Bodyguard : les 5 plus gros twists de la série britannique événement

Publié le 26 septembre 2018 - 15h49

Les fans de séries s’enthousiasment pour une série depuis quelques semaines : Bodyguard. Série britannique de six épisodes avec Richard Madden, l’ex-Rob de Game of Thrones, embarqué dans un thriller politique haletant. Serieously vous propose les plus gros twists de la série.

C’est indéniable, Bodyguard est le gros succès britannique de l’année. Alors que le premier épisode a été suivi par 6,8 millions de téléspectateurs, la saison s’est achevée au sixième épisode devant 10,4 millions de fans, complètement happés par ce thriller politique. Mieux, la série a battu tous les records sur iPlayer, la plateforme de la chaîne BBC, en live et replay. Ils étaient 24,2 millions à regarder les six épisodes. Et si c’est l’histoire, sa mise en scène et son intensité qui ont captivé, ce sont surtout les twists qui ont marqué. En voici 5 qui ont changé le cours de la série.

Le sniper est Andy Apsted, pote vétéran de David Budd

Dans l’épisode 2, David Budd (Richard Madden) et Julia Montague (Keeley Hawes) se font tirer dessus alors que le garde du corps accompagne la Home Secretary (ou ministre de l’Intérieur si on devait traduire) à un rendez-vous important. Une tentative d’assassinat qui se termine par la révélation de l’identité du tireur. Arrivé sur le toit pour l’appréhender, David Budd découvrir qu’il s’agit d’Andy Apsted, un vétéran qui a fait la même guerre que lui en Afghanistan. Des connaissances qui se rencontrent plusieurs fois au cours des deux premiers épisodes, et discutent sur la politique intérieure du pays, sans forcément vouloir passer à l’acte… Jusqu’à ce moment. Andy Apsted finit par se suicider sous le regard choqué de David.

David et Julia couchent ensemble

Récompensé pour sa bravoure lors de l’attaque terroriste du train au tout début de la série, David Budd prend du galon et devient le garde du corps personnel de Julia Montague. Problème : il ne partage pas du tout sa politique et a beaucoup de mal à accepter ses programmes, ses idéaux et sa vision pour l’avenir du pays. Pour autant, il doit mettre son hostilité de côté et éviter qu’elle n’interfère avec son job, protéger la Home Secretary de tout danger. Mais les événements décrits dans le texte ci-dessus va les rapprocher, VRAIMENT rapprocher. Une relation intime va commencer entre les deux personnages, et ils vont coucher ensemble à plusieurs reprises.

La mort de Julia Montague

C’est peut-être le twist le plus ahurissant et le plus couillu de la série. Tuer l’un de ses deux personnages principaux, pas beaucoup de scénaristes n’osent le faire. Le postulat de départ se voit totalement bouleverser et la série est transformée. Il ne s’agit plus d’un « simple » garde du corps qui protège la Home Secretary, mais d’un homme prêt à tout pour découvrir la vérité sur un incroyable complot meurtrier. À la fin de l’épisode 3, Julia Montague est victime d’un attentat à la bombe lors d’un discours important pour le futur de la politique du pays. Dans l’épisode suivant, on apprend son décès. « J’aime tenter des choses pour faire avancer l’histoire. Et avec Bodyguard je voulais un événement de mi-saison qui allait complètement altérer la dynamique. » a expliqué Jed Mercurio, le créateur de la série.

Sa patronne, Lorraine Craddock, est dans le coup depuis le début

Qui est derrière l’attentat qui a coûté la vie à Julia Montague ? Qui veut faire de David Budd le coupable idéal ? A peu près tout le gouvernement britannique. Et s’ils tombent tous à la fin de la saison, démissionnant de leur poste au gouvernement, la révélation Lorraine Craddock nous a pris par surprise. La cheffe de David Budd était dans le coup depuis le début. C’est elle qui lui a offert le job de garde du corps, elle savait qu’il était lié à Andy Apsted, qui a attaqué Julia au sniper. C’était la victime parfaite de ce complot. Celui par qui tout est arrivé. Et sans la determination de David Budd à trouver les vrais coupables, il serait tombé. Elle bossait en secret pour Luke Aitkens, chef du crime organisé.

Nadia est l’instigatrice des attentats

Mais la fin du dernier épisode a offert aux téléspectateurs un twist encore plus énorme. Nadia, qui était prête à faire sauter le train au tout début de la série, aidé par David Budd à se rendre et donner toutes les informations possibles à la police pour arrêter son mari et le groupe responsable de la tentative d’attentat, est en réalité le cerveau de l’opération. C’est elle qui a construit la bombe qu’elle portait dans les toilettes du train, elle qui est derrière l’attaque de l’école des enfants de David, elle qui a construit la ceinture d’explosifs qui se trouve accrochée à David dans le dernier épisode. Alors que son visage, son regard, son sourire se transforme sous les yeux de ce dernier pendant son interrogatoire, elle explique être une ingénieure et en voulait à la vie de David personnellement pour l’avoir sous-estimée, l’avoir prise pour une simple victime, une femme oppressée par son mari jihadiste.

Journaliste
romain@serieously.com

Je suis le fils spirituel de J.D. (Scrubs) & Castiel (Supernatural).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est pizza chicken/pepperoni extra fromage devant Friends.
Romain Cheyron on EmailRomain Cheyron on InstagramRomain Cheyron on Twitter