Sherlock, Veronica Mars… Les 12 meilleurs détectives de séries

22 septembre 2019 - 15h25

Le genre de la série policière est probablement le plus ancien de l’histoire des séries… On s’y attache bien sûr pour la qualité de l’écriture, du suspense et des twists mais très souvent pour la personnalité des détectives ! Petit listing de ces détectives que l’on aimerait avoir près de soi. Ou pas.


Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /nas/content/live/serieously/wp-content/plugins/amazon-s3-and-cloudfront/classes/filters/as3cf-local-to-s3.php on line 286

Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /nas/content/live/serieously/wp-content/plugins/amazon-s3-and-cloudfront/classes/filters/as3cf-local-to-s3.php on line 286

Jessica Jones

Détective privée dotée de super pouvoirs, Jessica Jones n’a pas une vie des plus calmes. Elle a une personnalité parfois ombrageuse, souvent franche et elle s’emporte beaucoup. Cependant elle est une professionnelle redoutable qui s’investit dans sa tâche, essayant de privilégier au mieux ses capacités intellectuelles plutôt que ses pouvoirs… Dans la mesure du possible.

Rust Cohle & Martin Hart (True Detective)

Rien ne vaut ce binôme. Mais alors, rien. Ces deux personnages très complexes, ultra bien dessinés et surtout VRAIMENT mystérieux ont fait le succès de True Detective. Un succès surprise qui ne s’est pas démenti au fil des différentes saisons. Le langage particulier, les dialogues au cordeau ont fait de Cohle et Hart les préférés des passionnés de thriller. Thrillers contemplatifs même.

Jake Peralta (Brooklyn Nine-Nine)

Tout autre registre, deux salles / deux ambiances ! Faites places à Jake Peralta, le flico-détectivo-rigolo du commissariat de Brooklyn le plus WTF de l’état de New York. Jake c’est la compétence dans l’immaturité, le talent dans la gaminerie… Excellent détective, il se comporte cependant le plus souvent comme un enfant de maternelle avec ses collègues. Une prestation plutôt excellente d’Andy Samberg qui a fait de la recherche de rôles de mecs immatures son credo, sa quête, son Graal depuis les 15 dernières années.

Veronica Mars

Après avoir perdu sa meilleure amie (assassinée), Veronica Mars, fille de shérif reconverti en détective privé, sillonne son lycée, armée de son appareil photo pour mener l’enquête. La lycéenne tente également de retrouver celui qui a abusé d’elle autrefois et de régler les choses pour avancer. Veronica Mars a fait un carton auprès de la jeunesse, tant pour son rythme que pour la qualité de ses épisodes et les divers messages diffusés par la série.

James Gordon (Gotham)

Ancien héros de guerre, James Gordon est LE flic incorruptible par excellence, obsédé par le sort de Gotham, il fait tout ce qui est en son pouvoir pour maintenir un semblant d’ordre dans la ville, chahutée par les villains et gangrenée par la corruption. Plus commissaire que détective, il a à son actif plusieurs enquêtes rondement menées qui ont fait de lui un flic de légende.

Olivia Benson (New York Unité Spéciale)

Personnage phare de la série, Olivia Benson caracole en tête des meilleures personnages de flics depuis de nombreuses années. Policière efficace et courageuse, son personnage doit beaucoup à l’interprétation de Mariska Hargitay qui clame à qui veut bien l’entendre qu’elle aime Olivia Benson depuis toujours et qu’elle ne fait « presque » plus la différence entre elle et son personnage. C’est beau. Ah oui c’est beau.

Sherlock

L’idée de ce classement n’a pu venir que de lui ! Il représente la légende du détective à lui tout seul, tant dans la littérature, la télévision et l’imaginaire collectif. Animal cérébral et particulièrement sociopathe, ce Sherlock-là n’est pas ici pour se faire des potes. Sa seule préoccupation : être le seul à savoir résoudre une enquête au cordeau, ne rien laisser au hasard et, surtout, que la police s’en mêle le moins possible. Mais ce Sherlock-là ne serait pas grand chose sans son fidèle (et patient) comparse : le Dr. Watson. Elémentaire chers lecteurs.

Mulder et Scully (X-Files)

Dès que l’on parle des mots clefs « enquêteurs », « FBI », « séries », ceux-là arrivent à l’esprit de tout le monde. La série, qui a longtemps flirté avec les frontières du réel (et de la longueur aussi), a su livrer au fans de séries l’un des binômes les plus célèbres du monde. Mulder et Scully. Scully et Mulder. Sculder et Mully finalement.

Agent Dale Cooper (Twin Peaks)

Le rôle qui a révélé Kyle MacLachlan est l’un des plus cultes de la culture séries et est même devenu une icône pop. Agent maniéré, avec ses petites habitudes, ses marottes (il utilise ses rêves pour mener l’enquête), il est tantôt étrange, attachant, parfois franchement effrayant. Dale Cooper est unique en son genre et a permis de donner cette identité si particulière à Twin Peaks, fruit de l’imaginaire parfait de David Lynch…

Luther

Il fait partie de ces détectives au bord de la crise de nerfs. John Luther dort avec son job, mange avec son job et son job est aussi son pire ennemi… Extrêmement talentueux, il est fragilisé par le résultat d’une dépression nerveuse, il perd vite le contrôle, malgré lui. Il dépoussière les canons des détectives british et en découd, surtout avec lui-même.

Hannah Benayoun
Journaliste
[email protected]

Fille spirituelle de - Leslie Knope (Parks and Recreation) & Thomas Shelby (Peaky Blinders)
Snack&Chill du moment - Friends & Bo bun légumes
Hannah Benayoun on Email