7 persos de séries détestés alors qu’ils ne le méritent pas tant que ça (s2)

La rédac’ de Serieously se fait l’avocat du diable et vous dit pourquoi ces 7 personnages de séries ne méritent pas toute cette haine de la part des fans (même si tous les fans ne sont pas concernés, bien sûr…).

Raquel Murillo dans La Casa de Papel

Les accros à La Casa de Papel sont loin de s’accorder concernant l’inspectrice de police. Serait-ce parce qu’elle est l’ennemie number one des braqueurs ? Parce qu’elle se prend trop au sérieux ? Parce qu’il y a trop de drames dans sa vie (et que les drama queens ne plaisent pas à tout le monde) ? Il n’empêche que c’est sans doute l’un des personnages les plus touchants du show espagnol, elle qui se trimballe un passé compliqué et éprouvant (son mari la battait) tout en continuant à aller de l’avant. Et elle fait son job, tout simplement… Les mauvaises langues diront qu’elle le fait mal, mais pas sûr que beaucoup s’en sortiraient mieux qu’elle. Hashtag just saying.

Archie Andrews dans Riverdale

Introduit comme l’adolescent populaire torturé, partagé entre le sport et la musique (COUCOU TROY BOLTON DANS HIGH SCHOOL MUSICAL), Archie Andrews n’a pas forcément conquis le cœur des fans. Beaucoup lui ont très vite préféré son meilleur ami, l’outsider Jughead Jones. Et un point en moins pour Archie ! La saison 2 a carrément ligué les téléspectateurs contre lui, lequel a enchaîné les mauvaises décisions avouons-le. Sa collaboration avec Hiram Lodge, sa rébellion contre sa famille… on ne peut pas dire qu’il ait été un héros parfait. Mais, en fin de compte, Archie reste un bon garçon, que ça plaise ou non.

Meredith Grey dans Grey’s Anatomy

Héroïne de Grey’s Anatomy, Meredith est loin de faire l’unanimité auprès des fans. Certains l’adorent, mais beaucoup ont du mal avec sa froideur, son égocentrisme, son côté torturé ou encore ses crises de larmes. Mais n’est-ce pas le propre d’une héroïne de soap opera ? Certes, Grey’s Anatomy n’est pas Les Feux de l’Amour, mais c’est un feuilleton sentimental, et forcément il y a des drama. Meredith est de loin celle qui en bave le plus, parmi tous les médecins du Grey Sloan Memorial, et malgré tout elle garde la tête haute. À sa place,… no comment.

Sammy Jo Carrington dans Dynasty

Clairement, son personnage est loin de plaire à tout le monde dans les premiers épisodes du reboot de Dynasty… Culotté, exubérant, voire insolent, le neveu de Cristal s’installe tranquilou dans la somptueuse villa des Carrington, sans demander son avis à personne. Il se croit chez lui, peut-être un peu trop même. Forcément, ça a de quoi agacer ! Mais, progressivement, il s’impose comme l’atout comique (à égalité avec Fallon) de Dynasty. En parallèle s’installe une relation presque touchante entre lui et Anders.

Elena Gilbert dans The Vampire Diaries

C’est un peu le syndrome « Archie Andrews » ou « Meredith Grey » : être au centre de l’histoire rendrait-il insupportable ? Elena Gilbert, héroïne de The Vampire Diaries, est loin d’être adorée des fans, eux qui lui reprochent de constamment s’apitoyer sur son sort ou de se regarder un peu trop le nombril. Mais c’est le propre du personnage principal d’une série, non ? Peut-être que si elle n’était qu’au second plan de l’histoire, comme sa chère amie Caroline Forbes, Elena Gilbert semblerait moins « relou » aux yeux des téléspectateurs… ?

Leonard Hofstadter dans The Big Bang Theory

On n’a qu’une seule chose à dire : vous préféreriez être ami avec Leonard ou Sheldon dans la vraie vie ?

Olivia Pope dans Scandal

Adulée lors des premières saisons, Olivia Pope s’est mis à dos de nombreux aficionados de Scandal sur la fin. Devenue une anti-héroïne, elle irrite par sa manie de se croire supérieure aux autres, sans pour autant prendre les bonnes décisions… ou alors par sa façon de marcher (c’est dire). Mais les fans de Breaking Bad étaient-ils aussi durs avec Walter White lorsque ce dernier est devenu le pire des anti-héros ? Beaucoup trouvaient au contraire que cela rendait son personnage encore plus complexe et passionnant à étudier. Pourquoi n’en serait-il pas de même avec Olivia Pope ?

Like Serieously sur Facebook



Eliott Azoulai
Fils spirituel de Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld (Seinfeld).
Let Them Binge parfait : Ugly Betty, avec des churros et mon chien.
Eliott Azoulai on Twitter