7 preuves que Big Little Lies et Desperate Housewives sont en réalité la même série

Publié le 15 septembre 2020 - 11h28

Si vous suivez tous les mardis soirs Big Little Lies depuis le 25 août 2020 sur TF1 et que vous êtes un(e) grand(e) fan de Desperate Housewives, n’avez-vous pas remarqué que ces deux séries se ressemblaient ? La preuve par 7 !

Big Little Lies met en scène des femmes…

Big Little Lies et Desperate Housewives

© HBO / ABC

Big Little Lies met en scène un casting principal 100% féminin, à l’instar de Desperate Housewives. D’ailleurs, on ne voit que très rarement les personnages joués par Reese Witherspoon, Nicole Kidman et Shailene Woodley travailler, tout comme Bree, Lynette, Gaby et Susan. Dans les deux séries on sait qu’elles ont un job, Celeste est avocate par exemple et Susan écrit des livres pour enfants, mais qui se souvient les voir à l’oeuvre ?

… Qui cachent toutes un secret

© HBO / ABC

Celeste, Madeline, Jane et compagnie ont toutes quelque chose à cacher aux autres. Plus les épisodes avancent, plus nous remarquons que chacune porte un lourd passé qui nous est révélé petit à petit. Par exemple, le personnage de Shailene Woodley débarque à Monterey et confie à Madeline son vécu, pendant que cette dernière cache son adultère. De son côté, le quatuor de Desperate Housewives a aussi des choses à cacher. Bree a refusé d’aborder son addiction à l’alcool et Lynette a longtemps dissimulé son cancer, deux secrets parmi tant d’autres…

Un cadre idyllique… Mais pas trop

Big Little Lies et Desperate Housewives

© HBO / ABC

D’un côté nous avons Monterey, une ville au bord de mer avec des maisons luxueuses. De l’autre Wisteria Lane, un quartier chic avec de belles petites demeures. A première vue jamais on n’aurait imaginé que les pires atrocités pouvaient s’y dérouler tant le cadre de ces lieux est parfait. Si l’on regarde en surface, Monterey est idyllique et reposant, mais à partir du moment où nous nous immisçons dans les maisons des habitants on remarque très vite que la réalité est bien sombre. Les personnages cachent des secrets, mentent et sont loin d’être parfaits. A l’image de Wisteria Lane, où tous les jardins sont tondus, les foyers sont beaux, mais dès que nous ouvrons la porte nous nous rendons compte que tout cela n’est qu’une image donnée.

L’intrigue débute par une mort dans Big Littles Lies et Desperate Housewives

© HBO / ABC

Dès le premier épisode de Big Little Lies nous savons que quelqu’un est mort. On ne connait pas son identité, mais on a conscience que quelque chose de terrible s’est déroulé. L’intrigue principale repose notamment sur ce sujet, et surtout les raisons qui ont poussé à ce meurtre, ce qui est révélé lors du final de la saison 1. Desperate Housewives débute aussi par une mort : le suicide de Mary Alice. Si nous connaissons l’identité de la défunte, nous ne savons pas pourquoi elle a décidé de mettre fin à ses jours. Toute la première saison tente alors de répondre à cette question, et la révélation est également faite lors du season finale.

La place des enfants

Big Little Lies et Desperate Housewives

© HBO / ABC

Ce qui est intéressant à noter dans Big Littles Lies est l’impact des enfants sur leurs parents. L’une des grandes questions est de savoir si Ziggy, le fils de Jane, a oui ou non agressé la fille de Renata. Les enfants ont une place majeure dans la série, ce qui est aussi le cas dans Desperate Housewives. Andrew mène la vie dure à sa mère, Bree, et a un impact sur elle (surtout dans les premières saisons), Lynette se demande si elle est réellement une bonne mère, Julie est très importante pour Susan… Là encore, les deux séries se rejoignent.

Des sujets forts abordés

© HBO / ABC

Les thèmes abordés dans Big Little Lies sont quasiment similaires à ceux de Desperate Housewives. Ces deux séries traitent de sujets forts, comme le viol à travers les personnages de Jane et Gaby, puisqu’on apprend que cette dernière a été abusée par son beau-père Alejandro. L’adultère y est aussi abordé, Madeline trompe son mari tout comme Gabrielle en saison 1 avec John. Les violences conjugales sont également mises en avant dans les deux séries. Celeste se fait battre par son mari, chose qu’a malheureusement vécue Katherine dans Desperate Housewives.

Le rôle des maris dans Big Little Lies

© HBO / ABC

Si les enfants ont un impact sur la vie des personnages féminins dans les deux séries, il en va de même pour les maris. Dans les deux cas nous suivons avant tout des femmes dont les maris sont mis au second plan, mais qui ont néanmoins un enjeu de taille pour l’intrigue puisqu’ils la nourrissent. Par exemple dans Big Little Lies, le mari de Celeste est certes nettement moins mis en avant que le personnage de Nicole Kidman, mais joue un rôle très important dans l’intrigue. A l’instar de Paul, l’époux de Mary Alice dans Desperate Housewives, qui a un rôle majeur dans le dénouement de la première saison.

Les maris sont aussi des clés pour comprendre et connaître les personnages féminins. Grâce à Carlos par exemple on sait que Gaby ne veut pas d’enfants et Tom nous fait comprendre la détresse de Lynette au sein de son foyer. Dans Big Little Lies, la présence d’Ed aide à mettre en place toute la complexité de Madeline et ce qu’elle cache, et grâce à Gordon on voit à quel point sa femme, Renata (jouée par Laura Dern) ne lâche jamais rien.

Journaliste
Je suis le fils spirituel de Ted Mosby (How I Met Your Mother) & Fiona Gallagher (Shameless).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est une fajita et un petit cocktail devant Crazy Ex-Girlfriend
Alexis Savona on EmailAlexis Savona on TwitterAlexis Savona on Youtube