Le portrait culte de la semaine : Shadow Moon d’American Gods

21 mars 2019 - 17h26

La saison 2 d’American Gods est disponible depuis le 13 mars dernier et c’est le retour des Dieux anciens qui mènent leur conflit contre les Dieux américains, maîtres des technologies… Au milieu d’eux, Shadow Moon. Et c’est lui qui est à l’honneur.

Ma première réplique

Moi, Shadow Moon, j’ai grandi avec ma mère et petit, je ne ressemblais en rien à ce que vous voyez sur l’écran. J’était naïf, timide, la vie en prison m’a changé. J’arrive dans le premier épisode de la saison 1 d’American Gods. « Le seul avantage d’être en prison, c’est le soulagement. On n’a plus peur d’être chopé. On nous a déjà chopé. Il ne peut rien arriver demain qui soit pire qu’aujourd’hui« . Pourtant si, il y aura pire que sortir de prison après avoir purgé sa peine. Perdre sa femme dans un accident de voiture.

Pourquoi je suis culte

Je suis un personnage qui représente quelqu’un de normal, comme vous, à qui il arrive des choses incroyables. Je côtoie les Dieux, mais je mets un temps à savoir si tout ça fait partie d’une réalité, ou de ma réalité. Par mes propres émotions, par mes yeux, vous suivez l’intrigue de la série et vous vous posez les mêmes questions que moi. Même si je suis un être rationnel, je me laisse posséder par les événements et je plonge dans l’aventure, comme vous.

Je suis culte car je déchaîne les théories

Je suis vite devenu important aux yeux des sériephiles car au beau milieu de ce vacarme entre Dieux, beaucoup ont voulu imaginer que j’étais autre chose qu’un simple mortel à qui il arrive des choses extraordinaires. Beaucoup de fans ont voulu étirer les théories, supposer que j’étais moi-même un Dieu, un Élu, fils d’Odin, voire plus récemment, le Roi d’Amérique… Vous ne vous souvenez pas ? «Ils n’ont pas de roi», expliquait Mad Sweeney dans la saison 1. «Pas encore», acceptait Essie. Tout le monde a besoin d’un roi. On n’a toujours pas eu la réponse.

Je suis culte grâce à mon interprète

Je suis devenu culte grâce à l’acteur qui m’incarne à l’écran, Ricky Whittle. Après avoir été révélé grâce à la série The 100, il porte sur ses épaules l’intrigue de plusieurs saisons. Je suis un personnage qui intrigue, et il fallait être un héros pour décrocher ce rôle : 2000 concurrents, cinq mois et plusieurs auditions. C’est finalement lui qui sera l’heureux élu pour une série qui connaît dorénavant un succès énorme et une fanbase réelle, concrète… On explore mon passé avec encore plus d’attention dans cette nouvelle saison, une manière de dire que finalement, c’est un peu moi le centre de l’histoire, divin ou pas…

Hannah Benayoun
Journaliste
Fille spirituelle de Leslie Knope dans Parks and Recreation et de Thomas Shelby des Peaky Blinders.
Let them binge parfait: regarder Friends avec une girafe, mais clairement je ne l'ai jamais fait.