Good Doctor : top 5 des pires couples de la série

Publié le 19 septembre 2020 - 10h00

C’est bien connu, dans les séries médicales, les histoires d’amour vont et viennent, sans jamais durer bien longtemps. Good Doctor ne déroge pas à la règle avec une liste coquette de couples pas très charmants, qui ne semblent pas faits pour l’éternité.

Il y a les couples mignons, les sympathiques, les amusants, les discrets, les séduisants, mais il y a aussi et surtout les couples pénibles ! Good Doctor ne fait pas exception et possède, comme toute série médicale qui se respecte, son lot de couples dysfonctionnels.

Shaun Murphy et Carly Lever dans Good Doctor

Good Doctor Shaun et Carly

© ABC

 Jeune couple joyeux et enthousiaste de Good Doctor, Shaun (Freddie Highmore) et Carly sont dès leurs premiers rendez-vous, terriblement agaçants. Chacun de leurs côtés, ils glanent des conseils auprès de leurs amis pour faire vivre leur relation au mieux et essaient tellement d’être parfaits, qu’ils en perdent leur véritable personnalité. Lorsqu’ils sont ensemble, ils ne sont plus eux-mêmes. Carly joue la carte de la compréhension et de l’empathie à tout prix, quant à Shaun, il tente, tant bien que mal, de se montrer plus affectueux. Leur relation semble alors trop lisse, surfaite, fabriquée sur mesure pour leur correspondre à tous les deux…sans vraiment parvenir à mettre en forme leur amour supposé.

 

Niel Melendez et Jessica Preston

Good Doctor Melendez et Jessica

© ABC

Duo star de la première saison de Good Doctor, Neil Melendez et Jessica Preston n’étaient vraiment pas faits l’un pour l’autre. Leur relation s’apparentait plutôt à un collier en strass dans une boîte à bijoux. Éblouissant au premier abord, on se rendait finalement compte qu’il manquait cruellement d’éclat à y regarder de plus près. S’il n’était pas complètement en toc, leur couple s’appuyait beaucoup sur les apparences et les questions de réputation. Ils étaient très chic, très choc, mais pas très amoureux à l’évidence.

Neil et Jessica ont fini par rompre en réalisant qu’ils avaient des rêves d’avenir très différents. Lui voulait des enfants, elle non. Une question cruciale qu’ils ont abordé beaucoup trop tard et à cause de laquelle ils ont laissé de précieuses années leur filer entre les doigts. Beaucoup trop de temps perdu à se regarder dans les miroirs, pas assez passé à chercher le véritable amour.

 

Claire Browne et Jared Kalu dans Good Doctor

Claire et Jared Good Doctor

© ABC

Un couple de Good Doctor qui faisait mal au cœur ! Jared (Chuku Modu) et Claire (Antonia Thomas) pouvaient être à la fois si mignons et si affreux ensemble, qu’ils en étaient parfois difficiles à regarder. Lui, si amoureux, elle si indifférente. Une histoire d’amour à sens unique, qui faisait réellement de la peine aux spectateurs. Le pauvre Docteur Kalu était si intensément épris de la jeune femme, qu’il en a même perdu son boulot. Consumé par la colère en apprenant que Claire se faisait harceler sexuellement au travail, il avait perdu le contrôle et agressé physiquement le dit-harceleur. Un acte impulsif qui avait conduit à son renvoi, puis à son départ de la série. Décidément, cette romance ne lui aura rien apporté de bon !

Mia Wuellner et Alex Park

Good Doctor Alex Park et Mia

© ABC

Suis-moi, je te fuis. Fuis-moi, je te suis. Entre Mia Wuellner et Alex Park, les choses ne sont jamais bien simples. D’abord mariés, puis divorcés, puis à nouveau ensemble, ces deux-là ont du mal à savoir ce qu’ils veulent ! Leurs indécisions deviennent vite lassantes pour le public, qui ne sait plus vraiment quoi penser ni espérer. D’autant plus que certaines de leurs entrevues se soldent par des moments de gêne intense, où ni l’un ni l’autre ne sait vraiment quoi dire ou quoi faire.

Neil Melendez et Audrey Lim dans Good Doctor

Good Doctor Melendez et Lim

© ABC

Trop d’ambition, trop d’égo ! S’ils étaient plutôt adorables à l’origine, Neil Melendez et Audrey Lim ne pouvaient pas faire durer cette relation éternellement. Tous les deux obsédés par leur carrière et en concurrence permanente, ils ont longuement essayé de prétendre qu’ils pouvaient mettre la compétition de côté, mais en vain. Ils n’arrivaient pas à se rendre heureux tout en essayant d’écraser l’autre sur le plan professionnel et ont donc compris qu’il valait mieux ne pas s’acharner.

 

Alexia Malige
Journaliste
Je suis la fille spirituelle de Chandler Bing (Friends) et de Villanelle (Killing Eve). Mon Snack&Chill idéal du moment c'est de la croziflette devant Modern Family.
Alexia Malige on Email