L’Aliéniste : 3 choses à savoir sur la série phénomène

16 octobre 2019 - 09h41

Vous avez loupé la série L’Aliéniste ? Vous cherchez de bonnes raisons de vous y mettre ? A l’occasion de la sortie en DVD de la saison 1, Serieously vous offre trois choses à savoir sur cette série phénomène.

A mi-chemin entre une série historique et une série à l’intrigue policière, L’Aliéniste offre une véritable plongée dans un New York du XIXe siècle sombre où court un serial killer spécialisé dans le crime infantile. Derrière lui, il laisse des corps d’enfants mutilés. Pour résoudre cette affaire, il est demandé au Dr Laszlo Kreizler (Daniel Brühl), spécialiste des maladies mentales ; à l’illustrateur John Moore (Luke Evans) et à Sara Howard (Dakota Fanning), une secrétaire bien déterminée à devenir la première femme à enquêter au sein de la police ; de faire équipe.  Vous avez adoré la série ou vous vous demandez si vous devez la regarder ? Voici trois choses à savoir sur la série phénomène qui devrait vous conduire sur son chemin !

La série est tirée d’un livre

A l’instar de nombreuses autres séries, L’Aliéniste est tirée d’un livre. C’est en 1994 que l’écrivain américain Caleb Carr a sorti The Alienist qui a connu un véritable succès. Trois ans plus tard, l’auteur a remis le couvert avec la suite, The Angel of Darkness. Il a fallu attendre près de 15 ans avant que le troisième tome, Surrender, New York, ne voit le jour. Selon toute vraisemblance, la série s’est offert une adaptation plutôt réelle au livre : si elle possède sa propre narration, elle reste somme toute bien fidèle aux écrits de Caleb Carr.

Elle possède un bien joli casting

Si vous n’avez pas encore entendu parler de L’Aliéniste, laissez-nous vous dire que son casting seul vaut le détour. Luke Evans, Dakota Fanning, Daniel Brühl ou encore Brian Geraghty pour n’en citer que quelques-uns : les acteurs de la série sont ce qu’on appelle des pointures du cinéma. Ces grands visages vous disent forcément quelque chose, et pour cause.
Daniel Brühl a, entre autres, donné la réplique pour Quentin Tarantino dans Inglorious Basterds, Dakota Fanning a aussi joué pour Tarantino dans Once Upon a Time…in Hollywood tandis que Luke Evans a donné la réplique à Emma Watson dans le live-action de La Belle et la Bête.  Si Dakota Fanning a bien grandi, elle exulte dans ce rôle sur-mesure qui la plonge au XIXe siècle aux côtés donc de nul autre que Luke Evans et l’excellent Daniel Brühl.
Ce n’est pas tout, L’Aliéniste ne doit pas son succès qu’à son joli casting côté face, l’envers du décor est tout aussi brillant puisque l’on compte parmi ses producteurs exécutifs Cary Fukunaga à qui l’on doit True Detective. Rien que ça.

Les décors new-yorkais ont été recrées à Budapest

L’intrigue de L’Aliéniste nous plonge dans un New York à la fin du XIXe siècle, toutefois, la série n’a pas été tournée véritablement à New York… C’est ici que l’on tire notre chapeau à l’équipe décoratrice qui a recréé de toutes pièces les décors à Budapest, comme l’a confié l’équipe au magazine Forbes. La plupart des scènes ont effectivement été tournées dans la capitale hongroise après avoir passé des jours et des jours à décortiquer l’architecture new-yorkaise pour la recréer. Et si la série a parfois en arrière-plan le pont de Williamsburg en construction, sachez qu’il a également été construit en studio. Pas étonnant donc que chaque épisode aurait eu pour budget près de 7,5 millions de dollars selon Variety.

De quoi nous faire écarquiller grands les yeux d’admiration devant une série appréciée pour son esthétique folle, que l’on prend plaisir à (re)découvrir avec la sortie de la saison 1 en DVD.

Amandine Rouhaud
Journaliste
[email protected]

Je suis la fille spirituelle de Jess (New Girl) & Seth Cohen (The O.C.).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est soupe Phô & cheesecake devant Insecure.
Amandine Rouhaud on EmailAmandine Rouhaud on InstagramAmandine Rouhaud on Twitter