Anthracite : la secte des Ecrins existe-t-elle vraiment ?

Anthracite : la secte des Ecrins existe-t-elle vraiment ?

Partage
Lien copié !

C’est aujourd’hui que sort la nouvelle production française de Netflix, Anthracite avec Hatik, Camille Lou et Noémie Schmidt, une enquête qui nous plonge au cœur des Alpes. Mais alors, ce thriller est-il inspiré de faits réels et la secte des Ecrins existe-t-elle vraiment ?

Si vous êtes amateurs de programmes true crime, vous allez sûrement adorer Anthracite, la nouvelle mini-série française de Netflix qui intègre cet univers dans un thriller froid et palpitant. Dans cette fiction, les abonnés de la plateforme de streaming suivent Ida (Noémie Schmidt), une jeune femme haute en couleur et adepte du true crime qui se lance sur les traces de son père après sa disparition. En chemin, elle va croiser la route de Jaro (Hatik), un ancien délinquant qui veut repartir à zéro et se voit pris pour cible quand une femme est retrouvée assassinée dans des circonstances très étranges.

Ensemble, les deux personnages vont enquêter sur les mystérieuses disparitions et rites qui semblent avoir lieu dans les montagnes et qui ne sont pas sans rappeler un terrible et sordide fait divers qui a marqué cette région trente ans auparavant. Glauques et mystérieux, les événements traités dans Anthracite sont-ils inspirés d’une histoire vraie ?

La secte et le fait divers qui ont inspiré les créateurs d’Anthracite

Si l’intrigue qui se déroule dans le présent est purement fictive, le fait divers auquel Anthracite fait référence et la mystérieuse secte des Ecrins s’inspirent, quant à eux, de faits réels. Les créateurs de la mini-série, Fanny Robert et Maxime Berthemy, se sont inspirés du suicide collectif ayant eu lieu dans le Vercors au milieu des années 90. Ce massacre est lié à la secte de l’ordre du Temple Solaire, dirigée par Luc Jouret et Joseph Di Mambro.

« Je devais avoir treize ou quatorze ans à l’époque et je me souviens que ça tournait en boucle à la télé. Je me souviens que ça m’avait fait très peur. Vous ne pouvez pas imaginer qu’une chose pareille existe à quelques kilomètres de chez vous. Donc quand avec Maxime Berthemy, on cherchait un fait divers pour créer cette série, on réfléchissait à quelque chose de marquant qui incarne les années 90, s’il y a un fait divers qui m’a vraiment marqué quand j’étais ado, c’est vraiment l’ordre du Temple Solaire », a confié Fanny Robert à France Bleu.

personnage de la série anthracite
© Netflix

En décembre 1995, les corps calcinés de 16 membres de l’ordre du Temple Solaire, des adultes et des enfants, ont été retrouvés dans un lieu-dit appelé “le Trou de l’Enfer”. Les adeptes espéraient ainsi pouvoir rejoindre l’étoile Sirius. Ce n’est d’ailleurs pas le seul massacre connu et rattaché à cette secte, des horreurs similaires ayant également eu lieu en Suisse et au Québec à la même époque.

Retrouvez les épisodes d’Anthracite dès maintenant sur Netflix.

Marion Le Coq

Marion Le Coq

Rédactrice en chef

Suivez nous !