Counterpart, Harry Lloyd : « la saison 2 est plus folle, plus ambitieuse, plus dangereuse »

À l’occasion des 10 ans d’OCS, la rédaction de Serieously a rencontré Harry Lloyd, acteur central de Counterpart. L’occasion parfaite pour parler de la saison 2, diffusée en ce moment sur la chaîne… Rencontre.

La première saison de Counterpart a un rythme complètement fou et beaucoup de twists… Peut-on en dire en autant de la saison 2 ? 

Harry Lloyd : Je peux même vous dire que cette saison est encore plus folle que la précédente. Plus dangereuse et ambitieuse, même. Maintenant nous sommes dans le coeur du sujet, c’est la guerre. Et on ne peut plus prétendre que ce n’est pas le cas. La nature de l’humanité de ce monde est révélée, les mondes commencent à apprendre la connaissance l’un de l’autre et c’est l’élément déclencheur de tous les problèmes à venir. C’est passionnant aussi dans le développement des personnages, on apprend que Peter (son personnage ndlr) veut protéger sa femme et sa fille, mais il veut aussi bien faire son travail. On est dans un monde où chacun doit choisir un clan et Peter ne peut clairement pas se le permettre.

Après les critiques ultra-positives de la saison 1, avez-vous ressenti de la pression pour la saison 2 ? 

Honnêtement je suis hyper confiant parce que les scripts sont juste géniaux. Je suis fier et heureux de la présenter, maintenant j’attends juste de savoir si on aura le droit à une saison 3, je suis confiant, on le mérite, l’histoire est incroyable.

De nouveaux personnages arrivent dans cette saison, que pouvez-vous nous dire sur eux ? 

Oui, le premier nouveau personnage que vous verrez est Naya Temple, incarnée par Betty Gabriel. C’est une outsider, elle ne savait rien sur les deux mondes, elle a été envoyée par le FBI parce qu’elle est douée pour choper des espions. Elle va travailler avec Peter pour essayer de démasquer certaines personnes, ce qui est ironique quand on sait qu’il cache lui même sa famille, ça va créer des tensions et des situations intéressantes.

Vous avez tourné la saison 2 à Berlin, comment était-ce ? 

C’était une expérience incroyable, Berlin s’est imposée comme un personnage central de cette saison, cette ville a une histoire dingue et on le ressent. On a vraiment voulu accentuer le côté très gris de Berlin, ça apporte une dimension exceptionnelle à certaines scènes, comparé à du studio ou même à Los Angeles, qui est quand même très ensoleillé la plupart du temps.

Aimeriez-vous incarner un Counterpart de Peter ? 

Oui, j’en rêve ! Bon, c’est compliqué de vous en parler là car je ne peux pas spoiler la saison 2, mais la saison 1 s’est concentrée sur les counterparts, qui ils sont… alors forcément j’étais obsédé par le fait de savoir si Peter était concerné.

Avez-vous une petite anecdote de tournage à nous partager ?

Je suis tellement fan du scénario de Counterpart que parfois, j’essaye de trouver des twists ou des histoires à développer que je propose à Justin Marks, le créateur de la série. Et à chaque fois, par politesse il me dit « ah oui c’est une bonne idée ! Moi j’avais plutôt pensé à ça ». Je peux vous dire qu’à chaque fois il me fascine avec ses idées incroyables, j’ai l’impression d’être un vrai idiot avec ce que je propose ou ce que j’ai imaginé (rires) ! Il me surprendra toujours, je ne sais même pas pourquoi j’essaye d’anticiper la suite en fait… Cet homme est beaucoup trop fort.

 

La saison 2 de Counterpart est à regarder sur OCS tous les lundis. 

 

Propos recueillis par Aurélia Baranes & Allison Prieto


Aurelia Baranes
Co-fondatrice
Fille spirituelle de JD de Scrubs et Jess de New Girl.
Let Them Binge parfait : South Park avec toute la bouffe italienne du monde (enfin, la végé) et les Atlanta Four
Aurelia Baranes on InstagramAurelia Baranes on Twitter