Supernatural, Teen Wolf… La recette parfaite des séries surnaturelles

25 avril 2018 - 08h42

Serieously vous propose de doser les ingrédients indispensables pour créer la parfaite série surnaturelle…

Un ado introverti qui découvre ses pouvoirs

D’abord, prenez un(e) ado introverti(e) qui n’a pas beaucoup d’amis au lycée. Un matin, souvent après une bagarre ou un règlement de compte avec le caïd de son bahut, il se réveille et se rend compte qu’il peut bouger son iPhone avec la force de ses oreilles… UNIQUEMENT. C’est effectivement seul(e) qu’il (ou elle) va devoir affronter ses nouvelles capacités surnaturelles et trouver des réponses.

Un ado qui a forcément perdu l’un de ses deux parents

Oui, en plus de ne pas avoir d’amis, un de ses parents a cassé sa pipe, si possible dans d’atroces conditions (coucou les frères Winchester). Du coup l’ado évolue dans la vie avec un sentiment de vide, de solitude et en plus il a des pouvoirs… Du coup, il doit trouver des réponses, mais en plein deuil. Et c’est LA que la série commence.

Le personnage a un style très casual

Il faut que le personnage soit simple, que l’on ne se doute de rien. Du coup, il adopte un style tout à fait normal, qui paie pas de mine pour ne pas éveiller les doutes. Il ressemble du coup à un ado de 17 ans, mais qui peut faire des incantations avec son cahier de textes et délivre des âmes damnées pendant ses heures de colle. La discrétion, c’est son dada. Pas vrai Stiles ?

Le Seigneur des Ténèbres peut travailler dans une station essence

Que le héros soit casual ok. Mais du coup, tout le monde doit l’être. C’est pour ça que le Diable, souvent représenté dans les séries surnaturelles doit être tout aussi random que le héros. Il a l’apparence d’un sympathique trentenaire, est beau (Lucifer) et a souvent un job plutôt normal : en l’occurrence, il tient une boîte de nuit. Dans Santa Clarita Diet, Sheila qui est devenue une zombie (donc damnée), est une agent immobilière qui a bien la pêche. C’est plus pimenté qu’être un vieux monstre dégueu tapi dans la forêt.

Les persos avec des pouvoirs doivent mentir tout le temps

Cacher le fait que l’on peut soulever 756 tonnes de fonte sans avoir avalé ses céréales le matin peut poser souci. C’est pour cela que les personnages dotés de super pouvoirs doivent rivaliser d’imagination pour raconter des bobards à tout leur entourage. Lorsque la force commence à monter, ou si les pouvoirs commencent à se révéler ils vont souvent avoir la même parade : s’enfermer dans les toilettes et prétexter une maladie à leur maman inquiète. Imparable.

Le but du personnage est « d’avoir une vie normale »

Dans les séries, les pouvoirs surnaturels des personnages sont vraiment pénibles : parfois devenir un serial killer en puissance ou alors sauver des vies, prévoir le futur, c’est quand même  pas facile. Du coup à terme, tous sont relativement fatigués d’avoir des pouvoirs et veulent retrouver leur vie d’avant. Vraiment, on voit pas pourquoi.

Le héros ne profite pas de ses pouvoirs pour séduire

Nope. Le héros ou l’héroïne ne doit jamais en profiter pour attirer l’attention sur elle ou lui. C’est un secret bien gardé qu’il ne faut pas révéler. Même si on a des biscotos tout neufs, qu’on peut sauver son love interest d’un écrabouillement de voiture certain. Enfin, ça dépend avec qui. Sauf dans Misfits où clairement, cette règle ne s’applique absolument… Jamais.

Hannah Benayoun
Journaliste
hannah@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de Leslie Knope (Parks and Recreation) & Thomas Shelby (Peaky Blinders).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est Bo Bun légumes devant Friends.
Hannah Benayoun on Email