Black Mirror : focus sur 3 thèmes majeurs abordés dans (l’excellente) saison 4

Publié le 28 décembre 2017 - 14h54

La série d’anthologie de Charlie Brooker arrive enfin sur Netflix pour une saison 4 très attendue. Si cette nouvelle saison de Black Mirror est toujours aussi parfaitement structurée que ses grandes sœurs, elle est étonnamment moins sombre.

Les intrigues de Black Mirror sont tellement poussées qu’il est difficile d’en parler sans spoiler les lecteurs. Cependant, nous pouvons dévoiler 3 thèmes abordés dans la suite de cette œuvre, plongeant au coeur d’un futur pas si lointain…

Oui, les parents hélicoptères peuvent être toxiques

Quel parent ne rêve pas de suivre à la trace ses enfants quand ils sortent, pour savoir ce qu’ils font et avec qui ? C’est le thème du premier épisode de la saison 4, « Arkangel«  réalisé par Jodie Foster. Les parents peuvent désormais suivre les faits et gestes de leurs progénitures sur une tablette spéciale, quand des scientifiques mettent au point une puce à installer dans le cerveau des enfants.

Quand ils sont jeunes, la prévention contre les kidnapping et autres horreurs peut être une excuse valable. Mais où est la frontière quand ils grandissent ? La curiosité morbide l’emportera t-elle face à la question morale ? Un véritable approfondissement du phénomène appelé « les parents hélicoptères », qui commence à faire beaucoup parler depuis quelques mois.

La limite des applications de rencontres

Tinder, Meetic, Happn, vous n’utilisez peut-être pas ces applications de rencontres, mais ces noms ne vous sont pas inconnus ! Aujourd’hui, rencontrer l’amour grâce aux réseaux sociaux est devenu banal, mais qu’est devenue la vraie sociabilité dans ces rencontres ? La prise de risque ?

Dans « Hang The DJ« , des développeurs inventent l’application de rencontres parfaite grâce à un algorithme. Durant un rendez-vous galant, cette application donne le nombre d’heures, de jours ou d’années que vous passerez avec votre partenaire. Le twist final réussit le pari d’étonner le spectateur et l’épisode est (clairement) l’un des moins sombre que la série ait connue.

Quand les scientifiques fous s’en mêlent

Un musée des horreurs, c’est ce qu’introduit « Black Museum« . À l’instar de l’épisode « Blanc comme Neige » dans la saison 2, un scientifique raconte son histoire aux visiteurs d’un musée. Il est à l’origine de la plupart des objets exposés, et chacun dévoile un peu plus le coté dérangé de l’ancien scientifique reconverti en directeur de musée. Les fans de la série dénicheront les easter eggs discrets introduits dans cet épisode qui fait froid dans le dos.

La saison 4 de Black Mirror sera disponible dès le 29 décembre sur Netflix !

Responsable événementiel
donia@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Cookie Lyon (Empire) & Elijah Mikaelson (The Originals).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est des sushis à volonté devant Baby Daddy.
Donia Salah on EmailDonia Salah on InstagramDonia Salah on Twitter