« Lexa méritait mieux » : comment un personnage de The 100 a fait bouger le monde LGBT

1 octobre 2017 - 16h18

Les fans de The 100 connaissent forcément Lexa, incarnée par Alycia Debnam-Carey. Mais connaissiez-vous la polémique derrière ce personnage et son histoire ? Attention, spoiler sur la saison 3 de The 100, soyez à jour !

« Lexa deserved better », à comprendre « Lexa méritait mieux ». Voilà ce que scandent de nombreux fans de The 100 depuis la mort du personnage d’Alycia Debnam-Carey dans la saison 3 du show. Et pour cause, comme le rappelle Buzzfeed US dans un papier, l’épisode dévoilé le 3 mars 2016 sur la CW continue aujourd’hui encore à faire polémique.

Une mort ridicule qui fait écho à beaucoup de séries

Pour rappel, la pauvre Lexa se fait tuer par erreur, touchée par une balle destinée à Clarke. Le problème ? C’est que non seulement la jeune femme ne méritait pas une mort aussi ridicule mais surtout, certains fans en ont ras le bol qu’un personnage homosexuel se fasse tuer juste après s’être mis en couple.

Un compte Tumblr avait d’ailleurs bien résumé la situation à l’époque :

Car oui, des séries comme Skins, Orphan Black, Buffy Contre Les Vampires ou même Orange Is The New Black ont eu droit à des personnages homosexuels tués juste après avoir démarré une belle relation.

Le cas Lexa était lui assez particulier, non seulement parce qu’elle était adulée des fans mais aussi parce que beaucoup appréciaient le fait qu’un couple homosexuel s’affirme dans une teen serie. Donc quand la jeune femme s’est fait tuer aussi bêtement… disons qu’Internet a explosé. Et on exagère à peine.

Jugez plutôt avec le compte Twitter de Jason Rothenberg juste après la mort du personnage :

Une cote de popularité en baisse et des fans furieux, affirmant que la série n’assumait pas jusqu’au bout de développer une relation entre deux femmes fortes au coeur de l’histoire. Certains sont allés jusqu’à poster des photos au travers le monde pour prouver que Lexa méritait bien mieux que ça.

Le showrunner Jason Rothenberg s’était à l’époque exprimé sur le sujet : « Malgré mes raisons, j’écris et réalise des séries pour le monde réel. Mais je m’excuse pour le cas de Lexa, je n’avais pas réalisé à l’époque que sa mort pouvait autant toucher. Si j’avais su, nous l’aurions emmené de façon totalement différente« .

De plates excuses qui n’ont évidemment pas suffit aux fans, certains allant jusqu’à ouvrir des associations LGBTQ pour les jeunes et les aider à être mieux représentés à la télévision.

Ils ont récolté la coquette somme de 160 000 dollars.

Un mouvement gigantesque a alors démarré aux États-Unis et de nombreux médias américains ont relayé l’histoire, demandant aux showrunners d’arrêter de tuer leurs personnages homosexuels.

Même l’actrice Alycia Debnam-Carey a suivi l’histoire autour du « Lexa deserved better » gate :

Le média Buzzfeed US est même allé à la rencontre d’un groupe de fans qui a décidé de développer un spin-off consacré à Lexa. Appelé « The Grounders », la série doit relater l’histoire de la jeune leader, de son enfance à sa rencontre avec Clarke.

Voici la bande-annonce :

Si ce projet reste au stade amateur pour l’instant (en témoignent des images de Game of Thrones glissées dans le trailer), l’idée plait déjà a beaucoup d’aficionados de The 100. Une bonne idée, certes, mais surtout un message fort de la part de la personne derrière le projet : « Nous voulons que les personnages LGBTQ aient une chance d’avoir un happy ending, un vrai. Nous voulons qu’ils aient au moins la chance de survivre ».

Fan-arts, messages positifs, rencontres pendant les conventions, la mort de Lexa a offert un véritable tournant dans le monde du petit écran et auprès des fans.

A Las Vegas, tous les 3 mars (date de diffusion de l’épisode de la mort de Lexa), une convention pour les femmes homosexuelles s’organisent et fait un véritable carton. Les organisateurs de cette Clexa Con avouent que « La mort de ce personnage a absolument tout changé, on a vraiment eu envie de faire bouger les choses cette fois« .

Une convention qui a cartonné et qui a également fait echo aux Emmy Awards 2017, qui n’avaient jamais autant récompensé la diversité que cette année.

Une belle évolution et une montée en puissance grâce aux fanbases… espérons que ce ne soit que le début !

Aurelia Baranes
Co-fondatrice
Fille spirituelle de JD de Scrubs et Jess de New Girl.
Let Them Binge parfait : South Park avec toute la bouffe italienne du monde (enfin, la végé) et les Atlanta Four
Aurelia Baranes on EmailAurelia Baranes on InstagramAurelia Baranes on Twitter