Buffy contre les vampires : le TOP 10 des meilleures punchlines de Spike

Publié le 16 novembre 2020 - 17h45

Spike est l’un des personnages les plus aimés de Buffy contre les vampires, et on ne compte plus le nombre de punchlines qu’il a pu sortir au cours des 7 saisons de la série culte. Voici un TOP 10 des meilleures.

« Home, Sweet Home » 

Spike fait sa première apparition dans Buffy contre les vampires dans l’épisode 3 de la saison 2 et fait une entrée remarquée en défonçant le panneau « Sunnydale » avec sa voiture, avant de lâcher sa toute première réplique « Home sweet home » ou « Enfin chez soi » dans la version française.

« You can’t see the stars, love. That’s the ceiling. Also, it’s day »

Dans l’épisode 14 de la saison 2 de Buffy contre les vampires, Angel est devenu Angelus après sa nuit de passion avec Buffy, et rejoint Spike et Drusilla. On sait que cette dernière est souvent prise de folie, et Spike le lui fait remarquer avec cette hilarante punchline. « Tu sais que les étoiles sont invisibles. C’est pas le ciel. Et il fait jour » en version française

« I love syphilis more than you »

The WB

Pauvre Harmony… Alors que Buffy et Willow débarquent à la fac dans la saison 4, on apprend que l’ancienne amie de Cordélia est devenue une vampire et qu’elle sort avec Spike ! Mais ses malheurs ne s’arrêtent pas là : elle est visiblement maltraitée par le personnage de James Marsters, et ses sentiments ne semblent pas être réciproques… Mais on retiendra cette punchline de l’épisode 3 qui fait mal, mais qui fait rire.

« I Will Know Your Blood, Slayer. I Will Make Your Neck My Chalice, And I Will Drink Deep »

Cette punchline est balancée au début de la saison 5, dans l’épisode 4, quand Spike pensait encore pouvoir vaincre Buffy et mettre à mort sa troisième Tueuse. Sans s’imaginer qu’il rejoindrait le Scooby Gang par la suite et tomberait amoureux d’elle. « Je goûterai à ton sang, Tueuse. Je ferai de ton cou mon calice et je boirai jusqu’à la lie » en version française.

« Out. For. A. Walk… Bitch »

C’est dans l’épisode suivant qu’il lâche l’une des punchlines les plus cultes de la série. Et on en redemande, encore et encore.

« Oh, poor Watcher. Did your life pass before your eyes? ‘Cup of tea, cup of tea, almost got shagged, cup of tea?' »

Spike aime beaucoup s’en prendre à Giles et il faut dire que leur duo amène souvent des moments très drôles. Que ce soit dans l’épisode Tabula Rasa dans lequel ils pensent être père et fils, ou dans ce premier de la saison 6 de Buffy contre les vampires avec cette punchline avec laquelle il résume la vie de l’Observateur.

« I May Be Dirt, But You’re The One Who Likes To Roll In It »

On adore le ping-pong verbal entre Buffy et Spike. Rien n’y fait, on en redemande tout le temps. Et leurs dialogues donnent toujours naissance à ces punchlines de ce type. Surtout quand leur relation est devenue très… Spéciale.

« You’re the One, Buffy »

Dans l’épisode 20 de la saison 7, Spike est pleinement aux côtés de Buffy, après un début de saison très difficile au cours du quel il a retrouvé son âme. Et il se lance dans une grande et belle déclaration à l’encontre de la Tueuse et de la personne qui l’a changé définitivement :

« I’ve been alive a bit longer than you. And dead a lot longer than that. I’ve seen things you couldn’t imagine. And done things I’d prefer you didn’t… Don’t exactly have a reputation for being a thinker. I follow my blood, which doesn’t exactly rush in the direction of my brain. So I make a lot of mistakes. A lot of wrong bloody calls. A hundred plus years. And there’s only one thing I’ve ever been sure of. You… Hey, look at me. I’m not asking you for anything. When I say I love you, it’s not because I want you. Or because I can’t have you. It has nothing to do with me. I love what you *are*. What you do. How you try… I’ve seen your kindness, and your strength. I’ve seen the best and the worst of you. And I understand, with perfect clarity, exactly what you are… You’re a *hell* of a woman… You’re the One, Buffy. »

On peut traduire par : « J’ai vécu un peu plus longtemps que toi. Et mort beaucoup plus longtemps que ça. J’ai vu des choses que tu ne peux pas imaginer. Et j’ai fait des choses que je préférerais que tu n’imagines pas … Je n’ai pas une réputation de penseur. Je suis ce que dit mon sang, qui ne se dirigent pas exactement vers mon cerveau. Donc je fais beaucoup d’erreurs. Je me trompe putain de trop. Plus de cent ans après. Et il n’y a qu’une chose dont j’ai jamais été aussi sûr. Hey, regarde-moi. Je ne te demande rien. Quand je dis je t’aime, ce n’est pas parce que je te veux. Ou parce que je ne peux pas t’avoir. Cela n’a rien à voir avec moi. J’aime ce que tu es. Ce que tu fais. Ce que tu tentes… J’ai vu ta gentillesse et ta force. J’ai vu le meilleur et le pire de toi. Et je comprends, avec une parfaite clarté, exactement ce que tu es… Tu es une putain de femme… Tu es l’Elue, Buffy. »

(“I love you.” “No, you don’t. But thanks for saying it” 

Dans le dernier épisode de Buffy contre les vampires, alors que Spike porte l’amulette et se sacrifie pour sauver le monde, Buffy s’approche dans un moment intense et suspendu en lui disant qu’elle l’aime. Ce à quoi Spike répond : « Non, ce n’est pas vrai. Mais merci de l’avoir dit » Vous aussi, vous pleurez ?

Spike et Joyce…

Non, ce n’est pas une punchline, mais le geste de Spike envers Joyce quand Angel vient prévenir la mère de Buffy de la dangerosité du vampire blond, est tellement drôle qu’il est aussi puissant qu’une belle réplique. On se fait un plaisir de revoir la scène.

Journaliste
romain@serieously.com

Je suis le fils spirituel de J.D. (Scrubs) & Castiel (Supernatural).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est pizza chicken/pepperoni extra fromage devant Friends.
Romain Cheyron on EmailRomain Cheyron on InstagramRomain Cheyron on Twitter