Hakim Jemili dans "Fatigué" : un spectacle drôle, intime et mordant

Hakim Jemili dans « Fatigué » : un spectacle drôle, intime et mordant

Partage
Lien copié !

Son bonnet, ses lunettes et sa bonhomie illuminent les écrans, Hakim Jemili brûle les planches dans Fatigué. Un nouveau spectacle drôle, authentique, émouvant et incontestablement décapant, avec lequel il parcourt la France en tournée jusqu’en 2025 ! On vous dit ce qu’on en a pensé !

On le connaît depuis 10 ans, lui qui a démarré dans Le Woop avec notamment Mister V, avant de faire ses armes derrière le petit écran et d’attendre le grand, dans Docteur ? en 2019 aux côtés de Michel Blanc, puis dans Les SEGPA, Chasse gardée, La Tête dans les étoiles et dernièrement Ici et là-bas. Du haut de ses 34 ans, Hakim Jemili offre à son public ce qu’il attendait depuis longtemps : un nouveau spectacle.

Fatigué : le spectacle drôle et osé d’Hakim Jemili

S’il a déclenché nos rires dans Miskina, la pauvre, Drôle et LOL : qui rit sort, le comédien a aussi toujours aimé les planches, de ses débuts au Paname Café à son premier one man show Super en 2020. Quatre ans plus tard, Hakim Jemili est donc de retour dans toute la France avec Fatigué, spectacle que l’on a eu la chance de voir à Paris, dans un écrin de premier choix, puisqu’au Théâtre Edouard VII.

hakim jemili en interview serieously
@ Serieously.

Après que la géniale Fadily Camara a surchauffé la salle en première partie, le mari de cette dernière arrive, bonnet vissé sur la tête, et annonce la couleur dès le début : « Israël Palestine ! » Déclenchant les rires, le sujet pourtant ô polémique et brûlant offre l’occasion à l’humoriste de donner son avis sur la question, ou plutôt sur le fait que tout le monde donne son avis dessus, en nous indiquant qu’une fois le thème passé « on pourra mieux parler de crottes de nez ! »

Rivalisant de fraîcheur et de talent lorsqu’il se lance dans des impros en interpelant des gens du public, le trentenaire distille piques osées et confidences émouvantes dans un flot de vannes et d’anecdotes qui mettent tout le monde d’accord. Le tout en réussissant le tour de force de diffuser sa bonne humeur et ses bons sentiments – il conclut son spectacle d’un « N’attisons pas la haine » – sans jamais pour autant tomber dans la facilité ou la guimauve.

Inspiré par Paul Mirabel et Roman Frayssinet dans certains passages, Hakim Jemili parle à cœur ouvert de sa famille, de son fils, de la complexité de figurer dans la troisième génération issue de l’immigration, ou encore de son couple avec Fadily Camara. Un spectacle qui aurait pu polariser, mais qui permet finalement de tous nous unir et dont on ne ressort absolument pas Fatigué, sauf peut-être de rire !

Pour réserver vos places pour le spectacle d’Hakim Jemili, c’est par ici !

Mathilde Fontaine

Tags

Suivez nous !