Dune, deuxième partie : 7 différences entre le livre et le film de Denis Villeneuve

Dune, deuxième partie : 7 différences entre le livre et le film de Denis Villeneuve

Partage
Lien copié !

Alors que le premier volet de Dune était extrêmement fidèle au roman de Frank Herbert, le deuxième film de la saga de Denis Villeneuve s’éloigne davantage de l’oeuvre originale. Voici 7 différences importantes entre le livre et le long-métrage. 

Difficile d’adapter un roman de près de 1 000 pages sur grand écran. Pourtant, Denis Villeneuve n’a pas pris peur face à l’ampleur de la tâche et s’est employé à proposer une vision nouvelle de cette oeuvre majeure de la science-fiction, tout en restant le plus fidèle possible à l’histoire originale de Dune. Néanmoins, avec les contraintes de temps imposées par le format cinématographique, le réalisateur a dû faire des choix et notamment couper ou modifier certaines intrigues et personnages de sa saga. Le résultat reste toutefois très proche des écrits de Frank Herbert, apportant simplement des nuances et approches différentes, qui sont souvent très pertinentes.

Paul devient lié à la femme de Jamis et à ses enfants

Paul Atréides (Timothée Chalamet) dans Dune : Deuxième Partie
© Warner Bros.

Si la mort de Jamis continue de hanter Paul (Timothée Chalamet) dans le film Dune : Deuxième Partie, cet événement a des répercussions encore plus importantes dans le roman de Frank Herbert. Ainsi, quelques jours après le combat qui a conduit au décès du Fremen, Stilgar explique au jeune Duc que la responsabilité de la femme et des enfants du défunt lui revient désormais. Paul se voit alors offrir un choix : il peut prendre Harah comme femme ou comme servante. Il choisit de la prendre pour servante, n’ayant que 15 ans et se trouvant un peu jeune pour se marier. Tout au long du roman, il veille alors sur elle et ses deux fils, qu’il tente d’aimer comme les siens. 

Paul et Chani ont un enfant

Paul (Timothée Chalanet) et Chani (Zendaya) dans Dune 2
© Warner Bros.

En dépit de cette alliance avec Harah, Paul entretient bien une relation amoureuse avec Chani, dans le livre, comme dans le film. Ils se ne marient pas, mais vivent leur histoire au grand jour, aux yeux de tous. Dans le roman, Chani met même au monde un petit garçon, qui sera nommé Leto II. Malheureusement, peu de temps après sa naissance, le bébé est tué dans une attaque lancée par l’empereur Padishah contre les Fremen. Sa mort laissera alors un vide dans le coeur de ses parents, qui sera impossible à combler.

Alia est une petite fille très particulière

Dame Jessica (Rebecca Ferguson) dans Dune 2
© Warner Bros.

Loin d’avoir ignoré ce personnage phare de l’univers imaginé par Frank Herbert, Denis Villeneuve a choisi de traiter Alia sous sa forme de foetus dans le film Dune : Deuxième Partie. Ainsi, ayant transformé L’Eau de Vie quand elle était au début de sa grossesse, Jessica constate rapidement que cet acte a eu de sérieuses conséquences sur l’état de son bébé à naître.

Encore dans son ventre, la petite fille commence déjà à lui parler, alors qu’elle n’est pas encore venue au monde et ce, avec une sagesse digne des séniors les plus vénérables. Le réalisateur ne met donc en scène que des échanges télépathiques entre la mère et l’enfant et ne montre pas la naissance de ce dernier. Alia prend uniquement forme humaine dans un rapide passage où on la découvre adulte, dans le futur, sous les traits d’Anya Taylor-Joy.

Dans le livre, en revanche, Jessica accouche d’une petite fille bien particulière. Comme le laissait penser sa capacité à communiquer par la pensée, Alia se révèle dotée de dons puissants et d’une intelligence redoutable. Ses capacités ont alors tendance à effrayer les autres, qui la considèrent, pour la plupart, comme une abomination. Au fil des années, elle grandit et développe des pensées et réflexions de plus en plus pointues, ce qui en fait un être à part, mais également très respecté. En résumé, Alia n’a de fillette que le corps et raisonne comme les adultes les plus brillants qui l’entourent.

Alia assassine le Baron Harkonnen

Le Baron Harkonnen (Stellan Skarsgård) dans
© Warner Bros.

Douée de sagesse, Alia est également en mesure de se battre. A la fin du tome 1 de la saga de Frank Herbert, cette dernière est même en charge d’une unité de combat, preuve de ses qualités physiques et psychiques impressionnantes. Elle se laisse alors capturer par les hommes de l’empereur, afin de pouvoir pénétrer facilement le cercle des hauts dirigeants de la galaxie, sans avoir à se soucier de la sécurité. Une fois amenée devant Shaddam IV, la Révérende Mère et le Baron Harkonnen, Alia révèle son vrai visage et montre qu’elle n’est pas une petite fille inoffensive. Elle tue alors son grand-père maternel à l’aide du Gom Jabbar, la célèbre aiguille empoisonnée utilisée par les Bene Gesserit, qu’elle lui enfonce dans la main. Vladimir Harkonnen s’écroule, payant enfin le prix de la vengeance des Atréides.

Feyd-Rautha a un physique très différent

Feyd-Rautha (Austin Butler) dans le film Dune : Deuxième Partie
© Warner Bros.

Pas de crâne rasé, ni de peau diaphane et imberbe, Feyd-Rautha ne ressemble, en réalité, en rien au personnage que Denis Villeneuve a créé pour le grand écran, du moins d’un point de vue physique. Cruel, ambitieux et violent, le neveu du Baron Harkonnen est, certes, le même monstre qu’imaginé par Frank Herbert, mais jouit dans le film d’un look terrifiant, pensé pour appuyer sa personnalité glaciale et sadique. Dans le roman, il est ainsi décrit comme ayant des « cheveux sombres peignés en bouclettes serrées » et « des yeux tristes », loin du démon d’albâtre incarné par Austin Butler.

Thufir Hawat joue un rôle important dans Dune

Bien qu’il n’apparaisse pas dans Dune : Deuxième Partie, Thufir Hawat est un personnage important, qui joue un rôle essentiel dans le livre de Frank Herbert. Mentat au service de la maison Atréides depuis trois générations, ce dernier est capturé par les Harkonnen peu après leur violente attaque contre le duc Leto et ses hommes. Le Baron Harkonnen décide alors de se servir de lui et le nomme à la place de Piter de Vries, son ancien mentat-assassin. Pour s’assurer de sa coopération, il lui administre un poison résiduel, mortel lorsque l’on arrête de prendre l’antidote. Toujours loyal à la maison Atréides dans son coeur, Hawat tente alors de comploter contre le baron en secret. Lors de la bataille d’Arakeen, il finit par retrouver Paul, mais meurt finalement dans ses bras.

Chani ne se rebelle pas contre Muad’Dib

Chani (Zendaya) dans Dune : Deuxième Partie
© Warner Bros.

Alors que Chani s’éloigne de plus en plus de Paul dans le film Dune : Deuxième Partie, souffrant du fanatisme religieux qui s’installe autour de ce dernier, la jeune femme réagit de manière totalement différente dans le livre. Très croyante, elle prend part à toute l’effervescence autour de Muad’Dib et embrasse la légende du Lisan al-Gaib. A chaque étape du Jihad de Paul, Chani est à ses côtés et le soutient quoi qu’il arrive. Elle reste également avec lui quand il épouse la Princesse Irulan, prenant la même place de concubine que Jessica occupait auprès de Leto. Chani et Paul ne se séparent donc jamais et s’aiment jusqu’à leur mort.

Le traitement de Chani dans la saga de Denis Villeneuve constitue donc le plus gros changement par rapport aux écrits de Frank Herbert et laisse penser que le troisième volet de Dune prendra une direction différente de l’histoire imaginée par l’auteur américain. Ce troisième opus pourrait donc être porté par un parfum de féminisme et de rébellion, qui amènerait un souffle nouveau à la célèbre saga de science-fiction. 

Alexia Malige

Alexia Malige

Journaliste

Suivez nous !