Grey’s Anatomy : pourquoi Ellen Pompeo déteste cette scène culte de la série

Publié le 29 octobre 2020 - 16h00

Certaines scènes de Grey’s Anatomy ont marqué les fans de la série pour toujours, mais pas forcément les acteurs. Ellen Pompeo explique pourquoi elle déteste le passage où Meredith dit à Derek de la choisir face à Addison dans la saison 2.

 

« Prends-moi, choisis-moi, aime-moi ! ». C’est par ces quelques mots devenus mythiques que Meredith demande à Derek de la choisir, face à Addison, dans l’épisode 5 de la saison 2 de Grey’s Anatomy. La scène a beaucoup marqué les fans et s’est imposée comme l’un des moments majeurs de la relation MerDer. Néanmoins, on ne peut pas dire que l’actrice Ellen Pompeo en garde un très bon souvenir. Au contraire, elle n’aime pas ce que ce passage dit de son personnage.

Lors d’une interview avec Variety, la star de Grey’s Anatomy a confié : « Je dois admettre que les rôles de films que l’on m’offrait (avant Grey’s Anatomy, ndlr) étaient toujours celui de la petite amie et en quelque sorte de la femme qui n’avait pas grand-chose à faire. Et quand j’ai lu le pilote, je me suis dit, « Wow, c’est une vraie héroïne – avec une carrière ». Je ne voyais pas beaucoup de personnages de ce genre, donc je dois le reconnaître ».

« Pour moi, cette scène n’a rien de valorisant » Ellen Pompeo

Néanmoins, Ellen Pompeo n’a pas toujours approuvé les actions et les choix de Meredith. « Son parcours pour devenir une femme forte n’était pas toujours très clair à mes yeux. J’ai une autre perspective, et peut-être que les gens voient le début de la série comme plus valorisant que moi. Mais pendant la scène du « Prends-moi, choisis-moi, aime-moi » ; j’étais là, « Pourquoi suis-je en train de supplier un homme de m’aimer ? » Pour moi, ça n’a rien de valorisant » poursuit-elle.

Voilà qui devrait briser le coeur de millions de fans de Grey’s Anatomy, qui chérissent cette scène… « Je pense que pour une série qui dure depuis aussi longtemps que Grey’s, la série grandit en même temps que ses personnages. J’ai 15 ans de plus aujourd’hui, donc je suis une personne bien plus forte que je l’étais à l’époque. Les choses évoluent. Les scénaristes apprennent à nous connaître, ils observent les quotidiens et ils regardent la série. Grey’s est tellement unique, car nous sommes à la télévision depuis si longtemps, ils m’ont tous vue grandir. Shonda (Rhimes, ndlr) et les scénaristes, nous avons grandi ensemble » conclut l’actrice.

Journaliste
eliott@serieously.com

Je suis le fils spirituel d'Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld.
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est des churros devant Ugly Betty.
Eliott Azoulai on EmailEliott Azoulai on Twitter