13 Reasons Why, House of Cards… Les 10 plus gros scandales liés à Netflix

Publié le 10 juin 2020 - 13h08

Netflix a beau être l’une des plateformes de streaming les plus populaires, elle n’en essuie pas moins certains scandales juteux. Scènes problématiques, mauvaises représentations, grosses différences de salaires; bref, Serieously revient sur les 10 plus gros scandales qui ont, un jour, entaché Netflix.

 

 

Insatiable et sa mauvaise presse
Insatiable

Sortie sur Netflix en 2018, la série Insatiable a provoqué un gros tollé. Patty (jouée par Debby Ryan) est une adolescente en surpoids qui a souvent été raillée pour son physique. Alors qu’elle perd beaucoup de kilos et correspond désormais aux canons de beauté, elle décide de se venger et, coachée par un avocat passionné par les concours de beauté, Patty va devenir, elle aussi, reine de beauté. Dès la sortie de la saison 1, la série a été jugée de grossophobe et de sexiste. Si la série prône un certain second degré, chez de nombreux fans la pilule n’est absolument pas passée et Netflix avait été à plusieurs reprises pointé du doigt. Finalement, après deux saisons, Insatiable a été annulée.

Messiah et le scandale anti-islam
Messiah Netflix

Sortie au début de l’année 2020, la série Messiah, avec l’acteur français Tomer Sisley, n’a pas fait une arrivée discrète sur la plateforme et pour cause, toucher aux sujets religieux est un brin épineux. Avant même sa diffusion, certains mécontents avaient lancé une pétition sur Change.org car la série était jugée comme une “propagande maléfique et anti-islamique”, à l’heure où la situation géopolitique au Moyen-Orient est ultra-complexe. Outre la pétition, un organisme a porté plainte pour diffamation contre Netflix, pour une mauvaise représentation de ses centres de détention dans la série. D’ailleurs, Messiah n’aura officiellement pas de saison 2.

Netflix Vs Cannes
Netflix

On le sait, en France, le Festival de Cannes fait la part belle au cinéma. Ce qui sous-entend que toutes les oeuvres présentées durant le festival, doivent être avant tout diffusées dans les salles de cinéma. C’est ici que le bât blesse. En 2017, Netflix a fait une arrivée fracassante sur le tapis rouge de Cannes en présentant Okja de Bong Joon-ho, et The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach en Sélection officielle. Seulement, aucune sortie en salle pour ces deux films n’était prévue ce qui a provoqué (un peu) de remue-ménage.

13 Reasons why et la scène du suicide d’Hannah
Hannah Baker 13 Reasons Why Netflix

Alors que la teen série vient de dévoiler sur Netflix sa quatrième saison, c’est une scène dans la saison 1 qui a sévèrement provoqué le mécontentement de l’opinion publique, allant jusqu’à demander à Netflix sa suppression. Si vous n’avez pas suivi, la saison 1 de 13 Reasons Why racontait pourquoi l’adolescente Hannah Baker (jouée par Katherine Langford) s’était suicidée. Avant de commettre cet acte, la jeune fille avait laissé 13 cassettes audio expliquant les raisons de son suicide. La série allait jusqu’au bout en montrant sans détour Hannah Baker mettre fin à ses jours. Accusée de rendre presque “glamour” l’acte du suicide, c’est finalement deux ans après sa sortie et après beaucoup de contestations, que la plateforme a décidé de supprimer la scène.

Atypical et sa représentation de l’autisme
Atypical Netflix

Si Atypical, au cours de ses 4 saisons, a su se construire un audimat certain, d’autres apprécient moins la série. Mettant en scène Sam un adolescent autiste, Atypical suit son parcours et sa quête d’intégration dans tous les aspects de la société. Si sur le fond, tout le monde a souligné la volonté d’inclusion de Netflix, c’est plutôt sur la forme que certains ont tiqué. Au centre de la discorde se trouve le personnage de Sam (Keir Gilchrist) considéré comme beaucoup trop stéréotypé. Ce qui était à la base une volonté de bien faire s’est alors transformée en une perpétuation d’une stigmatisation problématique.

House of Cards et le scandale de Kevin Spacey
Netflix House of Cards

Dès son arrivée, la série House of Cards a fait l’effet d’une bombe. Comprendre, découvrir enfin les rouages, les enjeux et la manipulation certaine des dessous d’une course à la présidentielle américaine, forcément la série a de quoi plaire (et déranger). Dans le rôle du brillant Frank Underwood se trouve Kevin Spacey et c’est d’ailleurs bien lui qui va mener Netflix à un scandale dont la plateforme se serait bien passée.

L’acteur est officiellement cancelled depuis qu’en 2017, suite à l’affaire Weinstein, il a été accusé d’agression sexuelle sur mineur lorsque lui-même était âgé de 26 ans. Dès lors, les révélations sur son comportement inapproprié n’ont cessé d’arriver de toutes parts. Beaucoup ont alors pris à parti Netflix, demandant à la plateforme de cesser sa collaboration avec l’acteur. Il a été convenu que la saison 6 de House of Cards serait la dernière et qu’elle serait centrée sur Claire Underwood (Robin Wright) après le renvoi de Kevin Spacey.

La Première Tentation du Christ et l’homosexualité
Netflix

Cette fois, ce n’est pas une série Netflix qui est à l’origine d’un beau scandale, mais plutôt une comédie brésilienne qui a déchaîné les passions des communautés catholiques et donné lieu à des pétitions. Au centre de la comédie, se trouvait une représentation de Jésus qui arrivait à une soirée de famille accompagné d’un homme homosexuel. Ce geste sous-entendait que Jésus aurait pu être gay et ça, ça n’a vraiment pas plu. Sur Change.org, diverses pétitions ont été lancées pour appeler au boycott du film.

Pire encore, au Brésil, la société de production qui a participé à la création du film a été la cible de cocktail Molotov. Enfin, Netflix avait été amené jusque devant la Justice pour retirer le film de la plateforme. Finalement, après pas mal de litres de sueur, Netflix a obtenu gain de cause.

The Crown et les inégalités salariales
The Crown

La série Netflix The Crown est, en apparence, un succès. Présentant les dessous de l’accession au trône britannique d’Elizabeth II, la série a été pointée du doigt après que des révélations d’inégalités salariales aient été dévoilées au grand jour. Pour les deux première saisons, Claire Foy, qui jouait alors la Reine, a été bien moins payée que son partenaire de jeu, Matt Smith. La raison principale donnée par la production lors d’une conférence de presse en 2019 a été que Matt Smith venait tout juste de jouer trois saisons de Doctor Who et qu’il était donc plus expérimenté que Claire Foy.

Après coup, The Hollywood Reporter a révélé que le producteur de la série avait spécifié que “à l’avenir, personne ne serait plus payé que la Reine”. Ce scandale a d’ailleurs forcé Netflix à revoir ses inégalités salariales d’un point de vue beaucoup plus général.

The Ranch et l’affaire Danny Masterson

The Ranch

L’affaire Weinstein a eu de nombreuses répercussions dans le monde du cinéma et des plateaux de tournages. Cette affaire a notamment lancé le mouvement #MeToo et de nombreuses personnes ont osé prendre la parole. Dès lors, quatre femmes ont rempli des allégations de viol contre l’acteur Danny Masterson, à l’affiche de la série The Ranch. Après qu’il ait nié, Netflix s’est d’abord rangé de son côté. Il a fallu attendre quelques mois qu’une autre victime prenne la parole pour que Netflix le vire de la série.

La controverse de Mo’Nique

Autre scandale lié aux salaires chez Netflix : l’actrice Mo’Nique, oscarisée pour son rôle dans le film Precious, a, en 2019, porté plainte contre la plateforme pour “discrimination salariale”. L’actrice s’est ouverte sur Instagram où elle affirme, “je devais faire un choix : je pouvais accepter ce que je considérais comme de la discrimination salariales ou je pouvais défendre ceux qui m’ont précédée et ceux qui me suivront. J’ai choisi de les défendre”. Comme le précise le Huffingtonpost, Netflix auraient proposé à Mo’Nique de participer à une émission de stand-up pour 500 000 dollars, là où d’autres se seraient vu offert…le double.

 

Journaliste
amandine@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Jess (New Girl) & Seth Cohen (The O.C.).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est soupe Phô & cheesecake devant Insecure.
Amandine Rouhaud on EmailAmandine Rouhaud on InstagramAmandine Rouhaud on Twitter