Death Note, JoJo’s Bizarre Adventure, One Piece… TOP 10 des meilleurs méchants d’animes

Publié le 11 février 2021 - 20h00

Les méchants font parti intégrante des oeuvres de fiction, et les mangas et animes ne font pas exception à la règle ! La rédaction a donc listé dix vilains cruels issus de différentes licences.

 

Les antagonistes sont tout aussi importants que les protagonistes. Cette idée ne se limite évidemment pas aux mangas et animes, mais s’étend à toutes les oeuvres culturelles. La rédaction a dressé des méchants les plus cruels dans les séries animées. Il est fort probable que certains personnages non-cités méritent leur place dans ce dossier. Attention, cet article contient de nombreux spoilers !

Akito Sohma dans Fruits Basket

©TMS Entertainment

Pour ceux qui ne la connaissent pas, elle est détestée par une grande majorité de fans de la licence. Akito incarne à la fois l’égoïsme, la méchanceté et la cruauté. La jeune femme n’a par exemple eu aucune hésitation à pousser une adolescente du nom de Isuzu (ou Rin) du haut d’un balcon après avoir su qu’elle sortait avec un autre personnage. Elle a violemment attaqué Kana, la fiancée de son médecin Hatori, lorsque cette dernière a demandé sa bénédiction pour son mariage avec le praticien. Cette scène a été si violente que Hatori a été blessé au visage, ce qui a manqué de lui faire perdre un oeil. Akito a aussi frappé une jeune fille de douze ans au point de l’envoyer à l’hôpital. La raison ? Elle venait d’apprendre qu’un garçon était amoureux de la préadolescente. En plus de la violence physique, l’antagoniste est prêt à briser psychologiquement les personnages. Cela est notamment arrivé à Yuki et Kyo.

Johan Liebert dans Monster

©Madhouse

Pour faire court, c’est lui le « monstre » du manga. L’intrigue se déroule principalement en Allemagne dans un contexte de fin de Guerre Froide et de la réunification du pays. Nous relevons ce point puisque certains personnages issus de groupuscules néo-nazis souhaitent faire de Johan le « nouvel Adolf Hitler ». Rien que ça. Ce n’est pas anodin qu’il soit choisi par des nazis. Le jeune homme est un assassin sans pitié qui a grandi dans un orphelinat en Allemagne de l’est, nommé Kinderheim 511. Des expériences secrètes y étaient menées afin de formater les enfants comme de parfaits soldats. Étant lassé de cette institution, Johan n’a pas hésité à provoquer des affrontements à mort entre des orphelins et des professeurs, soit l’équivalent d’une cinquantaine de personnes. Lors de ce massacre, le jeune garçon observait calmement la scène. Sa cruauté l’a également poussé à tuer ses parents adoptifs alors qu’il n’était encore qu’un enfant.

Il a également réalisé le souhait de celui qui lui a sauvé la vie juste après ces meurtres, le Dr. Tenma. En effet, le médecin a indiqué vouloir la mort des dirigeants de l’hôpital où il travaille, après avoir été rétrogradé pour avoir sauvé Johan au lieu du maire de la ville. À la suite de ses paroles, le jeune garçon a empoisonné deux praticiens ainsi que le directeur de l’établissement hospitalier, avant de disparaître de ce dernier avec sa soeur jumelle Anna. Plusieurs années après ces événements, Johan a aussi engagé des tueurs en série afin qu’ils exécutent ses anciens parents adoptifs. La liste est encore longue pour décrire tous ses méfaits.

Sōsuke Aizen dans Bleach

©Studio Pierrot

Aizen est l’antagoniste que personne n’avait vu venir au début du manga. Capitaine de division respecté et apprécié de tous, il est allé jusqu’à simuler sa propre mort avec son Zanpakuto afin de mettre en place son plan. Ce dernier consiste à voler le Hōgyoku, une petite sphère capable de supprimer la frontière entre Shinigamis et Hollows, mais également de pouvoir matérialiser les plus profonds désirs d’une personne. Une fois que ce but est atteint, Aizen trahit la Soul Society avec Gin Ichimaru et Kaname Tōsen, respectivement Capitaines de la troisième et neuvième divisions. Son véritable objectif est alors révélé par la suite : créer un Ōken, une clef qui mène au Palais Royal où réside le Roi Spirituel, afin de le renverser. Il est prêt à sacrifier les 100 000 habitants de Karakura pour générer cet objet. Aizen est un antagoniste très intéressant qui a su laisser une empreinte indélébile sur les 48 premiers tomes de Bleach.

Light Yagami dans Death Note

©Madhouse

Il a beau être le protagoniste de Death Note, Light n’en demeure pas moins un antagoniste aux actions malfaisantes. Il était à l’origine un lycéen très beau, brillant dans les études et populaire. Un jour, il voit un cahier tomber du ciel, le fameux Death Note, qui permet d’assassiner de n’importe quelle manière une personne si l’on connaît son nom et son visage. Avec une telle puissance entre ses mains, Light commencera à exécuter les criminels du Japon.

Ces assassinats, qui semblent bénéfiques pour certains pour la société, transformeront le jeune homme en un être assoiffé de pouvoir souhaitant devenir le dieu du monde. En éliminant les criminels il peut, selon les avis de certaines personnes, façonner un monde idéal pour les bons individus. Light va pourtant tuer des êtres innocents comme les agents du FBI envoyés au Japon pour enquêter sur la dénommée affaire Kira, Naomi Misora ou encore le brillant détective anonyme, L. Selon nous, l’acte le plus cruel qu’il aura commis est d’avoir poussé son propre père à la mort en le manipulant.

Kaido dans One Piece

©TOEI

One Piece est un manga avec une telle longévité que beaucoup d’antagonistes auraient pu avoir leur place dans cette liste, tels que Akainu, Doflamingo ou encore Barbe Noire. Kaido a pourtant été choisi par la rédaction puisqu’il assujettit un pays entier, Wano. Des milliers d’habitants de ce territoire ne peuvent par exemple pas manger à leur faim. C’est notamment le cas des résidents du village d’Ebisu. Un jour, des centaines de Smiles, des fruits du démon artificiels sous forme de pommes, sont donnés aux habitants sur ordre du Shogun Orochi.

Malheureusement, ces fruits ratés mangés par les membres d’Ebisu ont agi sur leur organisme, les obligeant à rire en permanence. Ces Smiles servent à l’origine à battir l’armée de Kaido. Le nom a d’ailleurs été choisi par ses collaborateurs et lui-même pour se moquer de ceux qui mangent les mauvais fruits. Kaido détruit également l’environnement de Wano. Ses usines rendent l’eau de la rivière non-potable, au point d’empoisonner ceux qui la boivent. Il a aussi tué Oden Kozuki sous les yeux de son fils de huit ans sans le moindre scrupule.

Shô Tucker dans Fullmetal Alchemist

©Studio Bones

Il y a des antagonistes appréciés comme Hisoka dans Hunter X Hunter, et ceux qui sont haïs par la communauté comme Tucker. Ce dernier a créé une chimère douée de parole en faisant fusionner sa fille Nina et son chien Alexander. Dans l’univers de Fullmetal Alchemist, cette élaboration est interdite car contraire aux règles. Tucker va pourtant assumer qu’il est à l’origine de la fusion artificielle de son enfant et de son animal de compagnie. Cette ordure avait déjà créé une chimère en se servant de sa femme afin d’obtenir le titre d’Alchimiste d’État deux années auparavant. Il justifiera l’absence de cette dernière auprès de Nina en indiquant qu’elle l’avait quitté.

Freezer dans l’univers de Dragon Ball

©TOEI

Freezer est un antagoniste extrêmement connu et important dans l’univers de Dragon Ball. Le méchant est à l’origine de la destruction de la planète Vegeta, craignant l’apparition d’un guerrier légendaire surpuissant. Implicitement, il a pratiquement exterminé une race entière, celle des Saiyans. En accomplissant ce génocide Freezer va même jubiler, ce qui prouve à quel point il est sadique. Ce trait de caractère fait de lui un personnage redouté, et notamment parce qu’il ne fait jamais dans le sentiment et est toujours prêts aux pires horreurs. Comme lors de l’arc sur Namek, quand il tue Krillin de sang froid. Ce qui aura pour conséquence de libérer la colère de Son Goku qui se transforme alors pour la première fois en Super Saiyan.

Le personnage est tellement aimé par les fans qu’il reviendra dans l’arc du Tournoi du Pouvoir de Dragon Ball Super… Dans le camp des gentils. Puis dans le film Broly, de retour avec ses plans machiavéliques.

Shinobu Sensui dans Yu Yu Hakusho

©Studio Pierrot

Shinobu Sensui était un personnage gentil au début de Yu Yu Hakusho. Sa vision du monde était très manichéenne : les humains étaient des personnes biens tandis que les démons de l’oeuvre étaient tous voués à être tués. En tant que détective des esprits, son devoir était de faire face aux forces surnaturelles menaçant l’humanité. Pourtant, à la suite d’un événement traumatisant, ses opinions vont drastiquement changer. Shinobu a découvert lors d’une mission que des humains torturaient par plaisir des démons lors de la Fête des Vices Humains, brisant par la même occasion ses idées profondément ancrées en lui. Fou de rage, il exécuta l’ensemble des participants, puis se fera licencier.

Sa détresse s’est traduite par l’arrivée d’une forte misanthropie, au point d’haïr les humains plus que les démons qu’il n’avait cessé de combattre auparavant. Un tout nouvel objectif émerge alors de son esprit : l’extinction de l’espèce humaine. La Fête des Vices Humains a aussi provoqué chez Shinobu un trouble dissociatif de l’identité en créant la personnalité la plus sadique et cruelle de l’antagoniste : Kazuya. Sous l’emprise de cette dernière, Shinobu a par exemple déjà tué des chiots et des petits enfants pour s’amuser. Ambiance.

Dio Brando dans JoJo’s Bizarre Adventure

©David Production

Dio est un méchant d’anime devenu très célèbre au sein de la communauté. Il n’y a pas à dire, il est un personnage absolument détestable. Dès le début de la première partie de JoJo’s Bizarre Adventure, alors adolescent, Dio essaye par tous les moyens de discréditer Jonathan Joestar, le protagoniste, auprès de son père. Cette tactique a pour simple objectif de pouvoir s’emparer de la grande fortune de la famille Joestar.

L’antagoniste continue de vouloir détruire psychologiquement Jonathan en volant le premier baiser de sa petite amie Erina. Voyant que cela ne fonctionne pas, il décide de monter en puissance en enfermant le chien du protagoniste dans un four, puis de le faire chauffer. La pauvre bête meurt brûlée vivante. Plusieurs années s’écoulent ensuite. La potentielle rédemption de Dio n’existe pas puisqu’il décide d’empoisonner le père de Jonathan. Il n’y arrive finalement pas suite à l’intervention de Jonathan. L’histoire aurait pu s’arrêter là… Mais non. Dio devient un vampire en portant le Masque de Pierre.

Griffith dans Berserk

©OLM

Griffith était au même titre que Shinobu une bonne personne au début de Berserk. À la suite de sa relation avec la fille du roi, il a été enfermé puis torturé pendant une année entière, au point de le détruire autant psychiquement que physiquement. Le frêle Griffith activera par la suite la Béhélit rouge, élément indispensable donnant lieu à l’Éclipse. Le personnage sacrifiera la troupe du Faucon, ce qu’il a de plus précieux, afin que son rêve se réalise : la création d’un monde parfait. Seuls Guts et Casca survivront à cet événement dramatique, mais pas à n’importe quel prix. Guts sera amputé de son bras gauche. Casca, quant à elle, sombrera dans la démence après s’être faite violée par la forme God Hand de Griffith nommée Femto. Ces traumatismes ont poussé Guts à vouloir se venger de son ancien ami devenu un monstre.

Cynthia Leblanc
Journaliste, spécialisée anime et manga
Je suis la fille spirituelle de Rin Tohsaka (Fate/Stay Night) et de Phoebe Buffay (Friends). Mon Snack&Chill idéal du moment c'est des Dragibus devant Les Sorciers de Waverly Place.