The Gifted saison 2 : on a rencontré Natalie Alyn Lind et Stephen Moyer

Si la saison 1 de The Gifted arrive sur FOX PLAY le 4 octobre, la saison 2 est disponible en US + 24 sur Canal + séries. La rédaction de Serieously a rencontré Natalie Alyn Lind et Stephen Moyer pour parler des enjeux autour de ces épisodes explosifs.

La saison 2 va séparer le groupe des Gifted en deux, on va les suivre séparément et les fans pourraient même devoir choisir un camp… que pouvez-vous nous dire là dessus ? 

Stephen Moyer : Evidemment il y a un bon côté, le notre (rire) ! En fait, il va y avoir une différence majeure d’idées, notamment entre ceux qui veulent « être différents » et ceux qui préfèrent « être acceptés ». Un groupe va vouloir essayer d’y arriver ensemble, faire en sorte que les mutants et les humains puissent vivre en communauté. L’autre groupe veut se battre, mettre en avant leurs droits. Il vont tout faire pour y arriver et n’ont pas peur de faire du mal aux gens, tant qu’ils peuvent se protéger. Ce côté « choisissez un camp » devrait plaire au public, certains personnages que les fans aiment le plus vont aller du côté obscure et vont choisir de faire des choses terribles. Ça va être très intéressant à voir.

Natalie Alyn Lind : En réalité dans cette saison on devrait voir 4 camps car deux nouveaux groupes vont faire leur entrée, il va même y avoir les Morlocks. Ce sont des mutants underground, qui ont abandonné l’idée d’avoir une vie normale et qui préfèrent vivre cachés pour être tranquilles. L’autre groupe qui arrive s’appelle les Purifiers, ils sont à 100% contre les mutants et veulent tous les éliminer. On va vraiment avoir droit à des factions très différentes cette saison, plusieurs levels jusqu’à l’extrême.

the gifted natalie alyn lind

Qu’est-ce qui vous a le plus excités quand vous avez découvert le script de cette saison ? 

S.M : Quand j’ai découvert ce qui va arriver dans cette saison, ma première pensée à été de comprendre pourquoi on en arrivait là. Que s’est-il passé dans la tête de certains personnages ? C’est vraiment intéressant car tout a une explication et c’était vraiment très important pour moi.

N.A.L : De mon côté, ce que j’ai beaucoup aimé, c’est que non seulement Lauren prend de l’importance, on apprend aussi à mieux la connaître, mais on voit également son amour inconsidérable pour sa famille, qu’elle fait toujours passer avant tout.

S.M : Exactement, notamment avec Andy, qui a décidé de rejoindre l’autre groupe. Quelque part, Lauren choisit le « bon côté » et Andy « le mauvais ». Mais ce qu’on voit rapidement c’est que même si on choisit un côté plus lumineux, ça ne veut pas dire qu’on fait forcément les choses bien. Andy et Lauren sont le Ying et le Yang quelque part.

N.A.L : C’est exactement ça ! Et pour revenir sur votre question concernant les scénarios, j’avoue qu’à chaque fois que j’en reçois un nouveau je suis complètement dingue, je veux absolument savoir ce qui va nous arriver, on connaît les grandes lignes mais jamais les détails. Lauren a un côté sombre et je travaille dessus épisode après épisode, notamment avec les scénaristes qui ont une vision plus globale de ce qui va arriver.

Dès la fin de la première saison, de nombreux fans avaient des théories… est-ce quelque chose que vous suivez ? 

S.M : J’essaye de ne pas trop les lire, en grande partie parce que quand je ne suis pas sur les plateaux ou en table ronde pour lire les scripts, je joue à la maison de poupées avec ma fille (rires).

N.A.L : Quelque part, j’aime bien voir quand les fans se trompent complètement et vont dans la mauvaise direction. Mais je suis parfois très étonnée, au début de la saison 1 certains avaient des théories sur le final… qui étaient complètement vraies ! C’était dingue, on se demandait comment ils ont pu trouver ça. Les fans de X-Men sont brillants, tellement intelligents, c’est difficile de les surprendre, ils connaissent l’univers et les possibilités sur le bout des doigts.

S.M : Moi j’avoue que je suis étonné de voir ces théories, mais c’est aussi parce que personnellement, je déteste me faire spoiler. Je n’aime pas avoir des informations avant même d’avoir vu les épisodes. La semaine dernière en lisant une critique d’un film, je me suis fait spoiler une grosse partie de l’intrigue, j’étais assez furieux, je n’aime vraiment pas ça. Quelque part je respecte les fans qui ont envie de deviner certaines intrigues et de l’autre je me dis qu’ils peuvent se gâcher une partie de la série.

En parlant des fans justement, certains puristes des X-Men ont envie de voir la série prendre un certain tournant, savez-vous comment Matt Nix fait pour rester entre-deux ?  

S.M : Vous savez, côté audience, certains veulent juste des explosions et des super-pouvoirs, d’autres veulent une véritable histoire et se fichent un peu des pouvoirs. C’est difficile pour le showrunner car il doit jongler entre tout ça mais surtout, comme vous le dites, il y a des fans de X-Men qui suivent de très près le projet. Via les comics, on a des fans qui sont très attachés à la mythologie des X-Men, ils veulent qu’on y reste le plus fidèle possible. Mais en réalité c’est impossible. Ce n’est pas simple pour Matt Nix, c’est vrai.

N.A.L : Jamie Chung qui incarne Blink, un personnage iconique des X-Men, est la première actrice a donner vie à ce personnage. Certains aiment ça, d’autres ne sont pas fans, c’est une certaine pression pour elle d’ailleurs. Mais la saison 2 devrait beaucoup plaire à ceux qui ont lu les comics X-Men, il y aura beaucoup de références et même certains personnages que beaucoup connaissent bien…

L’histoire des mutants qui sont rejetés par la société rappelle également beaucoup le problème des minorités dans le monde réel…

S.M : C’est sans doute l’empreinte même de la métaphore, le fait de pouvoir lier l’histoire à tout : religion, sexualité, couleur de peau, être né d’un côté ou de l’autre d’une frontière… Une séquence au début de la saison 2 devait suivre un groupe qui arrive dans un endroit où les enfants étaient tenus à l’écart de leurs parents. C’est quelque chose d’hallucinant qui est arrivé dans la vie réelle. Les producteurs ont dont décidé d’enlever cette scène. C’est fou de voir que dans notre monde, des scènes que l’on pensait seulement voir dans des fictions, notamment de science-fiction, peuvent réellement se passer. Quelque part, je me dis que nous ne sommes pas là pour faire de la politique, mais si une personne d’une minorité se sent représentée, c’est juste fantastique. De façon métaphorique ou non, c’est merveilleux qu’on puisse se sentir représenté via une série ou un film. Et si The Gifted a réussi à faire ça, c’est vraiment incroyable et j’en serai très fier.

 

The Gifted saison 2 arrive sur Canal + séries en US + 24 dès le 26 septembre… et la saison 1 sera à binge-watcher sur FOX PLAY !

 

Propos recueillis par Aurélia Baranes à Londres


Aurelia Baranes
Co-fondatrice
Fille spirituelle de JD de Scrubs et Jess de New Girl.
Let Them Binge parfait : South Park avec toute la bouffe italienne du monde (enfin, la végé) et les Atlanta Four
Aurelia Baranes on InstagramAurelia Baranes on Twitter