Bates Motel : 5 shows à regarder tout de suite si vous avez adoré la série

3 janvier 2019 - 16h53

Bates Motel a été votre dernière série préférée en date et vous ne savez plus quoi regarder ? Serieously vous propose 5 séries qui vont vous plaire si Norman Bates vous manque tant.

The End of the F***ing World

C’était le petit bijou dispo sur Netflix en 2018. La série britannique mettant en scène deux ados, James et Alyssa, tous deux issus de foyers dysfonctionnels au possible : James est seul avec son père et est persuadé d’être un tueur en puissance. Alyssa elle, souffre de maltraitance, sa mère la néglige au profit d’un beau père qui semble être un obsédé de première. Les deux s’enfuient et tentent d’échapper aux adultes, croisant sur leur chemin mille et uns obstacles, souvent sanglants… La série est à la fois, un road movie, un thriller et une histoire dénuée de tout sauf d’émotions…

Hemlock Grove

On change radicalement de registre avec Hemlock Grove originale Netflix. La série date de 2013 et déjà, Bill Skarsgard bien avant le film Ça ou encore Castle Rock, montrait son goût pour les personnages totalement timbrés, très charismatiques mais weird à souhait. Un crime horrible hante la ville d’Hemlock Grove, et tous les jeunes habitants se jaugent, se soupçonnent. Le plus inquiétant ? Roman Godfrey incarné par Skarsgard, héritier malmené par une mère atroce, richissime propriétaire d’une scierie. Le jeune homme affirme à qui veut l’entendre qu’il est passionné par le sang….

Sharp Objects

Dans Sharp Objects, merveilleux thriller psycho réalisé par Jean-Marc Vallée et diffusé sur HBO en 2018, vous tremblerez dans la maison de Camille, ou plutôt de sa mère, l’abusive Adora Crellin. Femme ombrageuse, terrifiée par l’extérieur, control freak et mondaine qui exerce son pouvoir critique sur sa fille. La ville de fond, Wind Gap, est sous le choc après divers assassinats. Camille, venue faire un reportage doit affronter de nouveau la maison de son enfance, ses démons, sa mère et surtout Amma, sa petite sœur qui semble bien sous tous rapports. On dit bien semble.

Alias Grace (Captive)

Alias Grace est, à l’instar de The Handmaid’s Tale, l’adaptation d’un livre écrit par Margaret Atwood. On suit l’analyse psychologique de Grace Marks, une canadienne d’origine miséreuse qui a été condamnée à perpétuité pour l’assassinat de ses maîtres. On ne sait pas si celle-ci est sincère, affabule, détourne la vérité ou si elle donne livre la réalité, froide et implacable. La série n’a pas été forcément gâtée par la critique, mais doit être vue pour son intrigue, haletante, le portrait de la pauvreté au XIXe siècle et le sort des femmes, thème cher à Atwood, dans cette société qui semble être tout sauf empathique.

Orphan Black

Orphan Black n’est pas à proprement connecté au reste des séries proposées mais explore la dualité, le dédoublement de personnalité (en l’occurrence le clonage) et la quête d’identité. Ce drame (qui n’est pas dénué d’humour), explore les limites de la science et suit Sarah, une orpheline qui a une existence en marge des conventions et qui découvre ses clones. Elle tente de construire une relation avec celles qu’elle appelle « ses sœurs » mais surtout, elles essaient d’échapper à un serial killer qui se lance à leur poursuite…

Hannah Benayoun
Journaliste
hannah@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Leslie Knope (Parks and Recreation) & Thomas Shelby (Peaky Blinders).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est Bo Bun légumes devant Friends.
Hannah Benayoun on Email