Killing Eve : la preuve par 10 que Villanelle est la plus grosse psychopathe de l’histoire des séries

3:49 , 10 janvier 2019

La saison 1 de Killing Eve est d’ores et déjà dispo en DVD chez Universal Pictures France ! Une grande nouvelle pour les fans de la série qui sont aussi peut-être, fans de cette chère Villanelle… La rédac’ de Serieously vous prouve en 10 points qu’elle est la plus grande psychopathe des séries.

A l’occasion de la sortie de la saison 1 de Killing Eve chez Universal Pictures France , Serieously a compilé 10 raisons de croire que Villanelle est la pire psychopathe des séries.

#1. Villanelle, la ritournelle

Commençons par le commencement, celle qui se prénomme Oksana Astankova est surnommée dans Killing Eve, Villanelle. D’où vient ce nom ? C’est une forme de poème née en Italie. Ce style littéraire deviendra une chanson, qui devient litanie et finit souvent pareille… Un peu comme un crime finalement. N’y a-t-il pas plus psychopathe que d’avoir une forme de chanson poétique comme surnom de criminelle ?

#2. C’est une pro de la manipulation

Villanelle est une manipulatrice hors pair. Criminelle virtuose, elle mène Eve en bourrique sur les 8 épisodes qui composent la série. Elle ne vit que pour être une championne du chat et de la souris, n’hésitant jamais à affirmer que pour elle, tout ça est un jeu, un où elle excelle.

#3. Elle est impitoyable

Villanelle est une tueuse à gages qui, sous ses airs enfantins et parfois même doux, cache le cœur d’une incroyable meurtrière. Implacable, elle voit son métier comme un pur business qu’elle doit mener à bien et ne laisse absolument rien se mettre entre elle et sa proie. Elle est même frustrée lorsqu’elle n’a plus de cible à éliminer.

#4. Elle aime (beaucoup trop) le luxe

Villanelle vit dans un grand appartement vide parisien. Pas grand chose à l’intérieur, juste, elle vit dans un grand appartement parisien et cela suffit à son bonheur. Elle aime les belles choses, les choses chères et inatteignables pour beaucoup. C’est une manière comme une autre de dépenser sa grosse paie de tueuse à gage…

#5. Elle est un caméléon

Quel est le premier atout d’un maestro du crime ? Probablement pouvoir passer partout sans se faire reconnaître. Villanelle ne le sait que trop bien, voilà pourquoi elle peut se faufiler dans chaque décor avec une nouvelle panoplie… Perruques, tenues, maquillage… Elle ne néglige rien et n’oublie jamais d’être élégante.

#6. Elle est internationale

Villanelle tue, Villanelle tue énormément. Et son business n’a pas de frontière. La criminelle sillonne le globe pour accomplir sa tâche et s’accommode de toutes les langues pour jouer son funeste numéro. Rien ne peut arrêter sa petite multinationale du crime.

#7. Sa relation avec Eve est au-delà du tordu

Killing Eve est une série sur une obsession mutuelle hors du commun. Celle de Eve pour Villanelle et de Villanelle pour Eve. Même si cette dernière traque la tueuse à gages à travers l’Europe pour l’arrêter dans ses crimes, Villanelle est quelque peu fascinée par l’agent du MI5 qu’est Eve. La meurtrière enfant gâtée va en devenir obsédée, presque flattée d’être poursuivie par elle. Eve, quant à elle, ne sait plus sur quel pied danser, troublée par cette relation ambiguë et résolument dangereuse !

#8. Car on est fasciné par elle

Comme beaucoup de psychopathes dans les séries, on adore les détester. Forcément, ils nous font peur, nous font perdre la tête par leur folie, mais ils restent des personnages brillamment interprétés, et rien que pour ça, on ne peut qu’être fasciné par Villanelle.

#9. Elle ne tue jamais pareil

Villanelle est intelligente, très intelligente. La variété de ses idées en matière de look, de changements de tenues est égale au nombre d’idées qu’elle peut avoir pour assassiner quelqu’un, puisque celle-ci n’abat pas ses victimes de la même manière. Vicieuse, on vous dit.

#10. Car elle est unique en son genre

Les fans de la série sont unanimes, il n’y a pas d’équivalent à Villanelle dans le monde des séries. Elle est unique en son genre et n’obéit à presque aucun cliché sur les psychopathes de séries. Jodie Comer, son interprète, l’a prouvé tout au long de la série… Un personnage aussi riche et barré est toujours à réinventer.

Hannah Benayoun
Journaliste
Fille spirituelle de Leslie Knope dans Parks and Recreation et de Thomas Shelby des Peaky Blinders.
Let them binge parfait: regarder Friends avec une girafe, mais clairement je ne l'ai jamais fait.