Le portrait culte de la semaine : Fran Fine, la Nounou d’Enfer

20 juin 2018 - 14h22

La rumeur court que Fran Fine devrait être de retour dans un revival d’Une Nounou d’Enfer… Rien n’a encore été affirmé, mais en tout cas, on est tellement emballé par l’idée chez Serieously que l’on a décidé de mettre Fran Fine à l’honneur dans le portrait culte de la semaine ! C’est parti !

Fran Fine c’est qui, c’est quoi?

New-yorkaise juive issue du Flushing Queens, Fran Fine interprétée par Fran Drescher commence très mal la série. Vendeuse porte à porte (malgré elle) dans une boîte de cosmétiques après s’être faite larguée par son patron, elle finit par accepter une place de nanny dans une famille ultra preppy et BCBG de Manhattan, les Sheffield. Très vite, elle se fait aimer par les membres de la famille, les trois enfants Maggie, Brighton et Grace puis Maxwell le père absent, ainsi que Niles, le majordome faussement coincé. Elle devient aussi la meilleure ennemie de C.C. Babcock, la collègue de Maxwell, éperdument amoureuse de lui.

La première fois où elle apparaît

On l’aperçoit dès le générique culte de la série, ce cartoon que tout le monde peut reconnaître dès les premières images et les premières notes !

 

Pourquoi on l’aime

La liste commence… Sa vivacité, son humour, son charme incendiaire, sa force de caractère… Fran Fine est la définition même du personnage culte tant elle possède de facettes. Ce que l’on préfère chez elle ? Ses airs, ses looks faussement trashy et sa gouaille du Queens. Mais surtout, ses arrivées triomphantes et ses descentes d’escalier mythiques, toujours affublée des meilleures tenues possibles.

Sa réplique culte

Elle en a une flopée, mais celle qui la définirait le mieux reste sa manière de s’annoncer auprès du maître des lieux, Maxwell. Ses entrées tonitruantes dans son bureau sont toujours soulignées d’un « Monsieuuuuuuuuur SHHHEFFFFIIEEEELLLLLLLLLD » bien haut perché. Le tout suivi évidemment d’une assise sur le bureau du principal intéressé.

Ses atouts gagnants

Probablement sa famille. Issue d’une lignée de femmes plus incroyables les unes que les autres, on a l’impression de faire partie de la famille Fine. Tout d’abord sa mère Sylvia Fine, incroyablement coquette et fière mère juive qui ne rêve que d’une chose, que sa fille épouse Maxwell. Mais surtout la grand-mère de Fran, grand-mère Yetta, qui est un exemple de longévité et de philosophie pour nous tous. Tu nous manques Yetta.

Ses défauts

Autant de défauts que de qualités Fran Fine ! Elle est délicieusement narcissique et over-the-top, gentiment manipulatrice, elle sait exactement gérer toutes les situations et rien ne lui échappe. Mais sa candeur et son optimisme absolus la rendent grandement inoffensive !

Qui pourrait être son buddy de série ?

Probablement Samantha Jones de Sex And The City. Deux new-yorkaises pures et dures, deux esprits libres qui n’auraient pas leur pareil pour retourner une pièce de leur charisme. On aime.

Hannah Benayoun
Journaliste
[email protected]

Je suis la fille spirituelle de Leslie Knope (Parks and Recreation) & Thomas Shelby (Peaky Blinders).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est Bo Bun légumes devant Friends.
Hannah Benayoun on Email