Bates Motel : 5 anecdotes à connaître sur la série

Pour ceux qui vivraient dans une autre galaxie, Bates Motel est la série inspirée du film Psychose, réalisé par Alfred Hitchcock en 1960. En préquel, on examine la jeunesse de Norman Bates au côté de sa mère et on explore la relation toxique et abusive qui les unit sur fond de meurtres… 5 anecdotes à vous livrer sur la série qu’il faut vraiment voir, là tout de suite.

#1. L’histoire est basée sur un fait réel

Pour parler de Bates Motel il est nécessaire de parler de Psychose, le film d’Alfred Hitchcock. Dans le film, Norman Bates tient un motel et son comportement est plus qu’étrange, timide, maladroit, il renferme le pire des secrets. Le film lui-même est inspiré du livre Psycho de Robert Bloch sorti en 1957 et se base sur l’histoire d’Ed Gein, un cannibale et meurtrier américain qui s’est fait arrêter à côté du domicile de l’écrivain. Cet homme, relativement isolé, était obsédé par les femmes et son enfance était aussi complexe que le personnage de Norman.

ci-dessus : Ed Gein, le vrai criminel objet du livre de Bloch, au milieu Anthony Perkins en Norman Bates dans le film Psychose et à droite Freddie Highmore, Norman Bates dans la série.

#2. Norman Bates est incarné par un Anglais

Tout le monde connaît dorénavant Freddie Highmore. L’acteur joue la comédie depuis sa plus tendre enfance et a notamment décroché les rôles les plus adorables qui soient : entre Charlie et la Chocolaterie de Tim Burton ou encore Peter dans Neverland. Son jeu d’acteur s’est affirmé au fil de sa filmographie et Freddie a brisé son image de bon petit Anglais bien sage en incarnant le troublé et troublant Norman Bates, un Américain dans Psychose. En effet, Norman Bates appartient dorénavant au folklore américain grâce à l’interprétation iconique d’Anthony Perkins mais Freddie Highmore a su s’approprier l’aura du sombre Norman…

#3. Rihanna est la fan numéro 1 de la série

Rihanna est une fan absolue de la série et a pu apparaître dedans le temps d’un épisode crucial en 2016… Celui de la douche. Pour celles et ceux qui sont des inconditionnels du film Psychose, la scène de la douche de Marion Crane est probablement la scène d’horreur la plus connue de la filmographie d’Alfred Hitchcock. La série a réservé ce passage iconique pour la chanteuse qui a donc incarné Marion Crane. L’artiste révélera plus tard qu’elle a détesté sa prestation malgré la qualité de celle-ci, très proche de la scène originale…

#4. La maison est fidèle à celle d’origine

Quand on pense à Psychose, on pense surtout à la maison, nichée sur la colline et qui domine le motel… Cette maison qui a également inspirée Phantom Manor à Disneyland est l’archétype de la maison américaine hantée, qui renferme un sanglant secret. Il était impossible de créer la série sans l’iconique maison, pour que les frissons soient bien là. Pour qu’elle existe dans Psychose, les décorateurs se sont eux-mêmes inspirés d’une maison peinte par Edward Hopper (1925), nettement plus gaie et majestueuse, mais eux ont préféré la laisser en lambeaux.

#5. Vera Farmiga, interprète de Norma Bates

L’actrice Vera Farmiga donne corps à Norma Bates, la mère de Norman. La proximité des prénoms des personnages en dit long sur leur relation, beaucoup trop proche, excessive et même quasiment incestueuse, destructrice pour Norman. On explore ce qui a pu se passer entre la mère et le fils avant l’étape du film d’Alfred Hitchcock, base de la série. Dans la série, Norma est centrale, incontournable mais dans le film, sa présence est invisible, cachée et sous-entendue pour les besoins de l’intrigue… Donner un visage à Norma Bates était un pari puisqu’elle n’existait pas dans l’imaginaire collectif, mais Vera Farmiga l’a relevé haut la main.


Hannah Benayoun
Journaliste
Fille spirituelle de Leslie Knope dans Parks and Recreation et de Thomas Shelby des Peaky Blinders.
Let them binge parfait: regarder Friends avec une girafe, mais clairement je ne l'ai jamais fait.