La genèse de Naruto : on te raconte comment est née l’œuvre de Masashi Kishimoto

Partage
Lien copié !

1 193 950 exemplaires vendus en 2020, 30,9 millions d’euros de recettes, 250 millions d’exemplaires vendus dans le monde, tels sont les chiffres astronomiques de Naruto. Ecrit par Masashi Kishimoto dès 1999, l’histoire de notre ninja préféré fait aujourd’hui parti de la culture générale. Mais comment est née cette œuvre démentielle ? On vous raconte sa genèse. 

 

Masashi Kishimoto

Masashi Kishimoto est né le 8 novembre 1974 à Nagi, un petit village de la préfecture d’Okayama. Dessiner est la plus grande passion de Kishimoto depuis sa naissance. En effet, dès qu’il pu tenir un crayon dans sa main, le père de Naruto se mit à dessiner. De simples dessins d’enfants à son propre style, Kishimoto s’inspire de plusieurs œuvres qu’il admire telles que Dr Slump ou Dragon Ball  d’Akira Toriyama. Ses inspirations proviennent également de Kinnikuman de Yoshinori Kunai et Takashi Shimada, mais aussi Doraemon d’Hiroshi Fujimoto, ou Mobile Suit Gundam de Yoshiyuki Tomino et Hajime Yadate. Grand fan de jeux vidéos, Kishimoto raconte dans des pages bonus de son manga Naruto sa découverte de Dragon Quest.

Depuis son adolescence, le mangaka souhaite passer sa vie à dessiner après avoir été subjugué par Dragon Ball. C’est alors qu’il crée son premier manga : Hiatari-Kun, l’histoire d’un jeune ninja (étonnant).

hiatari
hiatari-2

Masashi Kishimoto arrive au collège. Il délaisse alors le dessin, certain qu’il ne réussira jamais dans ce métier là, bien trop convoité et difficile. Le futur créateur de Naruto ne s’imagine pas une seule seconde pouvoir devenir un mangaka. Kishimoto se lance alors dans le sport et plus précisément dans le baseball, le sport national du Japon mais aussi son préféré. Il évoque l’idée de faire carrière de ce coté là, mais fini à nouveau par abandonner ce projet.

La naissance d’un mangaka

Devenu un ado lambda, Kishimoto se balade un jour à vélo. Il tombe alors sur un poster d’un film qui n’est autre qu’Akira. Il le contemple, et un déclic subvient : il veut être mangaka, tel est son nindo ! Sa passion et son amour pour le dessin venaient de renaitre.

Arrivé au lycée, Masashi Kishimoto délaisse complètement ses devoirs d’écolier pour le dessin. Chaque minute de son temps libre est destinée à gratter le papier. Il passe même sa deuxième année au lycée à travailler des ébauches de manga tel que Michikusa, Asian Punk et Yakiyû-ô. Ces derniers resteront de simple ébauches.

Il décide d’entrer dans une université d’art sur l’île de Kuushu. C’est à ce moment là que notre mangaka commence un manga de Samouraï qui malheureusement, ne sera jamais publié. À l’université, il apprend à manier le plâtre et à faire du dessin anatomique. Il apprend également à travailler le graphisme, la colorimétrie, et la perspective.

Agé de 20 ans, Kishimoto est récompensé pour son dur travail par le prix « The Hop Step Awards » pour son court manga Karakuri. Ce prix est décerné par les éditions Shueisha aux jeunes mangakas très prometteurs. Yoshikiro Togashi, l’auteur de Hunter x Hunter et Yû Yû Hakusho, s’était aussi vu remettre ce prix. Eiichiro Oda et Nobuhiro Watsuki également. La Shueisha sait reconnaitre des artistes prometteurs, c’est le moins qu’on puisse dire. Karakuri est trouvable dans le 18e recueil des lauréats du prix Hop Step Awards paru en 1996 dans la collection « Jump Comics ».

karakuri
Karakuri par Masashi Kishimoto

Après son gros succès avec Karakuri, Kishimoto est plein d’espoir pour sa future carrière de mangaka. Il débute alors une nouvelle histoire, Top of the Super Legend avec un one shot nommé Bench !. Ce nouveau récit a pour sujet le baseball, son sport bien aimé.  On reconnait de plus en plus la plume de Kishimoto, et les chara design sont de plus en plus semblables à ceux de Naruto.

bench
Bench ! Masashi Kishimoto

La naissance de Naruto

C’est alors que Kishimoto se lance dans l’œuvre de sa vie. Il débute donc une nouvelle histoire basée sur une soupe de ramen. Qui aurait cru qu’un bol de nouilles inspirerait à notre mangaka une des histoires les plus populaires de l’univers du manga ? C’est pourtant bien la naissance de Naruto. Son histoire est publiée dans le Weekly Shonen Jump et les réactions sont très positives. Kishimoto se décide d’abandonner toutes ses autres ébauches pour dédier sa vie à Naruto.

naruto-shonen-jump
©Weekly Shonen Jump, Shueisha

Naruto est donc prépublié dans l’hebdomadaire Weekly Shonen Jump depuis le numéro 17 datant de 1999. Une version animée du manga apparait ensuite à la télévision japonaise. Le nombre de tomes n’a cessé d’augmenter depuis, et avec : ses recettes financières. Si bien qu’en 2004, Kishimoto était le 3ème mangaka le plus taxé du Japon avec (seulement) 112,8 millions de yen d’impôts soit près de 800 000 euros. Il est devenu le 2ème le plus taxé en 2007, étant passé à près d’1 millions d’euros d’impôts (178,4 millions de yens).

Il a su tenir en haleine des millions de fans pendant plus de 15 ans à travers le monde entier, et continue toujours avec son œuvre Boruto d’abord scénarisée par Ukyō Kodachi, qui a laissé sa place à Masashi Kishimoto depuis son 52ème chapitre. Le célèbre mangaka avait débuté une nouvelle œuvre intitulée Samurai 8 mais malheureusement, le manga n’a pas su plaire au public. En effet, stagnant en bas du classement du Weekly Shonen Jump, elle s’est terminée à son 43ème chapitre. On en a donc quasiment pas entendu parler.

samurai-8
©Samurai 8, Shueisha

Quant à lui, le manga Boruto Next Generations a débuté en 2016 au Japon, toujours aux éditions Shueisha. Relatant les aventures du fils de Naruto et Hinata,  il a succédé aux 250 millions de copies de Naruto vendues, ce qui en fait le 3ème manga le plus vendu de tous les temps dans le monde avec ses 72 tomes. 

 

Flavie Piet

Journaliste anime manga

Journaliste anime et manga

Suivez nous !

Les 10 plus gros écarts d’âge entre un perso de séries et son acteur #Saison2

Les 10 plus gros écarts d’âge entre un perso de séries et son acteur #Saison2

10 acteurs qui ont refusé un rôle dans une série pour pouvoir en jouer un autre

10 acteurs qui ont refusé un rôle dans une série pour pouvoir en jouer un autre

Lire aussi
Ces triangles amoureux de séries impliquant des frères et sœurs

Ces triangles amoureux de séries impliquant des frères et sœurs

Charmed : ces 2 grosses incohérences sur Prue et ses pouvoirs dans le premier épisode

Charmed : ces 2 grosses incohérences sur Prue et ses pouvoirs dans le premier épisode

Les Frères Scott : 5 personnages qu’on aurait aimé moins voir dans la série

Les Frères Scott : 5 personnages qu’on aurait aimé moins voir dans la série

The Big Bang Theory : 3 théories de fans complètement folles

The Big Bang Theory : 3 théories de fans complètement folles

My Dear F***king Prince : 3 bonnes raisons de découvrir ce roman

My Dear F***king Prince : 3 bonnes raisons de découvrir ce roman

Ces détails qui vont gâcher vos scènes de séries préférées

Ces détails qui vont gâcher vos scènes de séries préférées

Desperate Housewives : et si Susan s’était suicidée après la fin de la série ? #théorie

Desperate Housewives : et si Susan s’était suicidée après la fin de la série ? #théorie

Ces 10 objets volés par les stars de séries sur leur tournage #Saison3

Ces 10 objets volés par les stars de séries sur leur tournage #Saison3

Les Frères Scott : le classement des saisons de la série culte selon les fans

Les Frères Scott : le classement des saisons de la série culte selon les fans

Fugueuse : Sylvie Testud, « C’est une série importante car elle fait ouvrir les yeux » [INTERVIEW]

Fugueuse : Sylvie Testud, « C’est une série importante car elle fait ouvrir les yeux » [INTERVIEW]