Grey’s Anatomy, The Resident… Les épisodes de séries médicales les plus engagés

Publié le 2 octobre 2020 - 09h07

Si les séries hospitalières prennent énormément de plaisir à jouer sur la romance, les intrigues vont bien au-delà du simple divertissement. Politique, social, sociétal, les scénarios exploitent souvent d’importants sujets d’actualité pour les présenter sous une dimension nouvelle. La preuve avec ces 7 épisodes de séries médicales très engagés. 

Peu importe le sexe, la classe sociale ou les origines, tout le monde peut tomber malade ou se blesser. Les hôpitaux s’imposent alors comme des lieux de mélange et de foisonnement de la population, qui permettent alors aux séries médicales de dresser différents portraits de la société. Une manière de transmettre des messages forts à travers la fiction. La preuve avec ces épisodes de The Resident, Grey’s Anatomy ou encore Good Doctor.

 

The Resident (épisode 20 – saison 2)

The Resident épisode 20 saison 2

© Fox

Fort, bouleversant, déchirant l’épisode 20 de la saison 2 de The Resident n’a pas laissé les spectateurs indemnes. Le scénario met une fois de plus en lumière les faiblesses du système médical américain et dénonce ici le taux élevé de mortalité maternelle chez les femmes noires, victimes de discriminations raciales à l’hôpital.

L’intrigue tourne alors autour de Lea Davies, une patiente afro-américaine au Chastain Park Memorial Hospital pour des complications liées à sa grossesse. Après l’avoir examinée, l’obstétricien décide de la faire accoucher en urgence avec une césarienne. Devon assiste à sa toute première naissance et garde ensuite un œil distant sur la jeune mère. Il remarque alors du sang dans ses urines et alerte son supérieur, qui n’y prête aucune attention. La patiente se plaint ensuite de maux de ventre de plus en plus violents, mais personne, à part Devon, ne veut s’occuper d’elle. Elle meurt finalement quelques heures plus tard d’une hémorragie interne, causée par une entaille à la vessie.

Inspiré de l’histoire vraie de Kira Dixon Johnson, décédée à la suite d’une césarienne le 13 avril 2016 en Californie, cet épisode tenait particulièrement à cœur à la showrunneuse de la série. Amy Holden Jones s’est d’ailleurs longuement entretenue avec Charles Johnson, le mari de cette jeune femme, afin d’être au plus proche de la réalité. Depuis la disparition de son épouse, ce dernier a fondé l’association 4Kira4Moms pour sensibiliser les gens à la mortalité maternelle aux États-Unis. Un combat important, mis en avant par les séries médicales, dans un pays où les femmes noires ont 3,5 à 4 fois plus de chances de mourir de complications liées à leur accouchement que les femmes blanches.

 

The Resident (épisode 21, saison 2)

Randolph Bell The resident

© Fox

Tout comme d’autres séries médicales, les showrunners de la série ont décidé de s’intéresser à la thématique de la transfusion sanguine aux Etats-Unis. Pour cela, le Chastain Park Memorial Hospital est plongé dans une grave pénurie de poches de sang. Les réserves sont quasiment épuisées et les chirurgiens n’ont pas d’autres choix que de reporter toutes les opérations qu’ils peuvent. Reste la question des urgences. Que ce soit des accidentés ou des malades chroniques, certains patients ont besoin de transfusion immédiate. Pour eux impossible d’attendre sous peine de mourir.

Afin de sauver un patient en détresse, Conrad en vient même à donner son sang directement au bloc opératoire, alors que son dernier don remonte à quelques jours à peine. Une solution extrême et dangereuse pour pallier le manque d’intérêt des citoyens vis à vis de ce problème. A la fin de l’épisode, un message de sensibilisation de la Croix Rouge est projeté à l’écran : « Seuls 3% des Américains donnent leur sang. Un patient en a besoin toutes les 2 secondes ».

 

Good Doctor (épisode 10, saison 1)

Claire Browne Good Doctor

© ABC

Soucieux du problème de la condition féminine au travail, les scénaristes de Good Doctor abordent ici la question du harcèlement sexuel. Claire doit ainsi travailler avec le Docteur Coyle, qui se montre bien trop familier avec elle. Entre remarques déplacées et allusions sexuelles, le chirurgien fait tout pour intimider la jeune femme et la forcer à coucher avec lui.

Prise au piège dans cette situation inconfortable, elle tente alors d’en parler à ses amis, qui lui rétorquent rapidement qu’elle prend l’affaire trop à cœur et exagère sûrement un peu les faits. Elle se heurte donc à un mur et décide qu’il vaut mieux ne rien faire car personne ne la croira. Quand l’histoire arrive finalement aux oreilles du directeur de l’hôpital, aucune sanction n’est prise à l’encontre du Docteur Coyle, qui continue d’exercer librement. A l’image d’autres séries médicales, cet épisode montre ainsi la triste réalité du monde professionnel, qui préfère enterrer les problèmes de sexisme plutôt que de les traiter.

 

Grey’s Anatomy (épisode 19, saison 15)

Grey's Anatomy épisode 19 saison 15

© ABC

Brutal, dur et poignant, cet épisode de Grey’s Anatomy est consacré au viol, un sujet souvent traité avec distance dans les programmes de fiction. Ici, les auteurs de la série ont souhaité livrer une version réaliste de la procédure médicale que doit subir une victime après son agression. Un thème qui leur tenait à cœur et qui leur a été inspiré par l’affaire Brett Kavanaugh. Quelques semaines avant sa nomination en tant que juge fédéral, ce dernier avait été attaqué pour agressions sexuelles par une dizaine de femmes, mais les preuves n’avaient pas été suffisantes pour confirmer leurs accusations. Le discours de la première femme à avoir témoigné, avait alors véritablement touché la scénariste Krista Vernoff et Camilla Luddington, qui ont alors décidé d’évoquer le sujet dans la série.

Dans l’épisode 19 de la saison 15, Jo Wilson, Dahlia Qadri et Teddy Altman sont donc amenées à s’occuper d’Abby, une jeune femme sévèrement blessée à la suite d’un viol. Complètement perdue, déconnectée de la réalité après les horreurs qu’elle vient de vivre, elle accepte de laisser les médecins prélever les preuves sur son corps, afin de les soumettre à la justice. Le processus est lent, difficile, mais nécessaire pour que le coupable puisse être condamné. Abby affronte donc chaque étape avec courage et parvient à aller au bout. Tout le personnel féminin du Grey Sloan salue alors sa force et sa résistance avec une haie d’honneur pour la mener au bloc. Un moment intense, qui marque l’histoire des séries médicales avec émotion.

En parallèle de ce cette intrigue, Jo apprend qu’elle est née à la suite d’un viol et que sa mère biologique n’a donc pas eu la force de la garder. Quant à Ben, il découvre que Tuck commence à sortir avec des filles et décide alors d’avoir une conversation avec lui pour lui expliquer le principe du consentement.

 

Good Doctor (saison 2, épisode 2)

Audrey Lim Good Doctor

© ABC

A travers cet épisode, les showrunners de Good Doctor adoptent une position claire contre l’excision. Une thématique très rarement abordée, qui est ici au cœur du scénario. Le docteur Lim reçoit une adolescente, qui lui demande une chirurgie vaginale. Surprise par cette requête, la chirurgienne l’examine et découvre de sérieuses cicatrices causées par une excision. Dès lors, le docteur Lim met tout en œuvre pour aider la jeune femme, sans même consulter ses parents. Elle prend ainsi le risque d’être attaquée en justice, mais choisit d’opérer coûte que coûte cette jeune fille, sévèrement mutilée par sa famille à l’âge de 2ans.

 

Grey’s Anatomy (épisode 10, saison 14)

Jackson Avery Grey's Anatomy

© ABC

En 2018, les auteurs de Grey’s Anatomy se sont intéressés au problème des violences policières subies par la population noire aux États-Unis. Une problématique au cœur de l’actualité depuis des années, que la série a voulu explorer avec un scénario très engagé.

Dans l’épisode 10 de la saison 14, un garçon de 12 ans arrive à l’hôpital après avoir été blessé par balle. Un policier lui a effectivement tiré dans le cou, croyant que l’adolescent essayait de rentrer dans une maison par effraction. En réalité, il avait simplement oublié ses clés et avait voulu rentrer chez lui par la fenêtre. La police n’a pas cherché à comprendre ce qu’il se passait et a immédiatement eu recours aux armes à feu. Un réflexe mortel, qui n’a laissé aucune chance au jeune garçon, qui malgré tous les efforts de Avery et Bailey, n’a pas survécu à ses blessures.

A la fin de l’épisode, Ben et Miranda prennent un moment pour expliquer à Tuck comment se comporter si jamais il est arrêté par la police. Bouleversés par ce qu’ils ont vécu à l’hôpital, ils lui enseignent des gestes susceptibles de lui sauver la vie, tels que mettre ses deux mains en évidence le vite possible. Une discussion difficile qu’ils sont forcés d’avoir pour protéger leur enfant.

 The Resident (épisode 22, saison 2)

The Resident Mina et Austin

© Fox

Alors que la sœur de Nick a désespérément besoin d’une greffe de rein, l’épisode 22 de la saison 2 de The Resident se concentre sur le don d’organe. Nic tente de sauver sa sœur par tous les moyens et va même jusqu’à rencontrer un trafiquant d’organes pour assurer un avenir à Jessie. Seulement, elle se rend compte qu’une jeune fille est prête à donner son rein pour 10 000 dollars, quand le vendeur empoche lui 90 000 dollars. Un système qu’elle juge amoral et qu’elle décide finalement d’ignorer.

Le scénario révèle ainsi les dessous du commerce d’organes, mais également l’impuissance des malades et de leur famille face au manque de donneurs. Une histoire engagée afin de sensibiliser les amateurs de séries médicales à cette problématique, qui ne cesse jamais d’être d’actualité.

 

 

Alexia Malige
Journaliste
Je suis la fille spirituelle de Chandler Bing (Friends) et de Villanelle (Killing Eve). Mon Snack&Chill idéal du moment c'est de la croziflette devant Modern Family.
Alexia Malige on Email