Days Gone : « nous nous sommes inspirés de séries comme Sons of Anarchy et The Walking Dead » (INTERVIEW)

Partage
Lien copié !

Days Gone est disponible sur PC depuis le 18 mai 2021. À cette occasion, la rédaction a eu l’opportunité d’interviewer Emmanuel Roth, Lead Animator chez Bend Studio.

L’un des grands succès de la PlayStation 4 est disponible sur PC depuis le 18 mai 2021 : il s’agit bien évidemment de Days Gone. Le jeu vidéo de Bend Studio, sorti en 2019, était à l’origine une exclusivité de la console de Sony. Avec ce portage, le survival horror rejoint le rang d’autres mastodontes de la PlayStation 4 sur PC comme Horizon Zero Dawn.

Days Gone est un monde ouvert. Dans le nord-ouest américain, vous contrôlez le drifter Deacon St. John. Ce dernier doit survivre dans un univers ravagé par une pandémie mortelle.

Rencontre avec Emmanuel Roth, Lead Animator de Bend Studio

dg-zombies-min
© Sony Interactive Entertainment/ Bend Studio

Quelle a été votre source d’inspiration pour créer Days Gone ?

L’univers de Days Gone est une création unique de Bend Studio. Nous avons été inspirés par une grande variété de sources, comme des livres ou les shows télé de bikers tels que Sons of Anarchy ou Walking Dead. Cependant, Days Gone a sa propre histoire, celle de Deacon St. John vivant dans un monde hostile dans lequel les joueurs vont devoir utiliser leurs skills, pour survivre dans cet environnement brutal.

Pourquoi avoir sorti le jeu sur PlayStation 4 (PS4), et non avoir attendu la sortie de la PlayStation 5 (PS5) ?

Quand nous avons commencé la production du jeu, on ne parlait pas de PS5. C’était le lancement de la PS4 et notre équipe s’est concentrée sur les capacités de cette machine. Nous avons poussé le développement du HDR et 4k pour la PS4 Pro par exemple.

Avez-vous eu des demandes particulières de la part de Sony lors de la conception du jeu ?

Pas vraiment, outre d’exploiter au mieux les caractéristiques de la PS4 et de faire le meilleur jeu possible… Sony laisse à ses studios beaucoup de liberté pour réaliser leurs jeux.

dg-plaine-min
© Sony Interactive Entertainment/ Bend Studio

Était-il prévu au début du développement de Days Gone de sortir le jeu sur PC ?

Pas du tout. Comme je vous l’ai dit, on a commencé avec l’idée de sortir Days Gone sur la PS4. C’était déjà un challenge pour notre studio sachant que notre jeu précédent, Golden Abyss, était sur PlayStation Vita.

A-t-il été compliqué de coder le jeu ? Qu’avez-vous le plus apprécié dans cette mission ?

Le port sur PC ne se fait pas automatiquement. Cela demande des efforts à une petite équipe de programmeurs et d’artistes pour s’assurer que tout fonctionne comme il était prévu.

En plus des 60fps, et de la résolution 4K, nous avons aussi apporté des modifications comme le “keybinding” et la reconfiguration des touches claviers, par exemple pour permettre aux gauchers d’avoir les boutons de navigation de l’autre côté du clavier. Nous avons aussi travaillé au support des manettes ; DualShock, DualSense et “Xinput” avec l’adaptation des icones en fonction de la manette choisie.

Pour ma part, j’ai travaillé au support pour les formats d’affichage écrans larges 21:9. Dès le départ, on savait que l’on ne voulait pas des barres noires sur les côtés lors des cinématiques. En effet, en changeant la résolution on voyait plus de choses dans les cinématiques. Il a fallu donner des animations ou des armes aux personnages qui se trouvaient aux limites du cadres 16:9. Le format ultra-wide est vraiment impressionnant durant les séquences de jeux ou de cinématiques.

dg-moto-min
© Sony Interactive Entertainment/ Bend Studio

Pourquoi les personnages se déplacent-ils à moto ?

Pour Deacon et les autres personnages du jeu, c’est un moyen efficace de se déplacer sur le terrain accidenté ou les routes détériorées. Mais avant tout, notre héros est un ancien biker et sa moto lui est essentielle. C’est un moyen d’augmenter son inventaire ou de sauvegarder le jeu. Au fil de l’aventure, le joueur va pouvoir apporter des améliorations au moteur, au réservoir d’essence ou à la traction des pneus pour un meilleur contrôle dans la neige ou sous la pluie.

Après la sortie du jeu sur PlayStation 4 puis sur PC, envisagez-vous de porter l’histoire de Days Gone sur grand écran et/ou en série ?

Nous sommes ravis de pouvoir étendre l’audience du jeu aux joueurs sur PC. Pour nous les développeurs c’est vraiment un plaisir de voir plus de gens jouer dans notre univers et découvrir l’histoire de Deacon St. John. Nous sommes encore concentrés sur le développement PC et on ne pense pas encore au futur.

Days Gone est disponible sur la plateforme de gaming Steam.

Cynthia Leblanc

Cynthia Leblanc

Journaliste

Suivez nous !

Sondage : qui est le vrai beau gosse de la série Teen Wolf ?

Sondage : qui est le vrai beau gosse de la série Teen Wolf ?

Ce quiz cap ou pas cap te dira si tu remportes Le Meilleur Pâtissier

Ce quiz cap ou pas cap te dira si tu remportes Le Meilleur Pâtissier

Lire aussi
Qui a tué Sara ? (Netflix) : Alejandro Nones, « C’est génial de pouvoir jouer un personnage comme Rodolfo »

Qui a tué Sara ? (Netflix) : Alejandro Nones, « C’est génial de pouvoir jouer un personnage comme Rodolfo »

Ténor : MB14 et Michèle Laroque, « Le chant rapproche et lie des gens qui n’ont rien à voir les uns avec les autres » [Interview]

Ténor : MB14 et Michèle Laroque, « Le chant rapproche et lie des gens qui n’ont rien à voir les uns avec les autres » [Interview]

Shining Girls, Silka Luisa et Michelle McLaren : « c’est tellement rare de voir une histoire qui parle de survivre à un traumatisme avec autant d’authenticité » (INTERVIEW)

Shining Girls, Silka Luisa et Michelle McLaren : « c’est tellement rare de voir une histoire qui parle de survivre à un traumatisme avec autant d’authenticité » (INTERVIEW)

Downton Abbey II, Une Nouvelle Ere : Simon Curtis, un film « chaleureux, émotionnel et tendre » (INTERVIEW)

Downton Abbey II, Une Nouvelle Ere : Simon Curtis, un film « chaleureux, émotionnel et tendre » (INTERVIEW)

Gentleman Jack : Sally Wainwright, « l’idée était d’adapter ce mariage très transgressif à l’écran » (INTERVIEW)

Gentleman Jack : Sally Wainwright, « l’idée était d’adapter ce mariage très transgressif à l’écran » (INTERVIEW)

Deep Fear : Victor Meutelet, Sofia Lesaffre, « Le film est une vraie proposition à part » (INTERVIEW)

Deep Fear : Victor Meutelet, Sofia Lesaffre, « Le film est une vraie proposition à part » (INTERVIEW)

Moon Knight, interview de May Calamawy (Layla) : « la série est vraiment psychologiquement crue »

Moon Knight, interview de May Calamawy (Layla) : « la série est vraiment psychologiquement crue »

Pachinko : Soo Hugh, « L’histoire de Sunja fait écho à l’expérience de tant de personnes et ce que leurs familles ont traversé » (INTERVIEW)

Pachinko : Soo Hugh, « L’histoire de Sunja fait écho à l’expérience de tant de personnes et ce que leurs familles ont traversé » (INTERVIEW)

Queen of the Universe : Leona Winter, « L’émission m’a permis de m’exprimer complètement » (INTERVIEW)

Queen of the Universe : Leona Winter, « L’émission m’a permis de m’exprimer complètement » (INTERVIEW)

Euphoria : Labrinth, « Les ados sont tombés amoureux des chansons de la première saison et ça c’est incroyable ! » (INTERVIEW)

Euphoria : Labrinth, « Les ados sont tombés amoureux des chansons de la première saison et ça c’est incroyable ! » (INTERVIEW)