Base Secrète : Owen Wilson, Ariel Schulman et Henry Joost : « On avait envie de réaliser un film que l’on aurait aimé étant enfants » (INTERVIEW)

Partage
Lien copié !

À l’occasion du lancement de la plateforme Paramount+, Seriously a pu rencontrer Ariel Schulman et Henry Joost, les réalisateurs du film Base Secrète, ainsi que l’acteur Owen Wilson qui incarne Jack Kincaid alias The Guard.

Comment le projet du film Base Secrète est-il né ?

Henry Joost : Nous étions à New York et Jerry Brukheimer, notre producteur, nous a contactés et nous a dit « J’ai un projet pour vous, c’est comme Maman, j’ai raté l’avion, mais dans une Batcave. » et nous avons tout de suite accepté. Nous ne faisons pas toujours des longs-métrages comme celui-ci, le genre qu’on aime quand nous grandissons, comme Maman J’ai raté l’avion, Batman avec Michael Keaton ou encore Les Goonies, mais ce projet nous a plu.

Owen Wilson, qu’est-ce qui vous a immédiatement plu dans le scénario de Base Secrète ?

Owen Wilson : Eh bien, je me souviens avoir parlé à Henry Joost et Ariel Schulman par zoom. J’ai lu le script et je l’ai vraiment aimé. Le scénario montre la façon dont les enfants se comportent et travaillent loin de leurs parents. Et en parlant avec Henry et Ariel, j’ai accepté le rôle, de plus, j’ai déjà travaillé avec Jerry Brukheimer, sur Armageddon, il y a longtemps, donc j’étais vraiment heureux de pouvoir retravailler avec lui.

secret-headquarters1
©Paramount

Nous pouvons voir quelques références aux super-héros, est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus sur vos inspirations ?

Ariel Schulman : Vous savez, notre réelle inspiration n’est pas les super-héros, je pense plutôt que c’est un père imaginé comme un super-héros par son enfant, qui découvre ensuite que c’est seulement une personne ordinaire. Et tu acceptes d’être une personne ordinaire, tu te dis que tu n’as pas besoin d’être un super-héros, que tu as juste besoin de faire de ton mieux pour donner de l’amour à ta famille. En fait, le film parle vraiment de la possibilité d’être un super-héros et d’avoir un enfant, et que la bataille la plus compliquée est de faire de son mieux pour donner suffisamment de temps à sa famille.

Dans Base Secrète, c’est l’enfant qui est mis en avant et pas les parents, pourquoi ce choix ?

Henry Joost : On avait envie de réaliser un film que l’on aurait aimé étant enfants, et c’est le genre de films où les enfants sont les personnages principaux. C’est un enfant qui devient un super-héros. Et c’est aussi sur l’amitié, ce film montre un groupe d’enfants tous amis qui se réunissent pour sauver le monde.

secret-headquarters2
©Paramount

Owen Wilson, vous avez déjà joué dans une série Marvel, Loki, et malgré les différences avec ce film, vous êtes familier avec ce registre. Donc comment vous êtes-vous préparé à faire le super-héros ?

Owen Wilson : Eh bien, vous savez, c’est drôle, quand j’ai fait Loki, c’est dans le monde des super-héros, mais mon personnage n’a pas de super-pouvoir donc c’était sympa d’enfiler le costume dans Base Secrète. J’étais très fier en costume, je me sens puissant et j’aime cette version de moi-même.

Au vu de la scène finale du film, pensez-vous qu’il y aura une suite à Secret Headquarters ?

Owen Wilson : Oui je pense, quand nous avons tourné la fin du film, c’était comme pour montrer de nouvelles aventures, de nouvelles choses pour la suite. Je pense qu’un second film est une bonne façon de raconter l’histoire des enfants, leur amitié et comment ils grandissent.

Retrouver Base Secrète sur Paramount+.

Flavie Fleurant

Journaliste

Suivez nous !

Mercredi : Jenna Ortega révèle qu’elle a chorégraphié elle-même sa danse de l’épisode 4

Mercredi : Jenna Ortega révèle qu’elle a chorégraphié elle-même sa danse de l’épisode 4

Un, Dos, Tres : aviez-vous remarqué cette grosse incohérence sur Lola ?

Un, Dos, Tres : aviez-vous remarqué cette grosse incohérence sur Lola ?

Lire aussi
Youssef Salem a du succès : Baya Kasmi, « C’est un film sur la complexité des relations familiales »

Youssef Salem a du succès : Baya Kasmi, « C’est un film sur la complexité des relations familiales »

M3GAN, interview du réalisateur Gerard Johnstone : « l’intelligence artificielle fait peur parce que c’est réel »

M3GAN, interview du réalisateur Gerard Johnstone : « l’intelligence artificielle fait peur parce que c’est réel »

Avalonia, l’étrange voyage : 3 questions à Don Hall et Qui Nguyen, les réalisateurs du nouveau Disney

Avalonia, l’étrange voyage : 3 questions à Don Hall et Qui Nguyen, les réalisateurs du nouveau Disney

Le Chat Potté, la nouvelle quête : 7 questions au réalisateur Joel Crawford et au producteur Mark Swift

Le Chat Potté, la nouvelle quête : 7 questions au réalisateur Joel Crawford et au producteur Mark Swift

Smile : 5 questions à Parker Finn, le réalisateur du film d’horreur [Interview]

Smile : 5 questions à Parker Finn, le réalisateur du film d’horreur [Interview]

Les Combattantes : Alexandre Laurent, « On avait envie que la série soit grandiose » (INTERVIEW)

Les Combattantes : Alexandre Laurent, « On avait envie que la série soit grandiose » (INTERVIEW)

The Flight Attendant : Kaley Cuoco, « Nous avons décidé que Cassie allait rencontrer toutes ses personnalités » (INTERVIEW)

The Flight Attendant : Kaley Cuoco, « Nous avons décidé que Cassie allait rencontrer toutes ses personnalités » (INTERVIEW)

Le Seigneur des Anneaux, Les Anneaux de Pouvoir : interview avec Ismael Cruz Cordova (Arondir), le premier elfe noir

Le Seigneur des Anneaux, Les Anneaux de Pouvoir : interview avec Ismael Cruz Cordova (Arondir), le premier elfe noir

Endless Night, Ayumi Roux et Théo Augier : « On avait peur que ça ne fonctionne pas » (INTERVIEW)

Endless Night, Ayumi Roux et Théo Augier : « On avait peur que ça ne fonctionne pas » (INTERVIEW)

Bullet Train : 5 questions au réalisateur David Leitch [Interview]

Bullet Train : 5 questions au réalisateur David Leitch [Interview]