Les Bracelets Rouges : 7 anecdotes à connaître sur la série de TF1

9 mars 2020 - 15h00

Les fans l’attendaient impatiemment, et la voici ! La saison 3 des Bracelets Rouges débarque ce lundi 9 mars sur TF1, et Serieously vous propose de vous plonger dans les coulisses de la série grâce à ces quelques anecdotes.

 

Une histoire vraie

Vous savez probablement que Les Bracelets Rouges n’est pas une idée originale française, mais que la série est en fait tirée d’une fiction espagnole intitulée Polseres vermelles. Mais saviez-vous que cette même série est tirée d’une histoire vraie, celle d’Albert Espinosa. Malade toute son adolescence, le jeune homme a souffert de trois cancers et a été hospitalisé pendant 10 ans. Là-bas, il s’est lié d’amitié avec d’autres patients qui ont formé, à eux tous, la bande des Bracelets Rouges.

L’une des séries les plus regardées de TF1…

Lors de sa première saison, Les Bracelets Rouges avait passionné 6,40 millions de téléspectateurs. Un an plus tard, ils étaient presque tout autant devant leur poste (et en replay) avec 6,03 millions de fans en moyenne pour les huit épisodes du deuxième chapitre. En 2019, la série était donc la troisième la plus suivie de l’année sur TF1, derrière Le Bazar de la Charité et Balthazar.

… Et pas qu’en France !

Au-delà de la version française diffusée sur TF1, Les Bracelets Rouges s’est exportée partout dans le monde grâce à son histoire forte et à ses audiences mirobolantes. Ainsi, il existe une dizaine de séries différentes diffusées aux Etats-Unis (Red Band Society), en Italie (Braccialetti Rossi), au Chili, au Pérou (Pulseras Rojas), en Allemagne (Club der roten Bänder), mais aussi en Russie, en Egypte ou encore en Slovaquie.

Une vraie boule à zéro

Lorsqu’on accepte de jouer dans une série, il faut parfois donner de sa personne, au sens physique du terme. Cela a été le cas pour Audran Cattin et Tom Rivoire, alias Thomas et Clément, qui ont dû se raser entièrement la tête pour les besoins du tournage. “Je me suis rasé la tête une semaine avant de tourner. Je suis allé dans le métro pour voir ce que ça faisait, le regard des autres. C’est bizarre, différent, on lit de la pitié dans les regards”, avait confié Audran Cattin à nos confrères de Télé Loisirs.

Un tournage au plus près de la réalité

En grande partie tournée dans le Bassin d’Arcachon, la série pose ses caméras de tournage dans de vrais établissements, et notamment au Pôle de santé de La Teste-de-Buch, dans le Sud-Ouest. En revanche, tout ne se déroule pas là-bas. D’autres passages sont tournés dans des centres différents, et notamment en Ile-de-France.

Des effets spéciaux (parfois pas si spéciaux)

Afin de rendre l’illusion des jambes amputées de Thomas et Clément, la production utilise deux stratagèmes différents. Le premier, c’est le recours à une chaussette verte. Enfilée autour de la jambe, elle permet de la masquer ensuite en post-production. L’autre solution, lorsque les comédiens sont assis, c’est de s’asseoir dessus afin de créer l’illusion. Leur pantalon est alors coupé au bon endroit.

Une grosse différence d’âge

Dans la saison 3, les téléspectateurs font la connaissance de Nour, une nouvelle patiente de 17 ans. Et pour jouer cette adolescente, la production a déniché une perle rare en la personne d’Hanane El Yousfi. Mais en réalité, la comédienne n’est pas aussi jeune que son personnage puisqu’elle est âgée de 25 ans ! “Cette différence d’âge compte. Je me suis inspirée de la jeune fille que j’étais à l’époque, même si Nour est assez éloignée de moi”, a-t-elle livré à TF1.

Crédit photos : Philippe Le Roux/VEMA/TF1

Clément Rodriguez
Journaliste
clement@serieously.com

Je suis le fils spirituel de Jake Peralta (Brooklyn 99) & Roland (Plus Belle La Vie).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est des madeleines et du chocolat chaud devant Desperate Housewives.
Clément Rodriguez on EmailClément Rodriguez on LinkedinClément Rodriguez on Twitter