Lost : 10 ans après, pourquoi la fin est toujours une vraie réussite

Publié le 22 mai 2020 - 15h16

Le 23 mai 2010, Lost prenait fin après 6 saisons, plusieurs dizaines de mystères, des morts, et des moments aussi épiques qu’émouvants. Si la fin a beaucoup déplu à de nombreux fans, Serieously vous explique pourquoi elle est parfaite.

 

En 2010, Jack Shephard fermait son oeil, mettant un terme définitif à Lost, et bouclant une boucle ouverte par ce même oeil six saisons plus tôt. Le 23 mai, ABC diffusait le tout dernier épisode d’une série qui aura considérablement changé le paysage télévisuel. Depuis, beaucoup de séries ont tenté de devenir « la nouvelle Lost« , sans y parvenir. On se souvient notamment des Flash Forward, The Event ou Revolution qui n’ont jamais réussi à atteindre la richesse et la complexité de la série de J.J. Abrams, Damon Lindelof et Carlton Cuse. Mais si Lost fait toujours autant parler 10 ans après, c’est aussi pour sa fin qui a divisé les fans.

Deux camps s’affrontent, entre ceux qui ont détesté le dernier épisode, et ceux qui ont trouvé la conclusion aussi belle que parfaite. Si elle se retrouve souvent dans des classements des fins de séries les plus ratées, Serieously est là pour la réhabiliter. Oui, ici nous sommes plutôt de ceux et celles qui ont aimé cette fin. Mais pourquoi est-elle si décriée ? À cause d’une saison 6 en deçà, de « flashs sideways » décevants et d’un manque de réponses sur certains mystères.

Ils ne sont pas morts depuis le début

Pourtant, les réponses sont bien là. Certaines philosophiques, d’autres tangibles, d’autres encore précisément expliquées au cours de la série. L’ours polaire ? Ramené par la Dharma Initiative. La statue ? Construite par l’une des populations de l’île, qui a traversé les âges du début de l’humanité à aujourd’hui. Qu’est ce que l’île ? C’est à la fois un lieu et une entité qui empêche le mal de se déverser sur le monde, comme l’explique Jacob.

Un autre problème est à déplorer quand la fin de Lost revient dans les discussions : « ils sont tous morts depuis le début, on avait raison ! » Non. C’est assez clairement expliqué par Christian à son fils Jack dans la scène finale de l’église. Tout ce qu’ils ont vécu a bien existé, leur présence sur l’île était réelle – preuve en est que certains sont même revenus sur la terre ferme – et que s’ils sont morts à cet instant, ils l’ont été à différents moments de leur vie. Certains sont morts sur l’île, à l’image de Jack à la fin, Boone, Charlie… D’autres ont vécu une vie en dehors et sont morts un peu plus tard, comme Sawyer ou Kate, qui ont réussir à partir.

L’humanité au centre du récit

Le plus important dans Lost, malgré sa mythologie dense, sa science-fiction, ses mystères et ses voyages dans le temps, ne serait-ce pas ses personnages ? Jack, Locke, Sawyer, Kate, Sun, Jin… tous survivants d’un crash d’avion, tous candidats au titre de gardien(ne) de l’île pour garder cet équilibre instable entre le bien et le mal. Mais Lost c’est surtout une aventure humaine, une seconde chance pour ces personnages qui se redécouvrent, et peuvent explorer profondément leur humanité.

L’épisode final fait sens, il (re)met au centre ses personnages, donne de l’importance à l’incroyable aventure qu’ils ont vécu, aux rencontres qu’ils ont faites, aux obstacles qu’ils ont dû affronter ensemble. La destination ne doit pas gâcher un voyage qui aura captivé. On s’est passionné pour les mystères, mais on a aussi et surtout pleuré devant les morts des personnages, le « Not Penny’s Boat » de Charlie, la disparition de Juliet, la mort choquante de Boone, ou encore celle de Locke.

Tout revoir d’un oeil différent

Bien sûr, Lost est une série imparfaite, elle a toujours navigué entre science-fiction, fantastique, foi et science, bien et mal, dans un exercice d’équilibriste pas toujours réussi, notamment dans une saison 6 qui s’est perdue en tentant maladroitement de conclure quelques intrigues. Mais l’épisode final rattrape le tout, offre une vraie conclusion à ses personnages, leurs relations et leur évolution.

10 ans après la fin, c’est le moment parfait de revenir sur l’île de Lost, revoir les 6 saisons avec un oeil différent, un plus grand recule et revivre l’aventure en connaissant déjà le bout du voyage. Peut-être que la conclusion vous apparaitra différente, voire meilleure.

Journaliste
romain@serieously.com

Je suis le fils spirituel de J.D. (Scrubs) & Castiel (Supernatural).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est pizza chicken/pepperoni extra fromage devant Friends.
Romain Cheyron on EmailRomain Cheyron on InstagramRomain Cheyron on Twitter