10 psychopathes de séries qu’on ne peut pas s’empêcher d’aimer

Publié le 11 juillet 2020 - 11h00

Leur cœur est de pierre, leurs idées sont noires et leurs mains couvertes de sang. A chaque épisode, ils s’enfoncent dans la folie et l’horreur. Toujours plus dérangés, toujours plus dérangeants, ils attisent une curiosité malsaine et suscitent même une certaine fascination morbide. Retour sur dix des plus grands psychopathes de séries, que l’on ne peut s’empêcher d’adorer.

Villanelle (Killing Eve)

Villanelle Killing Eve

© BBC One

Reine des psychopathes de séries ou reine du shopping ? Villanelle (Jodie Comer) aime autant poignarder, étrangler et égorger que se saper. Avec elle, les crimes ont une sacrée allure ! Plus chic, plus couture ! En plus de son élégance clinquante, la tueuse de Killing Eve n’hésite pas à jouer d’un humour noir, très noir. Punchlines au vitriol et répliques acérées, elle sait garder le contrôle sur ses dialogues complètement illuminés. Imprévisible et délurée, elle ne se contente pas de séduire, elle envoûte. Face à elle, aucun spectateur ne peux résister. Deux battements de paupière de poupée, un morceau d’Elton John et une robe en tulle surdimensionnée, impossible de lutter. On l’aime et on ne cesse d’en redemander ! Certainement la psychopathe la plus badass et stylée !

Martin Whitly (Prodigal Son)

Martin Whitly Prodigal Son

© Fox

Il a tué une vingtaine de personnes. Des meurtres horribles, basés sur une quête de souffrance et de douleur longue durée. Tout en lui respire la perversité, la cruauté, l’abominable. Seulement, Martin Whitly (Michael Sheen) est doté d’une intelligence si éblouissante, qu’il parvient à forcer l’admiration. Il est énigmatique, captivant, enjôleur… Son talent de manipulation est sans égal, terriblement puissant. Personne n’arrive à lui résister, pas même les spectateurs qui finissent toujours par tomber dans le piège de ses douces paroles hypnotiques et mystérieuses. Il intrigue finalement autant par son génie que par sa monstruosité. Un sacré numéro de malfaisance !

Berlin (La Casa de Papel)

Berlin La Casa de papel

© Netflix

Ténébreux, charmeur, perfide et redoutable, Berlin (Pedro Alonso) a autant de facettes que d’idées sombres à mettre en action. Parfois doux, parfois pervers, parfois tendre ou euphorique, le gentleman braqueur change de visage comme de chemise. Totalement incontrôlable, il effraie par son inconstance et son imprévisibilité. Impossible de déterminer de quelle manière il va réagir, ce qu’il va faire ou ce qu’il va dire. A chacune de ses apparitions, une nouvelle surprise. Il est en quelques sortes le Jack Jack de La Casa de Papel, sauf qu’aucun de ses comparses n’a de télécommande pour anticiper ses faits et gestes.

Dexter Morgan (Dexter)

Dexter Morgan

© Showtime

Bien conscient de sa psychopathie, Dexter Morgan (Michael C. Hall) essaie de se contrôler du mieux qu’il peut. Le bien et le mal, il en connaît les limites et les différences. Ses idées noires, il les contrôle dans la mesure du possible, en assassinant uniquement des meurtriers qui ont échappé à la justice. Son côté vengeur de Miami et sa profonde volonté de rester quelqu’un de bien lui offre ainsi un capital sympathie important, l’une des plus grands de séries. Une apparence de gentil, qui a fait fondre le cœur de bien des fans.

Rose Solano (Jane the Virgin)

Rose Jane The Virgin

© The CW

D’abord présentée comme la femme d’Emilio Solano, Rose (Bridget Regan)  se révèle finalement être Sin Rostro, l’une des plus importantes dealeuses de drogue de Miami. Meurtrière au cœur de glace, elle est responsable de la grande majorité des malheurs de la famille de Jane the Virgin. Cependant, son histoire avec Luisa finit par lui donner un côté véritablement attachant. Fusionnelle, obsessionnelle, leur romance est aussi folle que palpitante. Et, cet amour inconditionnel, qui survit aux épreuves les plus dures, finit  par toucher les fans. Comme quoi, dans les séries, la foudre peut même frapper les âmes les plus cruelles et leur apporter un peu de tendresse.

Hannibal Lecter (Hannibal)

Hannibal Lecter

© NBC

Dangereux cannibale, Hannibal Lecter (Mads Mikkelsen) est aussi et surtout réputé pour son fin palais, ses manières raffinées et son intellect pointu. Et s’il cuisine le steak d’homme comme personne, il sait également manipuler l’esprit pour faire de n’importe quel fou qui s’approcherait de lui, une vulgaire marionnette. Sombre, calme et magnétique, le psychiatre impressionne, hypnotise. Avec son regard d’acier, il nous donnerait presqu’envie de gouter à ses petits plats bien mijotés !

James (The End of the F***ing World)

James The End of the F***ing World

© Netflix

Convaincu d’être un psychopathe, James (Alex Lawther) prend plaisir depuis sa tendre enfance à assassiner des animaux sans défense. Obsédé par la mort et par l’envie de tuer, il rêve de passer à l’étape supérieure avec un être humain. Détestable à première vue, l’adolescent parvient à gagner la sympathie des spectateurs grâce à sa relation complètement folle avec Alyssa. Une aventure dopée à l’acide et pince sans rire, à travers laquelle James découvre peu à peu les émotions. Et plus il gagne en humanité, plus il devient attachant. En d’autres mots, il est pyscho, mais pas trop. La parfait dosage entre méchanceté, folie et douceur.

Joe Goldberg (You)

Joe You séries netflix

© Netflix

Obnubilé par Beck, l’une des clientes de sa librairie, Joe (Penn Badgley) apparaît dans You (l’une des séries les plus populaires de Netflix) comme le stalker séduisant et malsain qu’on n’aimerait pas croiser dans une ruelle sombre. Son comportement obsessionnel, doublé d’une sérénité froide et terrifiante fascine autant qu’il terrorise. Les fans sont néanmoins intrigués par cet amour sans limites et se prennent eux aussi de passion pour cette romance étrange et arrangée. Joe devient finalement un gentil jeune homme dérangé, dont on désire percer les mystères.

Norman Bates (Bates Motel)

Norman Bates Motel séries

© A&E Television Network

Entièrement brisé par sa mère, qui le maltraitait étant enfant, Norman Bates (Freddie Highmore) devient à la fois gérant de motel et meurtrier. Deux occupations qu’il mène simultanément avec brio. Lorsqu’il reçoit de belles jeunes femmes dans sa demeure, il ne peut s’empêcher de les désirer et finit irrémédiablement par les tuer sous l’emprise psychologique de sa mère. Cette dernière demeure, par ailleurs, dans les bas-fonds du manoir, puisqu’après l’avoir assassinée, Norman l’a empaillée comme un écureuil. Ses goûts en matière de déco ne sont donc pas ce qu’il y a de plus frais ou de plus sain, mais son psychisme tordu en attire plus d’un ! Bougrement tordu et clairement en proie à un complexe d’Œdipe, le jeune psychopathe capte ainsi toute l’attention des fans de séries, qui espèrent bien percer à jour cet esprit malade.

Jim Moriarty (Sherlock)

Jim Moriarty Sherlock séries

© BBC One

Considéré comme un génie du mal, Jim Moriarty (Andrew Scott) excelle dans l’élaboration de plans machiavéliques et redoutablement brillants. Son intelligence est telle que même Sherlock Holmes en est impressionné. Avide de pouvoir, il met malheureusement ses incroyables capacités cérébrales au service du crime et de la malfaisance et devient alors l’ennemi juré du célèbre détective. Néanmoins, son talent fascine tant les spectateurs, qu’ils tombent rapidement en admiration totale devant cette personnalité obscure. L’un des psychopathes de séries les plus appréciés !

Alexia Malige
Journaliste
Je suis la fille spirituelle de Chandler Bing (Friends) et de Villanelle (Killing Eve). Mon Snack&Chill idéal du moment c'est de la croziflette devant Modern Family.
Alexia Malige on Email