Riverdale saison 3 : pourquoi l’épisode 12 est important pour la communauté LGBTQ

Février 8, 2019, 1:08

Dispo depuis le 7 février sur Netflix, l’épisode 12 de la troisième saison de Riverdale a mis en lumière les personnages de Cheryl, Kevin ou encore Moose. Plus qu’un épisode « random », la rédac’ de Serieously vous explique en quoi il est symbolique pour la communauté LGBTQ.

Si vous êtes fans de Riverdale, alors il est probable que vous vous soyez d’ores et déjà rués sur l’épisode 12 de la saison 3, sorti il y a plus de 24 heures sur Netflix. Malgré un début de saison particulièrement irréaliste, à la limite du surnaturel, les scénaristes nous ont offert cette semaine une plongée dans la vraie vie d’adolescents, et c’était aussi rafraîchissant qu’important.

Omniprésent en règle générale, le quatuor vedette Archie-Betty-Veronica-Jughead s’est fait plus discret dans le 3×12 au profit de personnages « secondaires » comme Cheryl, Toni, Kevin et Moose. Les deux couples LGBTQ de la série étaient sur le devant de la scène pour des intrigues particulièrement authentiques. Ça débute par la storyline de Kevin et Moose, forcés de se voir et s’embrasser en cachette, ce dernier n’assumant pas son homosexualité. 

Moose craint la réaction de son père si celui-ci venait à découvrir qu’il aime les garçons. Il oblige donc Kevin à garder leur relation secrète, et le personnage de Casey Cott le vit difficilement. Kevin se confie à Cheryl, mais cette dernière, pensant bien faire, commet l’irréparable en outant Moose. Sans jamais dire son nom, la jeune femme fait une annonce à toute l’école sur la difficulté pour un sportif populaire de vivre pleinement sa relation homosexuelle avec un de ses camarades. Toni n’en revient pas et fonce voir sa petite amie pour lui dire que son geste est grave.

Le outing de Moose par Cheryl

Forcer quelqu’un à sortir du placard est un réel problème, le coming out étant quelque chose de personnel et de sacré. La série Riverdale pointe du doigt un acte malheureusement encore trop répandu, et Toni parvient justement à faire comprendre à Cheryl que ce qu’elle a fait est sérieusement mal. Le personnage interprété par Vanessa Morgan se confie à son tour sur sa famille, et notamment son oncle qui « déteste » qu’elle aime les filles. Elle explique que c’est l’une des raisons pour lesquelles les Serpents comptaient autant à ses yeux : ils forment une famille qui l’accepte comme elle est, sans la juger – ce qui n’est pas le cas de sa famille biologique. 

L’épisode 12 de la saison 3 de Riverdale ne s’arrête pas là et continue d’explorer les difficultés auxquelles sont confrontées de nombreuses personnes à travers le monde, et notamment les adolescents. Moose trouve enfin le courage d’affronter son père et ressort soulagé de cette confrontation. Il vient voir Kevin pour lui dire que son père a plutôt bien pris la nouvelle, en tout cas mieux qu’il ne le pensait.

Rejeté par son père parce qu’il est gay

Sauf que, quelques minutes plus tard, alors que Kevin et Moose ont leur premier rapport sexuel dans le bunker, ils se font kidnapper par le Gargoyle King. Le big bad de la saison fait son grand retour et prend nos deux adolescents en otage. Mais on finit par découvrir que derrière les branches du grand méchant, se cache en réalité le père de Moose. Riverdale utilise ainsi la figure de l’ennemi commun, le Gargoyle King, celui que tout le monde redoute dans la ville, pour dénoncer un réel problème de notre société : ces parents qui n’acceptent pas l’homosexualité de leur enfant, et ne reculent finalement devant rien pour s’y opposer. On pense bien évidemment à ces jeunes rejetés de chez eux, se retrouvant à la rue du jour au lendemain, après avoir fait leur coming out…

En mettant sur pause le gros mystère de sa saison, et surtout en donnant davantage de temps d’antenne à des personnages comme Cheryl et Kevin, la saison 3 de Riverdale offre finalement un épisode symbolique pour des millions de personnes. On ne peut que saluer le travail des scénaristes sur ce coup-là.

Eliott Azoulai
Fils spirituel de Alicia Florrick (The Good Wife) & Jerry Seinfeld (Seinfeld).
Let Them Binge parfait : Ugly Betty, avec des churros et mon chien.
Eliott Azoulai on Twitter