Sense8 : 5 anecdotes qu’il faut (absolument) connaître sur la série

30 juin 2017 - 16h14

C’est officiel : la série Sense8 va enfin avoir la suite qu’elle mérite via un épisode final de deux heures. A l’occasion de cette grande nouvelle, Serieously a retrouvé pour vous 5 anecdotes à connaître sur la série Netflix.

 

 

1. Le tournage a eu lieu dans 9 villes différentes

Afin de respecter l’aspect international de Sense8, les showrunners ont tenu à tourner chaque scène dans son pays d’origine. Ainsi, en un seul épisode, on peut voyager de Berlin à Séoul en passant par Nairobi et Londres.

 

2. Le projet a vu le jour… en pleine nuit !

C’est au milieu de la nuit que Lana et Andy Wachowski ont commencé à développer Sense8. Ils voulaient produire une série à laquelle personne n’avait encore pensé, qui alerterait les téléspectateurs sur les dangers de la technologie et la façon dont elles les séparent puis rapprochent.

 

3. Capheus n’a pas un accent Kenyan, mais Sud-africain

Dans Sense8, l’interprète de Capheus, Aml Ameen, a un accent Sud-africain très prononcé. Pourtant, il vit au Kenya. Ce détail s’explique par une petite erreur lors du coaching que l’acteur a suivi avant le début du tournage.

 

4. Les sensates sont tous pansexuels

C’est Brian J. Smith (Will) qui a expliqué que Lana Wachowski lui avait confié que tout les personnages principaux étaient pansexuels. Ils sont donc attirés par tous les êtres humains, qu’importe leur genre (homme, femme, bigenre, non-binaire. . .).

 

5. Tout comme son personnage, Nomi Marks, Jamie Clayton est transgenre

Les showrunners ont longtemps insisté pour que l’actrice qui interprète Nomi Marks soit réellement transgenre. C’est pour cette raison qu’ils ont choisi Jamie Clayton.

 

Anne Aumont

 

A lire également :

Anne Aumont