Ces séries cultes qui ont failli être annulées dès la première saison

Publié le 15 juillet 2019 - 08h59

Imaginez un peu que ces séries n’aient pas eu droit à une seconde chance… La télévision américaine n’aurait clairement pas été la même. Des Frères Scott à Une Nounou D’Enfer, retour sur 7 shows emblématiques qui ont failli nous quitter au terme de la saison 1 !

Les Frères Scott

C’est à l’automne 2003 que la teen série Les Frères Scott est lancée sur les ondes de la WB, dans une certaine indifférence avouons-le… En raison d’une promo très faible, le premier épisode ne rassemble que 2,48 millions de téléspectateurs, et ce malgré le succès de Gilmore Girls diffusée juste avant. Semaine après semaine, les téléspectateurs sont légèrement plus nombreux à faire connaissance avec Lucas, Nathan et Brooke mais on ne peut pas parler de succès. Heureusement, la chaîne américaine croit en Les Frères Scott et passe commande de nouveaux épisodes. Il faut attendre le milieu, voire la fin de la première saison, pour que la série décolle véritablement niveau audiences et se rapproche des 5 millions de téléspectateurs. Un score largement suffisant pour bénéficier d’une saison 2 !

Buffy contre les vampires

La première saison de Buffy contre les vampires est considérée comme la plus faible du show. Composée de seulement 12 épisodes (par rapport aux 22 traditionnels), la série a été lancée à la mi-saison 1996-1997 sur la petite chaîne américaine The WB. Malgré un beau démarrage à 4,1 millions de téléspectateurs, Buffy voit son audience chuter semaine après semaine. Heureusement, le network lui donne la possibilité de continuer à faire ses preuves en commandant une saison 2, soit LA saison de la révélation pour le teen drama de Joss Whedon.

Roswell

roswell

Alors qu’un reboot est actuellement en préparation sur The CW, la série Roswell a bien failli être annulée au terme de sa première saison. Avec une moyenne de 3,56 millions de téléspectateurs entre octobre 1999 et mai 2000, le succès n’est pas vraiment au rendez-vous pour la WB. Néanmoins, Liz, Max et Isabel peuvent compter sur une communauté de fans dévoués, qui vont jusqu’à envoyer des bouteilles de sauce Tabasco (dont raffolent les aliens de Roswell) aux dirigeants de la chaîne. Une saison 2 est finalement commandée, et les scénaristes décident de rendre la série plus feuilletonnante et plus anglée science-fiction.

Melrose Place

Lancée à l’été 1992, Melrose Place est un spin-off de Beverly Hills 90210, centré sur un groupe de jeunes adultes vivant dans la même résidence. À ses débuts, la série aborde un ton gentillet, avec une « morale » en fin d’épisode, et des intrigues peu feuilletonnantes. Malgré un démarrage correct en termes d’audiences, Melrose Place s’écroule assez rapidement et la série risque l’annulation. Le producteur Aaron Spelling tente alors le tout pour le tout en appelant sa muse Heather Locklear (Dynasty). L’actrice prête ses traits à Amanda Woodward, femme d’affaires impitoyable. La série voit ses audiences monter en flèche suite à cette addition au casting. En parallèle, les scénaristes laissent tomber les intrigues anecdotiques pour des storylines beaucoup plus sulfureuses et over-the-top. Et le public en redemande !

Une Nounou D’Enfer

La « nounou d’enfer » n’a pas toujours été une star de la télévision américaine, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Fran Fine a même connu des débuts difficiles sur le network CBS, à l’automne 1993. Entre son pilote et son deuxième épisode, Une Nounou D’Enfer a perdu plus de 3 millions de fans, ce qui n’est pas rien. Alors que cela aurait pu être fatal pour la sitcom familiale, CBS y croit dur comme fer et lui offre une saison 2 (d’autant que le show de Fran Drescher se vend bien à l’étranger). Un changement de case horaire et une intense campagne de promotion plus tard, Une Nounou D’Enfer décolle enfin niveau audiences à la rentrée 1994, devenant le carton que tout le monde attendait chez CBS.

Dallas

Le monde des séries n’aurait pas été le même sans Dallas, c’est clair et net ! Le feuilleton mythique, lancé à la fin des années 70, a pourtant connu un démarrage compliqué sur CBS. Malgré une première saison composée de seulement 5 épisodes, Dallas peine à trouver son public… jusqu’à son season finale. Plutôt confiant, son diffuseur lui offre une deuxième salve d’épisodes. Il faut néanmoins attendre un certain temps et un remaniement des intrigues – qui deviennent beaucoup plus feuilletonnantes au fil des épisodes – pour que Dallas devienne Dallas.

Seinfeld

Avant de devenir l’un des programmes les plus cultes de l’histoire de la télévision américaine, Seinfeld a eu du mal à convaincre le public, la critique et même sa chaîne de diffusion NBC. Diffusée entre juillet 1989 et juin 1990, la saison 1 de Seinfeld compte seulement 5 épisodes. La commande d’une saison 2 en a surpris certains, y compris ses principaux intéressés, les co-créateurs de la série Jerry Seinfeld et Larry David. Ce dernier pensait même que le show n’avait plus rien à raconter, c’est dire, mais il était loin du compte. On parle de Seinfeld, une série qui a rassemblé 15,4 millions de téléspectateurs pour sa première… et 76,3 millions pour sa dernière !

Journaliste
eliott@serieously.com

Je suis le fils spirituel d'Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld.
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est des churros devant Ugly Betty.
Eliott Azoulai on EmailEliott Azoulai on Twitter