Pretty Little Liars : I. Marlene King, menacée… parce qu’Emily était gay !

20 juillet 2017 - 11h58

Après 7 ans de bons et loyaux services, la série Pretty Little Liars a tiré sa révérence. Et récemment, la showrunner I. Marlene King a donné une interview au New York Time pour faire le bilan… et révéler quelques informations étonnantes.

Considérée comme l’une des plus grosses teen séries de ces dernières années, Pretty Little Liars a ouvert la porte à de nombreux shows. Et pourtant, c’était pas gagné d’avance selon I. Marlene King ! Interrogée par le New York Times, la showrunner a avoué que certains points primordiaux du show était difficilement passés sur la chaîne ABC.

Des lettres de menaces pour un personnage gay

Que ce soit une lycéenne qui a une relation avec son prof, une jeune femme ouvertement homosexuelle ou encore, quelques années plus tard, un personnage transgenre, certains points ont été difficiles à négocier pour la série.

I Marlene King affirme « Je voulais rester le plus fidèle possible aux livres de Sara Shepard, pour moi c’était pas envisageable qu’on démarre la série sans ces points cruciaux« .  Pourtant, certains téléspectateurs n’étaient pas franchement ravis : « Il faut savoir qu’à l’époque, ABC était une chaîne conservatrice. Donc oui, j’ai reçu beaucoup de menaces, notamment de parents qui étaient furieux qu’il y ai un couple gay dans une série pour ado. Vous vous rendez compte ? Ça gênait tout le monde qu’une femme embrasse une autre femme, en revanche une élève qui sort avec son professeur ça n’embêtait personne. Ça en dit long sur le monde dans lequel on vit ».

Voilà qui est dit. I. Marlene King ne compte pas chômer depuis la fin de Pretty Little Liars, la showrunner était déjà sur le projet Famous In Love… et sur un possible spin off de PLL. 

 

A lire aussi :

 

Aurelia Baranes
Co-fondatrice
aurelia@serieously.com

Je suis la fille spirituelle de JD (Scrubs) & Jess (New Girl).
En ce moment, mon Snack&Chill idéal c'est toute la bouffe italienne du monde (enfin, la végé) devant South Park.
Aurelia Baranes on EmailAurelia Baranes on InstagramAurelia Baranes on Twitter