Game of Thrones : pourquoi Jon Snow & Daenerys ne finiront JAMAIS sur le Trône de fer

16 octobre 2017 - 14h19

Si la saison 8 de Game of Thrones ne débarquera qu’en 2019, pour le plus grand malheur des fans, la fin est proche et le Trône de fer devrait trouver un nouvel occupant dans les ultimes moments de la série. Les spéculations vont bon train, et les noms de Jon Snow et Daenerys reviennent souvent. Pourtant, ce serait bien trop facile de les voir régner sur le Royaume des Sept Couronne et on connaît l’univers de George R.R. Martin : les gentils ne gagnent pas forcément à la fin. Robb et Ned Stark peuvent en témoigner (enfin, plus vraiment).

Au cours de la saison 7 de Game of Thrones, nous avons appris que Jon Snow était en réalité Aegon Targaryen, fils de Rhaeger Targaryen et Lyanna Stark… Soit le neveu de Daenerys. Mais ça, les deux tourtereaux ne le savent pas encore, et quand ils vont l’apprendre on veut être là pour le moment malaise. Mais cela veut surtout dire qu’il est l’héritier légitime du Trône de fer, devant sa chère et tendre (et tante). Est-ce que ça a une véritable importance ? Pas vraiment, et on vous donne trois raisons pour lesquelles aucun des deux ne mettre ses fesses sur le trône.

 

1. La légitimité n’a aucune valeur


Le fameux fauteuil forgé d’épées a vu se succéder des personnages qui n’avaient rien à faire là : Joffrey, Tommen et même Cersei, n’ont aucune légitimité pour régner. Et pourtant, ce sont ces trois personnages qui ont dirigé Port-Real et tout Westeros pendant les sept premières saisons de Game of Thrones. La famille Lannister s’est frayée un chemin dans les plus hautes sphères du Royaume des sept Couronnes grâce au mariage politique de Cersei avec Robert Baratheon. Et si les jeunes Joffrey et Tommen ont pris la suite de leur père, c’est parce que personne ne sait qu’ils sont en réalité le résultat de la relation incestueuse entre Cersei et Jamie. Jon Snow a peut-être toutes les cartes en main pour devenir souverain, mais ce n’est pas aussi évident. 

2.   C’est trop évident

Depuis le début de la série, Jon Snow est décrit et construit comme le héros de l’histoire, et  notamment après la tragique mort de Robb Stark. Vaillant, fidèle à ses principes, bienveillant, son chemin est tout tracé jusqu’à la victoire finale. Et dans ce périple, il est rejoint par Daenerys, afin de former le couple ultime de la série. Tout est mis en place pour que les deux règnent en paix sur tout le royaume. Sauf que, comme mentionné plus haut, ce n’est pas vraiment le credo de George R.R. Martin. De nombreux fans attendent un happy ending : ce n’est sûrement pas ce qui va se passer. En annonçant notamment une fin de série « douce-amère ».

3.  Ils prennent souvent de mauvaises décisions

Réfléchir avant d’agir n’est pas vraiment quelque chose qui résume leur personnalité. Les deux foncent souvent tête baissée en écoutant leur coeur plus que leur cerveau. Jon Snow fonce vers le danger sans se retourner – comme cette expédition suicide au delà du Mur pour ramener un zombie – et Daenerys veut tout cramer avec ses dragons sans penser aux conséquences politiques. A quel moment peut-on sérieusement penser qu’ils vont arriver sains et saufs jusqu’au trône ? Heureusement pour eux, ils sont bien entourés.

4. Et si c’était un autre couple ?

Dans sa quête de conquête de Westeros, Daenerys peut compter sur un compagnon de choix : Tyrion Lannister, devenu Main de la mère des dragons. Il s’agit peut-être du personnage le plus intelligent de la série et il a probablement déjà choisi le camp victorieux. Mais comme ni Jon Snow, ni Daenerys se retrouveront sur le trône, c’est peut-être lui qui régnera sur le Royaume à la fin… Avec Sansa. Ne l’oublions pas : la jeune Stark et Tyrion sont toujours mariés légalement, depuis l’épisode 8 de la saison 3, et comme l’indique le site Digital Spy : George R.R. Martin s’inspire en grande partie de la Guerre des Deux-Roses, qui s’est achevée par le règne d’Elizabeth I, une jeune rousse, mariée à un ancien ennemi, qui fournissait d’excellents conseils… Cette guerre opposait deux familles ennemies : les Lancaster (Lannister) et les York (Stark) et la lignée des souverains ressemble étrangement à celle de Game of Thrones. Henry VIII, décédé d’une blessure infestée a laissé place à Edward VI, mort mystérieusement, puis à Queen Mary I, aussi connue sous le nom de Bloody Mary… Avant de finalement laisser place à Elizabeth I. Tout ça ne vous rappelle rien ? 

 

Romain Cheyron

La rédaction Serieously