Harry Potter à l’école des sorciers : 10 détails que vous n’aviez jamais remarqués

Publié le 14 avril 2020 - 11h49

Si tu n’hésites pas à dire haut et fort que tu es un(e) fan incontournable de la saga Harry Potter, as-tu repéré tous ces détails dans Harry Potter à l’école des sorciers ? Si c’est le cas, chapeau, tu remportes 50 points pour ta maison.

Seuls les vrais Potterhead ont déjà repéré ces détails dissimulés dans Harry Potter à l’école des sorciers. Mais pour ceux qui ont loupé ces clins d’oeil et easter eggs, les voici :

Mais que fait tante Pétunia ?

Au début d’Harry Potter à l’école des sorciers, nous pouvons voir dans une scène tante Pétunia en train de s’amuser de teindre un uniforme scolaire en arrière-plan. Mais pourquoi diable fait-elle cela ? Et bien, c’est expliqué dans le livre. Pétunia Dursley teint les uniformes de l’ancienne école de Dudley en gris pour qu’Harry puisse les utiliser dans une école nettement moins prestigieuse. C’est pas très sympa de faire ça, mais venant d’eux, c’est pas très surprenant.

Des enfants aux couleurs de Serpentard

Lorsque Harry et les Dursley partent au zoo de reptiles pour l’anniversaire de Dudley , des élèves aux couleurs de Serpentard sortent de l’établissement. Il s’agit ici d’une référence à l’une des quatre maisons de Poudlard, puisque Serpentard est représenté par un serpent et a la couleur verte comme emblème. Une scène très furtive mais lourde de sens quand on y regarde de plus près !

Neville a oublié quelque chose

Savez-vous à quoi sert le Rapeltout ? Il s’agit d’une sphère remplit de fumée blanche qui vire au rouge lorsque son propriétaire oubli quelque chose. C’est justement ce qui se passe à Neville dans une scène du premier opus… Sauf qu’il n’a aucune idée de ce qu’il a oublié ! Regardez bien l’image ci-dessus, ne remarquez-vous pas quelque chose ? Et oui, il a complètement zappé sa robe de sorcier, et c’est ce que tente d’informer son Rapeltout !

Pourquoi la cicatrice brûle Harry ?

Les fins observateurs ont remarqué que lorsque Rogue fixe du regard Harry, celui-ci se met à avoir mal au niveau de sa cicatrice. A ce stade, on peut imaginer que c’est Rogue qui cause cette sensation de brûlure au petit sorcier… Alors que pas du tout ! En réalité, si Harry ressent une douleur à sa cicatrice, c’est tout simplement parce qu’à ce moment, il fait face à Voldemort, puisque Quirrell lui tourne le dos. En effet, on apprend à la fin du film que celui dont on ne doit pas prononcer le nom se trouve derrière la tête du professeur depuis le début.

Un peu d’Histoire dans Harry Potter

Les murs de Poudlard sont décorés de nombreux tableaux et portraits. Parmi eux, se trouve celui d’Anne Boleyn, la seconde épouse d’Henri VIII. Sa présence est loin d’être un hasard, puisqu’au XVIème siècle, elle a été accusée de sorcellerie. Un petit clin d’œil historique de la part de Chris Columbus, le réalisateur du premier Harry Potter. Ou peut-être qu’Anne Boleyn a fait ses études à Poudlard… C’est aussi une possibilité.

Un petit caméo bien sympa

Nous venons tout juste d’évoquer Chris Columbus, et bien voici un détail que vous avez sûrement manqué à ce sujet. Dans Harry Potter à l’école des sorciers, il a donné un rôle à l’une de ses filles. Ainsi, vous pouvez la voir aux côtés d’Emma Watson dans une scène du premier opus. Elle incarne Susan Bones, une élève de Poufsouffle.

Un acteur pour deux rôles

Beaucoup d’acteurs auraient tout donné pour jouer dans la saga Harry Potter, et bien sachez qu’un acteur a eu plusieurs rôles dans les films ! Warwick Davis endosse deux personnages dans le premier opus de la saga. Dans un premier temps, nous pouvons voir l’acteur interpréter un gobelin caissier de la banque de Gringotts, puis plus tard dans le film il jouera le professeur Flitwick. Il endossera par la suite d’autres petits rôles dans les prochains volets. Quelle chance !

Toujours un peu d’Histoire…

A en croire cette nouvelle référence, on peut croire que Chris Columbus aime l’Histoire ! En effet, dans le premier film on comprend très vite que certains morts peuvent revenir à Poudlard sous la forme de fantômes. Parmi eux, se trouve le fantôme de Nick Quasi-Sans-Tête. On apprend qu’il a perdu la vie en 1492… Cette date ne vous rappelle-t-elle rien ? Il s’agit bien de l’année de la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb ! Un petit clin d’œil historique de la part du réalisateur d’Harry Potter à l’école des sorciers.

Le premier échange de Rogue et Harry est lourd de sens

Harry et Rogue ne sont pas partis du bon pied, et pourtant… Le professeur a dès le départ voulu dire à son élève qu’il était fou amoureux de sa mère. En effet, Rogue lui demande « Qu’est-ce que j’obtiens quand j’ajoute de la racine d’asphodèle en poudre à une infusion d’armoise ? » Une question à première vue banale, mais quand on s’attarde sur le langage des fleurs, on remarque très vite que l’asphodèle est de la famille du lys, qui se dit « lily » en anglais (soit le prénom de la mère d’Harry), symbolisant la mort et le regret, et l’armoise représente l’absence. Lorsqu’on connait toutes ces significations, on comprend alors que Rogue présentait ses condoléances à Harry, et qu’il ne supportait pas le poids de l’absence de sa mère. Intéressant, n’est-ce pas ?

La devise de Poudlard

Enfin, terminons par un détail assez comique. Dans le premier volet, on apprend que la devise de Poudlard est « Draco dormiens nunquam titillandus » . Une phrase écrit en latin que l’on peut traduire « Ne chatouillez jamais un dragon qui dort » . Merci de prévenir, c’est cool !

Journaliste
Je suis le fils spirituel de Ted Mosby (How I Met Your Mother) & Fiona Gallagher (Shameless).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est une fajita et un petit cocktail devant Crazy Ex-Girlfriend
Alexis Savona on EmailAlexis Savona on TwitterAlexis Savona on Youtube