Le Destin de Lisa vs Ugly Betty : les plus grosses différences entre les deux séries

Publié le 17 septembre 2019 - 15h10

Toutes les deux inspirées de la telenovela mexicaine Yo Soy Betty, La Fea, la série allemande Le Destin de Lisa et la série américaine Ugly Betty sont pourtant très différentes l’une de l’autre. Décryptage sur Serieously.

Le format

Premier point essentiel : Le Destin de Lisa est un feuilleton quotidien, dans la veine des Feux de l’Amour ou d’Amour, Gloire et Beauté, tandis qu’Ugly Betty est une série diffusée à un rythme hebdomadaire. Ainsi, là où la première saison de Lisa fait 364 épisodes, celle de Betty n’en compte « que » 23. De plus, chaque épisode du Destin de Lisa dure 25 minutes, contre 42 minutes pour un épisode d’Ugly Betty.

Le ton : drame vs humour

Alors que Le Destin de Lisa est un pur drame sentimental, qui laisse très peu de place à l’autodérision ou à l’humour en général, Ugly Betty est une comédie dramatique pleine de second degré. Les deux séries arborent donc des tons radicalement opposés, et cela se ressent dans le traitement des personnages.

La relation entre l’héroïne et son patron

La relation centrale dans les deux séries concerne l’héroïne et son patron. Lisa se fait engager comme assistante de direction dans une maison de couture, Kerima Mode, après avoir sauvé le big boss David de la noyade. De son côté, Betty devient l’assistante du rédacteur en chef du magazine Mode, Daniel, dans l’espoir que ce dernier ne soit pas tenté de coucher avec elle. Dans Le Destin de Lisa, on assiste à la naissance et au développement d’une histoire d’amour entre Lisa et David ; dans Ugly Betty, c’est une amitié très forte, une relation purement platonique mais extrêmement solide qui s’installe entre Betty et Daniel.

Le/la méchant(e)

Que serait un bon soap opera sans un(e) méchant(e) digne de ce nom ? Dans Le Destin de Lisa, Richard Von Brahmberg est le principal antagoniste, lui qui convoite la place de son demi-frère David chez Kerima Mode, et ne recule devant rien pour arriver à ses fins. Dans Ugly Betty, Wilhelmina Slater, directrice artistique de Mode, est prête à tout pour obtenir le poste de rédactrice en chef, occupé par Daniel, et avoir les pleins pouvoirs. Diva de la mode dans toute sa splendeur, elle est la reine des coups bas et de la punchline.

La famille de l’héroïne

Lisa et Betty sont toutes les deux issues d’un milieu modeste. Néanmoins, leur schéma familial n’est pas tout à fait le même. L’héroïne du Destin de Lisa vit avec ses deux parents, alors que celle d’Ugly Betty habite avec son père – sa mère est décédée des suites d’un cancer quand elle était enfant – sa grande sœur Hilda et son neveu Justin. Lisa a un demi-frère également, prénommé Bruno et héros de la série dérivée Le Destin de Bruno.

Des enjeux différents

Deux fins alternatives ont été tournées pour Le Destin de Lisa : dans l’une Lisa se marie avec David, tandis que dans l’autre elle épouse Renaud. C’était aux téléspectateurs, allemands comme français, de voter pour leur prétendant préféré et donc de décider de la manière dont s’achèverait le feuilleton. Si l’enjeu final du Destin de Lisa était essentiellement sentimental, celui d’Ugly Betty était davantage axé sur la carrière de notre héroïne. Dans les derniers épisodes, Betty est confrontée à un dilemme professionnel : une promotion à Mode ou un nouveau job (de rêve) à Londres.  

Journaliste
eliott@serieously.com

Je suis le fils spirituel d'Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld.
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est des churros devant Ugly Betty.
Eliott Azoulai on EmailEliott Azoulai on Twitter