Dragon Ball Super : Vegeta est-il plus fort que Son Gokū ?

8 janvier 2018 - 15h59

Depuis le début de Dragon Ball, on voit Son Gokū comme le guerrier le plus fort, mais Dragon Ball Super semble redistribuer les cartes et fait probablement de Vegeta le Saiyan le plus fort de l’univers. Preuves et explications.

Son Gokū a toujours été le personnage de Dragon Ball Z le plus aimé des fans. C’est celui qu’on suit depuis son enfance, et qu’on voit évoluer au fil des ans et des combats. Mais l’arrivée de Vegeta a redistribué les cartes et si le prince des Saiyans n’est pas le préféré, il a su s’imposer dans le coeur de nombreux fans dès sa première apparition pleine de charisme. Le guerrier, d’abord ennemi, est devenu un membre du groupe de Gokū et a combattu à ses côtés les grands méchants de la saga : Freezer, Cell et Buu.

Un niveau de retard ?

De tous ces combats, Vegeta a été un atout plus qu’un combattant décisif et c’est souvent Son Gokū qui en est ressorti en héros. Mais Vegeta a toujours eu ce truc en plus, cet aura, cette résilience et cette détermination qui le fait devenir toujours plus fort. Il a souvent atteint le même niveau que son frère-ennemi mais sans pouvoir le dépasser sur le long terme.

Super Saiyans, Super Saiyan God, Blue, Vegeta a toujours eu du retard sur les transformations, mais il a toujours su rattraper son niveau, et ce, sans technique comme le Kaioken. Malgré tout, il est le meilleur guerrier de Dragon Ball. On sait, c’est une affirmation forte et qui n’est pas forcément populaire, mais de nombreuses preuves le montrent, et notamment à la vue des derniers événements de Dragon Ball Super.

Le test Beerus

Pour une première preuve de la puissance de Vegeta, il faut remonter au début de Dragon Ball Super, quand les héros font la rencontre de Beerus, le Dieu de la Destruction. Sa puissance dépasse tout ce que les guerriers ont pu combattre jusqu’à ce moment-là et ils ne font pas du tout le point. Sur la Planète de Maître Kaïô, Gokū n’a pas pu le battre, ni le toucher, même en allant jusqu’à se transformer en Super Saiyan 3… Ce que réussit pourtant à faire Vegeta, alors en simple Super Saiyan 2.

Beerus a osé lever la main sur Bulma, de quoi provoquer la colère de Vegeta, qui s’est immédiatement lancé à l’attaque de son nouvel ennemi. S’il a essuyé quelques coups au début, il a réussi à lui en coller une, à la plus grande surprise du Dieu. Même si, au final, il n’a reçu aucun dégât, se permettant même de prendre un Final Flash de plein fouet, sans prendre la moindre petite égratignure.

La Résurrection de ‘F’

Après Beerus, nos héros ont eu la mauvaise surprise de voir Freezer débarquer sur Terre, des années après sa mort sur Namec, et un premier retour rapidement expédié par Trunks du Futur (rappelez-vous de ses coups d’épée et des petits cubes). Dans le film sorti en 2015 (et réadapté en épisodes de l’anime Dragon Ball Super), Vegeta ne fait qu’une bouchée de Freezer dans sa nouvelle forme surpuissante : Golden Freezer. Là où Gokū s’est loupé (ok, il y a eu un peu tricherie, il s’est fait tirer dessus par Sorbet, mais quand même), Vegeta surpasse très largement le niveau de Freezer et est prêt à l’achever, avant que ce dernier ne détruise la Terre. Grâce à un retour dans le temps de 3 minutes (merci Whis), Gokū tue finalement son ennemi. Et vole ce moment à Vegeta, on peut le dire.

Gokū Black ne fait pas le poids

Dans l’arc Trunks du futur, un ennemi encore plus puissant apparaît et veut pulvériser tout être mortel, qui polluent l’univers selon lui. Zamasu, l’apprenti Kaïô Shin de l’univers 10 a réussi à voler le corps de Son Gokū dans le futur de Trunks et voyage à travers le temps et les univers pour mettre son plan à exécution. Il se trouve évidemment face aux Saiyans, et Vegeta, n’est pas loin de se débarrasser de lui, avant qu’un autre Zamasu ne viennent le sauver in extremis.

Les deux Zamasu ont l’avantage et blessent les deux guerriers. Ils reviennent dans le présent et Vegeta part s’entraîner dans la salle de l’esprit et du temps, et parvient à maîtriser le Super Saiyan God (dans le manga. Dans l’anime, il n’y a aucune trace de ce passage). Son Goku a déjà atteint cette transformation, mais avec l’aide de 5 Saiyans. Vegeta, lui, a réussi à atteindre ce niveau seul.

Il prend une nouvelle fois le dessus sur son adversaire – qui s’est pourtant transformé en Super Saiyan Rosé – grâce à une maîtrise presque parfaite de son corps et de ses pouvoirs. Comme l’explique Son Goku. A ce moment là, Vegeta semble être, au moins, au même niveau que Goku, si ce n’est plus puissant.

Si la victoire semble proche, Zamasu et Gokū Black décident de fusionner et deviennent bien trop puissant, obligeant Vegeta et Son Gokū à devenir Vegetto, pour la première fois depuis leur combat contre Buu.

La maîtrise des mouvements instinctifs en approche ?

Dans l’anime, dans l’arc du Tournoi du Pouvoir, Son Gokū atteint le Migatte No Gokui, traduit par “Maîtrise des mouvements instinctifs”, face à Jiren, alors qu’il est sur le seuil de la mort. Une transformation qui lui permet d’esquiver toutes les attaques de son ennemi grâce à son instinct. Une forme qu’il utilise une nouvelle fois contre Kefla.

Une transformation que n’a pas encore atteint Vegeta, mais dont Whis fait mention dans le manga, lors de son entrainement et à la vue de ses immenses progrès.

Il avoue même qu’il n’y a plus aucun écart de niveau entre lui et Son Gokū, quand il le voit se battre contre Beerus et réussir à nouveau à lui porter un coup.

Vegeta ne supporte plus (et ne l’a jamais supporté) d’être derrière Gokū, et il s’est toujours entraîné dans l’optique de devenir meilleur. C’est cet acharnement, couplet à son arrogance légendaire qui ont fait de lui le guerrier qu’il est aujourd’hui. Et il l’a de nouveau prouvé dans le dernier épisode diffusé de l’anime (le numéro 122).

Jiren à portée de poing

Alors qu’il ne reste plus que deux univers en jeu dans le Tournoi du Pouvoir, Jiren provoque nos héros et commence à combattre Gokū, qui ne fait pas vraiment le poids. Ni Vegeta, par ailleurs. Mais ce dernier, qui observe la scène, analyse les mouvements du guerrier de l’univers 11 afin de trouver une faille et de pouvoir l’atteindre. Ce que n’a jamais réussi à faire Gokū en Super Saiyan Blue.

Et le prince de Saiyans y parvient, choquant au passage tout ceux présents dans et autour de l’arène. Celui qui paraissait imbattable, inatteignable, invincible, ne l’est peut-être pas autant qu’on veut nous le faire croire…

Ok, on s’enflamme peut-être, parce qu’au final ce coup de poing, suivi par un autre coup de pied surpuissant, n’a fait aucun dégât. Mais, Jiren n’a jamais été autant sous pression que pendant ces courts instants où Vegeta s’est occupé de lui.

Evidemment, il ne s’agit pas de dire que Vegeta est plus fort que Jiren : ce n’est pas le cas, et ce dernier reprend très très vite le dessus, blessant gravement le saiyan au passage. Malgré un Final Flash surpuissant.

Mais Vegeta a réussi à faire ce que n’avait pas réussi Son Goku, et c’est une prouesse à noter, qui prouve que sa puissance peut monter au-dessus de celle de son meilleur ennemi. Mais pour vaincre un guerrier comme Jiren, il va falloir que les deux héros unissent une nouvelle fois leur force.

Ne jamais sous-estimer la force mentale de Vegeta. Malgré les dons naturels de Son Goku (sans oublier ses entraînements, évidemment), Vegeta sera toujours là pour devenir plus fort.

Romain Cheyron
Journaliste
romain@serieously.com

Je suis le fils spirituel de J.D. (Scrubs) & Castiel (Supernatural).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est pizza chicken/pepperoni extra fromage devant Friends.
Romain Cheyron on EmailRomain Cheyron on InstagramRomain Cheyron on Twitter