Le Seigneur des anneaux, la Communauté de l’anneau : 10 détails que vous n’aviez jamais remarqués

Publié le 9 juin 2020 - 13h21

Vous connaissez sûrement par cœur le tout premier volet de l’une des plus grandes sagas fantastiques : Le Seigneur des Anneaux. Mais aviez-vous remarqué ces 10 détails présents dans La communauté de l’anneau ?

Des références au film d’animation Le Seigneur des anneaux

Vous ne le savez peut-être pas, mais avant d’avoir la célèbre trilogie Le Seigneur des anneaux une autre adaptation a vu le jour. Datant de 1978, cette dernière est un film d’animation réalisé par Ralph Bakshi. Il est donc logique que Peter Jackson, le réalisateur de la trilogie que nous connaissons toutes et tous, fasse des clins d’œil à cette première adaptation dans ses films. Ainsi lors de la fête de Bilbon la position d’Odo Fierpied est clairement similaire à celle du personnage du film d’animation. Peter Jackson reprend aussi les plans du film de Bakshi lorsque Frodon, Sam, Merry et Pippin se font pourchasser par un Nazgûl.

Le cri des Nazgûl

En parlant des Nazgûl, vous êtes-vous déjà demandé d’où viennent leurs cris (horribles) ? Ce son terrifiant vient tout droit de Fran Walsh, la femme de Peter Jackson. Pour la petite anecdote, cette dernière était prise d’un terrible mal de gorge. Sa voix enrouée a donné l’idée à son mari de crier… C’est de là qu’est né le terrible son des Nazgûl. Du mal de gorge de Fran Walsh, la femme de Peter Jackson.

Le caméo de Peter Jackson

Dernier point au sujet de Peter Jackson (promis, après on arrête avec lui), le réalisateur fait un caméo dans les trois films de la saga. Dans La communauté de l’Anneau, ce dernier apparaît pendant une seconde en train de manger une carotte sous la pluie. Il n’est pas sous son meilleur jour mais au moins il a le mérite d’apparaître dans le film !

Deux derniers caméos pour la route

Le Seigneur des anneaux : La Communauté de l’anneau compte beaucoup de caméos, dont ceux de John Howe et Alan Lee. Ces noms ne vous disent sûrement rien, pourtant vous leur en devez beaucoup puisque c’est grâce à eux que la saga fantastique est aussi magnifique. Ce sont les illustrateurs des trois films de Peter Jackson, puisqu’ils sont spécialistes des livres de J. R. R. Tolkien. Du coup ils s’offrent une petite apparition dans le prologue du premier volet.

Gandalf et sa pipe

C’est un détail que seuls les plus attentifs ont vu. La meilleure amie de Gandalf est sa pipe, tout le monde le sait puisqu’il ne s’en sépare jamais, même quand il ne l’utilise pas ! Comme le montre l’image ci-dessous, il a un petit emplacement spécial dans son bâton dédié à sa pipe à chaque fois qu’il ne s’en sert pas.

Et bim !

En parlant de Gandalf, vous n’êtes pas sans savoir que ce personnage est très grand. Du moins, comparé aux Hobbits, il est immense. Du coup lorsqu’il pénètre chez eux c’est un peu l’enfer pour lui. Sauf que personne n’aurait imaginé que Ian McKellen, son interprète, se fasse vraiment mal lors de la séquence dans la maison de Bilbon ! Comme le montre le gif ci-dessus, l’acteur se cogne réellement la tête contre le plafond. Peter Jackson a trouvé ça tellement drôle et naturel qu’il a décidé de le garder dans le film. Quel sadique !

Léger comme une plume

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi Legolas ne s’enfonce pas dans la neige comme ses camarades lorsqu’ils traversent le Caradhras ? C’est un détail qui n’est pas du tout abordé dans les films mais précisé dans les livres de J. R. R. Tolkien. Legolas est un elfe et il est expliqué dans les ouvrages que ces créatures sont tellement légères et agiles qu’on a l’impression qu’elles flottent. C’est donc pour cette raison qu’il ne s’enfonce pas dans la poudreuse !

Des portraits inspirés

Aviez-vous repéré les portraits de Bungo Sacquet et Belladonna Touque lorsque Gandalf et compagnie se rendent chez Bilbon ? Ces deux personnages peints sont en réalité les versions Hobbit de Peter Jackson (encore lui) et Fran Walsh, sa femme (vous savez, la dame qui pousse des cris bizarres quand elle a une angine ?)

Le jeu des sept familles

Après les parents, je demande les enfants. Et bien les voici ! Les enfants de Peter Jackson, Billy et Katie, apparaissent eux aussi dans Le Seigneur des anneaux : La communauté de l’anneau, plus précieusement lorsque Bilbon raconte une petite histoire le soir de son anniversaire !

Le chant elfique

Attention, spoiler alerte ! A la fin du premier opus du Seigneur des Anneaux, Boromir meurt pour sauver Merry et Pippin. A ce moment vous pouvez entendre une musique composée par Howard Shore et si vous tendez l’oreille, vous pouvez aussi entendre quelques mots prononcés… En elfique (oui oui). Ces mots sont déclarés dans le livre de Tolkien, ainsi, vous pouvez traduire ce chant par : « Je n’aime pas la brillante épée pour son tranchant, ni la flèche pour sa rapidité. Je n’aime que celles qui servent à défendre ». Des propos qui ont une réelle signification à ce moment du film puisque Boromir s’est justement sacrifié et est mort transpercé par plusieurs flèches.

Journaliste
Je suis le fils spirituel de Ted Mosby (How I Met Your Mother) & Fiona Gallagher (Shameless).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est une fajita et un petit cocktail devant Crazy Ex-Girlfriend
Alexis Savona on EmailAlexis Savona on TwitterAlexis Savona on Youtube