Les personnages de séries préférés de la rédaction Serieously en 2018

21 décembre 2018 - 15h30

Quelles sont les personnages favoris de la rédaction Serieously en 2018 ? Des petits nouveaux aux persos bien installés, découvrez notre top sans plus attendre.

Fans de séries, on vous invite également à découvrir le top des nouveautés 2018 de la rédaction Serieously ici. 

Marion Le Coq, journaliste

Randall Pearson – This Is Us
Des Big Three, Randall est de loin celui auquel je m’identifie le plus. Difficile de ne pas trouver attachant ce super-papa, toujours là pour ses proches. Sa bonne humeur est contagieuse et sa lutte avec l’anxiété l’humanise énormément. Le couple qu’il forme avec Beth est clairement goals, il n’y a qu’à voir sa façon de la regarder. Malgré tout, Randall est (bien) loin d’être parfait, comme le montre la fin de la saison 2 ou le début de la 3, mais cela ne le rend que plus intéressant.

Ivar – Vikings
Dans un tout autre registre, j’ai une certaine fascination pour Ivar the Boneless, notamment grâce au jeu d’acteur fabuleux d’Alex Hogh Andersen. Le fils handicapé de Ragnar est le plus charismatique du lot, à la fois terrifiant et attachant, si, si c’est vrai. Son handicap est une source d’une grande insécurité notamment envers ses frères, qui l’a poussée à se surpasser, physiquement et intellectuellement. Son (gros) grain de folie ne laisse personne indifférent.
Villanelle – Killing Eve
L’antagoniste de Killing Eve fait vraiment partie des meilleurs nouveaux personnages de 2018. La série réussit à nous faire nous attacher à cette psychopathe sans effort. Surprenante, drôle et sans pitié, je comprends totalement pourquoi Eve est obsédée par Villanelle avec un mélange de haine, d’attirance hypnotique. Elle est unique dans le monde des séries et j’ai déjà hâte de la retrouver dans la saison 2.

Damien Starbuck, co-fondateur, chef du pôle vidéo

Jack Pearson – This Is Us
C’est de loin mon chouchou série et le papa que tous les enfants devraient avoir. L’histoire de Jack Pearson est littéralement passionnante et clairement, This Is Us est une série à découvrir, ne serait-ce que pour lui.

Luke O’Neil – Everything sucks
Le personnage du Luke m’évoque un passé révolu, celui des clubs vidéos de l’école où nous réalisions des petits films entre passionnés de cinéma, en plagiant allègrement les standards du 7e art. Je me devais donc d’ajouter le jeune Luke dans ce top des personnages de l’année.

John Smith – Man in the High Castle
Ce personnage est fascinant : on se retrouve à avoir de l’empathie pour lui et 5 minutes plus tard, à vouloir qu’il souffre. L’acteur Rufus Sewell est parfait pour ce rôle, c’est le Al Pacino du show et il peut-être terrifiant tout en gardant un visage humain.

Allison Prieto, co-fondatrice

Le Professeur – La Casa De Papel
Sans trop d’originalité, mon dévolu se pose sur l’une des grandes figures séries de 2018 et j’assume ! Stratège et calculateur, ça manquait vraiment de bons anti-héros ces derniers temps. L’attachant Sergio Marquina remplit parfaitement le rôle et gère tous les rebondissements de la série d’une main de maître. Il est le seul vrai maitre à bord et j’adore !

Camille Preaker – Sharp Object
Si j’ai placé Sharp Objects dans mes séries préférées, j’avoue que le personnage de Camille Preaker y est pour beaucoup. Amy Adams porte la série avec brio et donne beaucoup d’intensité au rôle. D’ailleurs, elle me fait penser à une version adulte d’Alyssa de The End of The Fucking World. Cynique et complètement désillusionnée, l’enquête qu’elle mène lui colle à la peau 😉 !

Sutton Brady – The Bold Type
Ce coup de coeur m’est un peu tombé dessus ! J’ai commencé par adorer la série et au fil de ses actions (et surtout de ses doutes), je me suis attachée à Sutton et mes a priori ont disparu. Si Jane et Kat s’offrent un destin pro tout tracé et chapoté par la rassurante Jacqueline Carlyle, Sutton a un parcours plus atypique. Sa détermination, son sale caractère tout comme sa sensibilité la rendent authentique à mes yeux.

Sarra Khemiri, Directrice commerciale

Raymond Holt – Brooklyn Nine-Nine 
Captain Holt sera toujours mon personnage préféré de Brooklyn Nine-Nine (pas loin devant Jake). Mais il a quand même été extraordinaire tout au long de la saison 5 entre son combat pour devenir préfet, son pétage de câble pendant l’interrogatoire  de Philip Davidson (Sterling K. Brown) et son faux personnage hétéro je n’ai qu’un mot à dire : YAS QUEEN.

Maeve Millay – Westworld
À la fois déterminée, touchante et impitoyable, Thandie Newton est exceptionnelle dans ce rôle. L’évolution de Maeve est de loin la plus inattendue de la série : passant de simple hôte manipulatrice dans une maison close dans la saison 1 à personnage central de la saison 2, elle devient vite indispensable à la lutte pour la liberté des hôtes.

Jack Ryan – Jack Ryan
Alors oui, Jack Ryan n’est pas la série du siècle, on est bien d’accord. Mais John Krasinski restera toujours dans mon cœur, et c’était quand même sympa de voir Jack Ryan cavaler dans le Muslim Neighborhood (aka Montreuil). Ah et puis : THOSE ABS !

Aurélia Baranes, co-fondatrice

Gus Fringe – Better Call Saul
Je vais être honnête avec vous : j’ai un faible pour les méchants. Les. Vrais. Gros. Méchants. Depuis Breaking Bad, Gus Fringe est donc mon petit faible à moi, mon Jack de Titanic, mon petit chaton d’Instagram, quoi. En attendant de suivre une psychanalyse pour comprendre pourquoi je l’aime tant, laissez-moi vous dire que je suis plus que ravie de le retrouver dans Better Call Saul. Toujours aussi cruel dans cette saison 4, Gus prouve qu’il calcule absolument tout et qu’il mise toujours sur le risque zéro. Quitte à faire buter un mec assez sympathique. Sacré Gus.

John Smith – Man in the High Castle
Série incroyablement sous-estimée pour moi, Man In The High Castle est le bijou que personne ne regarde. Et c’est bien dommage. Parmi mes coups de coeur de cette saison 3, comptez sur John Smith, complexe Obergruppenführer (à prononcer 3 fois très vite) qui gagne en humanité saison après saison. Et clairement, si le Nazi a pris en grade dans cette saison 3, il semble aussi se poser de plus en plus de questions pour préserver sa famille. Quitte à trahir son camp ? Réponse dans bien trop longtemps.

Jessica Jones – Jessica Jones
Aigrie, brillante, sacrément badass, Jessica Jones est mon modèle de vie. Ouais, clairement, quand je serai grande, je voudrai être comme elle (sociopathe et alcoolique, donc). Plus sérieusement, j’avais eu un vrai coup de coeur pour le personnage de Krysten Ritter dans la saison 1 et ça s’est largement confirmé dans la suite de la série. Je vais donc biiiien profiter de la saison 3 qui sortira l’année prochaine sur Netflix car on va pas se mentir : les chances sont grandes pour que ce soit la dernière. 

Eliott Azoulai – journaliste

Fallon Carrington – Dynastie
À mi-chemin entre Blair Waldorf (Gossip Girl) et la Alexis Carrington originale à mes yeux, Fallon est la parfaite diva de soap opera comme je les aime. Elle incarne cette excentricité, ce côté over-the-top et diablement sassy du genre. Ses répliques piquantes et drôles sont terriblement savoureuses, et rendent un bel hommage au feuilleton des années 80. D’autant que sous son côté mean girl, Fallon est une jeune femme très attachante et apte à susciter l’inspiration auprès d’une génération ambitieuse et déterminée. Elizabeth Gillies est la vraie révélation du reboot de Dynastie pour moi.
Jane Villanueva – Jane The Virgin
Pour avoir binge-watché les 4 saisons de Jane The Virgin cette année seulement (shame on me), je peux officiellement dire que Jane Villanueva a rejoint le top de mes personnages de séries préférés EVER. Douce, attachante, passionnée, à l’écoute, elle est la meilleure amie que je rêverais d’avoir. Que n’importe qui rêverait d’avoir, right ? J’aime sa vision de la famille, du boulot, des relations humaines. Bref, team Villanueva à 2000%.
Tony Padilla – 13 Reasons Why
Mon petit coup de coeur pour Tony en saison 1 s’est largement confirmé en saison 2. Le personnage joué par Christian Navarro dévoile une facette plus sombre, mais aussi plus touchante de lui-même. J’ai aimé qu’on explore davantage sa vie sentimentale, son homosexualité qui n’est pas évidente à assumer au lycée et dans la vie de tous les jours (oui, même en 2018 !), ainsi que ses rapports avec les autres personnages. Rien que pour retrouver Tony Padilla, l’idée d’une saison 3 de 13 Reasons Why m’enthousiasme.

Donia Salah, journaliste, cheffe d’Ultimevents

Ambrose Spellman – Les Nouvelles Aventures de Sabrina
Son charisme et son air mystérieux en font un de mes personnages préférés de 2018. Le sorcier est clairement l’un de mes coups de coeur de l’année et j’ai hâte d’en apprendre plus sur son passé dans la saison 2 !

Christian – Elite
Entre la jeunesse dorée espagnole et des étudiants de la classe ouvrière, c’est ouvertement la guerre dans Elite… Et pourtant ! Un personnage se distingue largement des autres par sa fraicheur, son « je m’en-foutisme » et son humour à toute épreuve, j’ai nommé Christian ! Le jeune homme a su se faire une place de marque au lycée huppé de Las Encinas grâce à son caractère, ce qui en fait le meilleur personnage de la série Netflix.
Dean Winchester – Supernatural
14 saisons plus tard, Dean est et restera un de mes personnages préférés. Touchant malgré son coté bad boy, il reste le grand frère rêvé pour tout le monde (à défaut de dire boyfriend !). Il n’abandonne jamais malgré les obstacles, et fait toujours passer les autres avant lui-même. Son humour s’est un peu effacé au fil du temps, a même disparu dans la saison 13 ce qui est dommage… C’est le seul hic que je lui trouverais !

Romain Cheyron, journaliste

Gary – A Million Little Things
A Million Little Things est l’une des révélations de l’année et Gary (incarné par James Roday) en est l’une des raisons. C’est la pierre angulaire de ce groupe d’amis déchiré par le suicide de leur pote, celui qui est là pour tout le monde, celui qui trouve toujours les bons mots pour rassurer. La légèreté du personnage et son passif dramatique trouve un équilibre parfait
Margo – The Magicians
C’est peut-être l’un des personnages les plus badass de l’année, et ce n’est pas la perte de son oeil qui va y changer quoi que ce soit. Bien au contraire. Summer Bishil impressionne dans son rôle, épisode après épisode, saison après saison, et nous fait passer par toutes les émotions. Charismatique, courageuse, leadeuse née, Margo sait aussi dire ‘fuck’ comme personne et la pop-culture n’a aucun secret pour elle.
Jack – This is Us
Père parfait, mari parfait, ami parfait, frère parfait, homme parfait. Voilà comment résumer Jack Pearson de la meilleure des façons. Mais cette année, il nous aura fait pleurer, beaucoup, avec un triplé d’épisodes centrés sur sa mort. Des étincelles de l’auto-cuiseur et des premières flammes, sous le son ‘To Build a Home’ par The Cinematic Orchestra, à l’incendie et finalement le décès à l’hôpital. Heureusement, les flashbacks sont encore là pour le faire vivre.

Hannah Benayoun, journaliste

Shirley Crain – The Haunting of Hill House
L’aînée des soeurs Crain dans The Haunting of Hill House n’est pas celle qui était la plus convaincante à mes yeux au départ. Pourtant, son personnage se développe, se complexifie à chaque épisode et le poids de cette famille éclatée et blessée repose sur ses épaules. Elizabeth Reaser confirme qu’elle est une formidable actrice.

Felix Gallardo – Narcos Mexico
Que l’on s’entende, pas d’admiration pour Felix Gallardo, chef du cartel mexicain et criminel évoqué dans le nouveau Narcos. Mais la proposition de Diego Luna est exceptionnelle. L’acteur, plutôt solaire au regard enfantin apporte une vraie ombre à cette figure du narcotrafic avec subtilité. La relève a été largement assurée par Luna après la prestation de Wagner Moura qui incarnait Pablo Escobar.

Charlie – The Little Drummer Girl
Charlie, actrice ambitieuse et charismatique devient une espionne dans la série adaptée du livre de John Le Carré. Le résumé est rapide mais Charlie nous porte dans la série de Park Chan Wook. Charlie est une jeune femme double, qui nous trouble tout au long de la superbe série…  Florence Pugh, l’interprète de 22 ans et espoir britannique fait face à Michael Shannon et Alexander Skarsgard avec un talent fou.

La rédaction Serieously
Accro aux séries TV
contact@serieously.com

Je suis l'Enfant spirituel d'une connexion wifi & d'un Home Cinema.
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est des mezzes libanais devant Euphoria.
La rédaction Serieously on EmailLa rédaction Serieously on FacebookLa rédaction Serieously on InstagramLa rédaction Serieously on TwitterLa rédaction Serieously on Youtube