5 preuves que Susan est la plus sous-estimée des Desperate Housewives

8 décembre 2017 - 15h40

En ce 8 décembre, on fête l’anniversaire de Teri Hatcher, inoubliable Susan Mayer de Desperate Housewives. Et pourtant, son personnage est loin de faire l’unanimité auprès des fans de la série. Serieously vous prouve par A+B que Susan est (beaucoup) trop sous-estimée.

Vous n’aimez pas Susan dans Desperate Housewives ? La rédac’ de Serieously vous donne 5 arguments qui devraient (ou pas) vous faire changer d’avis.

1- Elle est à l’origine de scènes mythiques du show

Certains fans reprochent constamment à Susan sa maladresse, mais sans sa maladresse, la housewife ne se serait probablement jamais retrouvée toute nue en pleine rue. Et ça marche avec plein d’autres scènes cultes de la série.

2- C’est la voisine parfaite

Drôle, loyale, sincère, souriante, touchante et toujours à l’écoute des autres, Susan est clairement la voisine dont on rêve tous. On peut compter sur elle à n’importe quel moment, qu’il s’agisse de jaser sur les nouveaux voisins, d’aller checker si notre porte arrière est bien fermée à clé ou encore lui emprunter de la farine… ah non, pour la farine c’est à Bree qu’il faut demander (étant donné que Susan ne cuisine pas et l’assume).

3- Elle a élevé les meilleurs enfants de la série

Si on adore le côté sassy de Juanita Solis, il faut admettre que Julie Mayer et MJ Delfino restent LES mômes les plus attachants de Wisteria Lane. Même Bree vous le dira.

4- Elle vit la plus belle histoire d’amour de la série

La plupart des couples emblématiques de Desperate Housewives existent déjà au tout début de la série, ce qui n’est pas le cas de l’idylle entre Susan et Mike. Les deux voisins se rencontrent dans le premier épisode et se mettent ensemble progressivement. Que ce soit votre couple préféré ou non, l’histoire d’amour entre Susan et Mike a incontestablement marqué Desperate Housewives. On pleure encore de la manière dont ça s’est fini entre eux.

5- Elle peut être une vraie sassy queen parfois

Au premier abord, Susan est loin d’être la sassy queen de Wisteria Lane, loin de là. Et pourtant, quand elle se laisse dominer par son côté sauvage, la housewife fait des merveilles ! On se souvient de l’épisode où elle a jeté un pot de peinture sur son ex-mari Karl (magique) ou encore du jour où elle a provoqué les clients de Mike (notamment en jonglant avec des figurines de collection très précieuses) pour les obliger à payer ce qu’ils lui devaient. Vous voyez que quand elle se lâche, Susan est (presque) aussi sassy que Gaby, Bree et Lynette.

[socialpoll id= »2476585″]

Eliott Azoulai
Fils spirituel de Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld (Seinfeld).
Let Them Binge parfait : Ugly Betty, avec des churros et mon chien.
Eliott Azoulai on Twitter