge : j’allais vraiment avoir 18 ans un jour !« , a-t-elle confié comme l’a rapporté Vocal Media.

Idris Elba pour The Wire

Série culte américaine, The Wire a pourtant failli devoir se passer du personnage de Stringer Bell : Idris Elba a effectivement menti lors de ses auditions. Et pour cause, l’acteur a caché ses origines britanniques, prétendant être américain. Tout ça pour camoufler son (si bel) accent anglais et décrocher le rôle.

Jodie Comer pour Killing Eve

Autre petit mensonge, celui de Jodie Comer pour intégrer le casting de la série Killing Eve. Originaire de Liverpool, Jodie Comer possède un accent pour le moins britannique… Mais pour incarner la tueuse Villanelle, elle a dû devenir un véritable caméléon des langues. « On m’a toujours dit que si en audition on te demandait si tu savais faire du cheval, il fallait dire oui, même que ce n’est pas le cas. C’est exactement ce que j’ai fait pour les langues« , a-t-elle affirmé au journal Metro. Quand on voit avec quelle dextérité elle sait prendre différents accents, on se dit qu’elle a bien fait d’écouter ces légendes urbaines !

Jameela Jamil pour The Good Place

Surprise ! L’interprète de Tahani s’est elle aussi laissé aller à quelques petits mensonges pour décrocher LE rôle de sa vie dans The Good Place. Selon ce qu’elle a raconté à CNBC, Jameela Jamil n’avait en réalité jamais joué la comédie auparavant. « J’ai dit au directeur de casting que j’avais de l’expérience dans le métier, ce qui était un mensonge. Je lui ai dit que j’avais déjà été sur scène, en réalité je parlais d’une pièce à l’école« , a-t-elle avoué. Jameela Jamil s’est même laissé aller à récidiver lorsqu’on lui a demandé si elle avait déjà fait de l’improvisation. « J‘adooore l’impro ! J’en ai fait des tonnes dans un théâtre en Angleterre« , a-t-elle alors répondu. La reine de la comédie à n’en pas douter.

Laura Fraser pour Breaking Bad

Pour assurer le rôle de Lydia Rodarte-Quayle dans Breaking Bad, une femme de poigne à la tête du géant allemand Madrigal Electromotive (qui magouille 2-3 trucs super clean avec Gustavo Fring), il a été demandé à Laura Fraser de parler allemand. Ce qu’elle a naturellement dit qu’elle était en mesure de faire durant son audition. Vous le voyez venir ? En réalité, elle était incapable de parler un seul mot d’allemand. Dès qu’elle a reçu le script, l’actrice s’est plongée tête baissée sur le projet et a su bluffer tout le monde ! 

Journaliste
amandine@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Jess (New Girl) & Seth Cohen (The O.C.).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est soupe Phô & cheesecake devant Insecure.
Amandine Rouhaud on EmailAmandine Rouhaud on InstagramAmandine Rouhaud on Twitter